Fête du Cinéma

Du 26/06 au 02/07 la fête du cinéma vous permet de vous offrir une orgie de films à tarifs tout doux; Première séance au tarif habituel , les suivantes ne vous en coûteront que 3 euros. De quoi s’en  faire une indigestion.

Justement en parlant de troubles gastriques, peut être un effet psycho-sommatique de l’émission difffusée hier soir , sur France 3 : « Pièces à conviction, Assiette Tout Risque » ! De l’art de regarder autrement nos habitudes alimentaires , nous couper l’appétit (Idéal pour rentrer dans son Bikini) ou nous faire réfléchir sur la bonne pratique des lois et décrets européens . En effet malgré les règlementations officielles en matière de Santé Publique , de prévention , nous est servi sur un plateau :

_en entrée, du saumon Norvégien truffé de Diflubenzuron ( pesticide anti poux acquatiques)

_ Pièce du boucher, veau , poulet ou porc farcis aux antibiotiques inutiles car épicés aux BMR ( Bactéries Multi résistantes).

Dessert: Fraises Hibériques flambées au Bromure de Methyl ( herbicide)

 De quoi mettre en doute les Maximes de nos anciens : « Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger. »

Hypochondriaque  ou non , je préfère aller consulter un médecin., le bon Docteur Z’y vas, Go !! Christian Sadek de Prades, Cazals (46), à une pointe de flèche d’indien de Toulouse n’a pas eu peur d’y aller.

Depuis Mars 2010 circule, sur le Net, une copie du courrier que ce médecin généraliste à adresser à notre cher Président de la République. Ce mail ne serait ni un spam, ni un Hoax et son auteur demande à être diffusé largement pour  en faire connaitre l’existence.  Ce ne serait pas le trahir que d’utiliser ici  quelques titres de film pour en illustrer le contenu… Ladies and gentlemen au programme de cette fête 2010 : La lettre écarlate(1972,W.Wenders) ; Le cadeau(1982,M.Lang) ; Croc(2006,S.Raffil) ; Le boucher(1969,C.Chabrol) ; Médecin de campagne(1927,R.Julian) ; Mammuth la France d’en bas(2010,Kervern Delepine) ; Le bonheur est dans le pré(1995, E.Chatillez) ; Travail au noir(1983,J.Skolinowski) ; La faillite d’Enron( _L.Zinskin) ; La révolution française(1989,R.Enrico) ; Le voyou(1970,C.Lelouch) ; Le dictateur(1945,C.Chaplin) ; Terreur aveugle(1972,R.Fleisher) ; Etre ou avoir(2002,N.Philibert) ; Asterix et Obélix mission Cléopâtre(2001,A.Chabat) ; et pour finir Résistance(2009,T.Tomamicki).

Si vous n’avez pas encore reçu la prescription médicale, laissez moi un commentaire , je me ferais un plaisir de la produire et reproduire ici.

Extrait : »  auriez-vous peur des voyous Monsieur le Président ? Pourtant ce sont les honnêtes gens qui feront la prochaine révolution parce qu’ ils en ont assez que 1789 ne serve à rien et qu’ils ne soient bons qu’à payer des impôts. Je pense, en tant que médecin, que la révolution c’ est comme le vaccin : de temps en temps il faut des rappels. Il y a trop longtemps maintenant que le dernier rappel a été administré.

 Après le dépistage des délinquants à l’ âge de 3 ans, la taxe carbone qui épargne les plus pollueurs (vos petits copains), les radars « pompes » à fric, qu’ allez vous nous pondre : le rétablissement des lettres de cachet ? Pourvu que je n’en sois pas la première victime !Vous êtes en train de nous faire une France à l’ Américaine. Mais pas celle d’ Obama ! Celle de Bush, marionnette de la C.I.A., des lobbies de l’ industrie et de l’ armement. Votre idée était G.W. Bush : cela « crevait » les yeux. L’ Europe géographique avait un pays à la botte des américains (l’ Angleterre), maintenant elle en a deux. »

c’est sur cette paire de bottes, des santiags peut être que j’éteinds les projecteurs, bonne séance.

Pour le meilleur et pour le Py’r

Mur de briques roses ( O Toulouse ) , ambiance blanche lumineuse mais intimiste, la porte du Py’r s’ouvre vers une « quatrième dimension », un monde où tous vos sens seront en éveil.Maitre de cérémonie, Pierre Lambinon ,  jeune chef talentueux de 23 ans a plus d’une seule vie culinaire déjà à son palmares. Ducasse à Monaco puis à Londres, Passédat à Marseille,Ô saveurs à Roffiac Tolosan, ce parcours sacré dans son cursus lui a pavé une route en Or vers la création de son entreprise toulousaine. La petite salle, véritable cocon de douceurs , cache l’acces à une magnifique cave voûtée.

Accueil chaleureux, présence discrète du personnel qui ne déroge pas à la qualité et à la sobriété des lieux. Sourire et efficacité, prèt à devancer vos désirs, toutes les compétences sont mises en avant. Jusqu’au choix de la musique de fond qui est loin de se changer en bruit neutre : des mix soigneusement sélectionnés ne gachant pas la feerique sonorité des verres s’entrechoquant pour féter cet évènement.

• Maigre cru et cuit, wasabi, radis noir, marmelade de citrons, pistache et curcuma, coques, épinards, brisures de pâte sablée, oignons confits
• Dos de cabillaud, espuma de champignons de Paris, haricots coco au vieux balsamique et épinards
Foie gras poêlé, fraises juste cuites, sirop au rhum, Brioche, Du céleri. Oui, vous avez bien lu fraises mariées à du foie gras.. Ces unions étonnantes sont un enchantement . Les assiettes se couvrent d’une palette de couleurs chatoyantes . Les arômes et les parfums chatouillent délicieusement vos narines, s’immiscent entre vos neurones en voie directe vers la zone plaisir.

 De plus quelle recherche et ingéniosité dans la construction du plat ! Que vous soyez droitier, gaucher, ambidextre ou équimane, le secret se révèle à vous au fur et à mesure que vous attaquez , dans un silence philosophal, le centre de ce cercle magique : une sauce aux épices rares, aux herbes enchanteresses, aux graines et aux plantes éxotiques éclate alors en bouche et c’est le Nirvana.

La feuille aux 4 épices, spumante passion, ananas confit, transparence de citronnelle, sorbet vanille rivalise avec le soufflé chocolat noir  en coque pistache, glace chocolat au lait, granité ( punch,  gingembre, safran en gelée ). Les papilles émoustillées, excitées,stimulées en verront 36 chandelles. En fin de service , le Chef passera de place en place pour recueillir avec ferveur les remerciements, les commentaires élogieux ou discrets mais sincères des heureux élus du jour. Faites lui confiance sur l’origine des produits. A l’heure où vous avez des raisons de vous inquiéter de ce qui est caché dans votre assiette (Mais ne gâchons pas l’ambiance, ce soir).

 Docteur es 5 sens, Pierre a les yeux ouverts sur le monde de la gastronomie et sait mettre à profit les moyens modernes de communication. Visiter son site www.py-r.com/ Le py’r, 19 rue du paradoux, Toulouse( 31)

Zénitude assurée et entourée d’une aura de gourmandise, nous nous sommes promis de renouveller cette expérience tres souvent.

Le passé pas si simple

Il était une fois….

Un petit empereur qui régnait sur un tout petit pays. Celui ci rétrécissait à vue d’oeil, comme peau de chagrin sur la carte du monde.Il envoya une équipe de petits Schtroumpfs bleus au bout de l’Afrique pour redorer son blason. Croix de bois, croix de fer, si je mens que je brûle de la fièvre  due à un Sarkome !

Son armée était à son image, arrogante, indisciplinée, le sens de la répartie médiatique. Des clans divisaient les rangs. Y régnait une zizanie contagieuse. Le chef d’état major avait regroupé les têtes brûlées, les asociaux, les balafrés et les mercenaires. L’appat du gain prévalait. De défaite en défaite, l’ambiance devenait survoltée. Une mutinerie , des bruits d’insubordination, des injures ; même la menace d’un retour en fond de cale , rien n’y fit.

Les sujets de l’Empereur eurent de quoi discourir. Chacun y allait de son explication, jusqu’aux philosophes de la cour . Piètre tableau que celui là. et l’empereur rétrécissait à vue d’oeil. Lui qui prônait la croissance , le sens du labeur , travailler plus , le profit … Ce modèle était-il obsollète? L’image que renvoyaient ses hommes n’était elle pas à la hauteur de ce qui  transpirait chez lui? Les techniques les plus sophistiquées le lâchaient aussi lors de la retransmission des « exploits » de ses hommes dont il voulait inonder les autres peuples et démontrer sa suprématie.

Il se souvenait vaguement de ce moustachu et de ses phrases, que ses détracteurs aimaient à reprendre en choeur. Un doux réveur, un utopiste qui prônait la recherche du « mieux » pûtôt que du »toujours » plus. Comment? une autre forme de vie que le capitalisme serait possible… Quel mot décoché comme une flèche heurta les oreilles du souverain ? Devenir « Sans » ou mieux  s’organiser de façon solidaire!!! S’arréter et réfléchir…

« Ah, non, se dit l’Empereur. Ca ne se passera pas comme ça! Espèce de  d de , tu  tu tu… » bafouilla t’il. « Mes hommes sont partis pour vaincre. Vous les avez abandonné aux miriades d’abeilles tueuses dans ces stades..Ils se sont entrainés et ils « batturent »  en retraite.

L’Empereur aurait-il des soucis avec la grammaire française?? Le passé simple, pas si simple. ah la symbolique du verbe Battre. Je me demande s’il sait le conjuguer au futur. L’avenir nous le dira.

Quant à ses petits soldats, ils sont sur le terrain de manoeuvre, à l’heure où je vous conte cette histoire. Une nouvelle défaite et c’est le retour en classe »éco » qui les attend.. Enfin , des mesures adaptées à la crise. Bling Bling ou Gogol, vérifiez vous même si vous ne croyez pas en la véracité de cette histoire .

Ah, ces Noms d’Oiseaux

Les oiseaux ne sont pas à la fête, ces temps ci.

Apres les insultes d’Anelka, voilà le Ghanéen Sulley Muntari qui se met à traiter son sélectionneur de jolis noms d’oiseaux.

Les vuvuzelas ne sont pas en reste, autant de décibels qu’un oiseau de métal au décollage…La marée noire, dans le golf du Mexique n’épargne pas la faune emplumée… Les pélicans en sont un bien triste exemple (animal mythique, au symbolisme de sacrifice parental pour nourrir ses petits ), c’est l’ aigle , maintenant, qui voit arriver ces boulettes et galettes mazoutées sur ses Belles Plages.

Un autre oiseau a attiré mon attention. La perruche . Anodin me direz-vous.. Plus éxactement, la » loi anti Perruche ». Les « Sages » du Conseil National viennent de décider de la conformité de cette loi / Désormais , Nul ne peut se prévaloir, en France des préjudices du seul fait de sa naissance.

Un texte avait fait parler de lui, quand des parents attaquèrent, médecins, laboratoire et assureurs pour des erreurs de résultats de tests sur la contraction ou non de la rubéole, alors que la mère attendait un enfant. Cette maladie bégnigne pour la porteuse, engendre , en effet de lourds handicaps foetaux tels la surdité, troubles psychomoteurs et mentaux . En premier lieu fut reconnue la responsabilité de ceux qui par leur diagnostic erronné  n’ont pu donner la possibilité de choisir l’interruption de grossesse .La cour de cassation , dans un second temps remis en cause les responsabilités des uns et des autres , indemnisant la famille mais ne prenant pas en charge l’intégralité des soins et du suivi de cet enfant.. En effet, une indemnité peut être versée aux parents pour préjudices de la souffrance occasionnée par l’arivée d’un enfant aux handicaps occasionnsé par une négligence ou erreur médicale . Mais , les conséquences de ceux ci devront être prises en charge, durant toute sa vie par le fond de solidarité nationale. Question juridique, religieuse ou financière !!..Elisabeth Guigou soulève le problême d’éthique du droit de  l’enfant à ne pas naitre.

De ce problême d’ assurer l’avenir matériel de personnes à lourds handicaps se greffe une question de dérive vers une normalisation eugénique. Dans une société basée sur le profit, la rentabilité où on établie la valeur d’un être à son coût. Le systême de santé français est régi par ces mêmes rêgles économiques avec la mise en place de calculs savants . Ne parle t’on pas maintenant d’usager en santé, comme les usagers des transports en commun … Et bien, on pourrait les appeler aussi les poulets en batterie industrielle. car rien ne différencie la comptabilité de ces 2 établissements ( on y retrouve la même quantité d’antibiotiques et de germes en tous genres).

Devoir décider de la venue ou non d’un enfant porteur de troubles foetaux est un problême délicat, mais ce qui me surprends sont les résultats d’une enquète nationale venant d’ être rendue publique , en France : Une étude statistique montre une prévalence élevée aux malformations cardiaques et/ou urinaires chez les enfants nés de procréation assistée.. Et l’Etat ayant tout prévu, on avertie les futurs parents et les décharges de responsabilité sont vites signées… C »est le progres , la qualité à certifier !!!!

Les douleurs aux Bleus et la main au ballon

Ne comptez pas sur moi pour une humeur maussade, ironique, aggressive ou blasée sur les 2 premières prestations de l’équipe représentant la France à la Coupe du Monde du ballon rond. Non, je rebondis et dribble pour mettre en avant un autre évènement sportif à venir…. Le sport sur canapé ( No comment !) laisse place à un vrai engagement physique en fauteuil cette fois.

Du 25 au 27 Juin 2010, des hommes, des athlètes émérites vont s’affronter pour la beauté du sport, pour transmettre l’élan vital qui les habitent. Les bleus de leurs âmes ont fait place à une rage de vivre et  au besoin de  se dépasser à travers un nouveau corps réapproprié, réparé dans leur représentation mentale, entrainé à se frotter avec vigueur et conviction à d’autres pairs. Le marquage d’un adversaire est un corps à corps tres spectaculaire , où roues dans roues on ne se fait pas de cadeau. Ca rock !!! Aucun doute là dessus .Et le Rose n’est point pour la layette, pas des enfants de choeurs, pas de pitié, on joue collectif et viril !!! Toulouse, ville rose est fière d’accueillir cette R’nRcup! unique tournoi handisport rugby de cette envergure, en France !

Plus méconnu et moins médiatisé que le basket-fauteuil (wheeling Basket Ball) espérons que cette manifestation lui donnera enfin ses lettres de noblesse.

D’un ovale à un rond il n’y a qu’à mettre la main au panier .Un petit salut amical à Mr Jean Louis Granzotto, un des organisateurs du tour préliminaire Euro Ligue en mars 2010, coach de l’équipe TIC( Toulouse Invalides Club), ancien joueur ayant à son palmares des victoires tant nationales, européennes et participation à plusieurs jeux Paralympiques.

J.L. Granzotto, aux cotés de Mr Bonafé, président du TIC, en partant de la gauche. Bravo pour son dynamisme , son rôle pivot au coeur de cette équipe  et  du mouvement handisport . Il organise régulièrement des rencontres basket-fauteuil  au sein d’établissements scolaires pour sensibiliser les jeunes . Il est élément déclencheur de motivation de » devenir acteur » à part entière de la prise en charge post-traumatique des accidentés de la Vie, au sein de l’établisssement où il travaille. interaction primordiale pour accepter et redresser les roues voilées et aller de l’avant.

Et pour l’ovoïde, un avant-goût de ce que vous pourriez vivre, émotions garanties par la bande-annonce de ce grand show qui ne donne pas le blues !!!

F.O.O.T

Ah, un billet d’humeur sur le F.O.O.T. C’est de saison, me direz vous et tout le monde virtuel de la toile se déchaine sur ce sujet.. Alors, forcément rien d’original  à se mettre sous les yeux… Eliminons déjà tous les articles écrits par les fervents supporters masculins… Penalty, Coups Francs, Hors jeu….Buttttt . Ah non c’est Goallllllllllllllll !!!!!Deuxio: articles écrits par une femme. Vous trouverez les mordues, les footeuses de charme, moi plutôt catégorie Fouteuse de M…..

F.O.O.T : Félicitation. On. Oublie .Tout : Pendant un mois, et ce depuis le premier coups de sifflet, la planète entière va vivre une montée en puissance d’informations, de reportages, de clips, d’anecdotes sur la coupe du monde de ce sport de pingouins. Je n’ai pas dit qu’ils étaient manchots. Loin de là. Les français en sont un exemple. Une qualification obtenue « haut la main »…

Toutes les parties du corps sont mises en action, dans ce sport très complet… J’ai tout compris ces derniers temps grâce à mes compatriotes, les bleus. Et l’hymne spécial foot pour la France aurait pu être cette comptine : « Et la tête (de Zizou), alouette, et la main(T.Henry) alouette..et la queue (Ribeiry), AH, Ah, Ah, Alouette, je te plumerais….

Ah oui, on va être plumé… Je ne parle pas seulement du coq gaulois mais aussi , de vous et moi…. Avec la nouvelle législation de légalisation des jeux et paris en ligne (tombée à point nommé), oublier la crise!!! Vive les paris pour chercher à se refaire une petite santé ou avoir sa dose d’adrénaline…On va enfin se vider les bourses..Et enrichir l’état. Enrichir peut être pas , mais contribuer à payer les campagnes de publicités, dont la seconde émise sur les ondes va grimper en flèche et valloir son pesant de cacahuètes en Or Massif.

Alors vive le décapsuleur intégré au téléphone nouvelle génération. Imaginez la courbe d’augmentation de vente des pizzas et bières à travers l’Univers… Imaginez aussi celle des porteurs d’hypercholestérolémie, de diabète, de surpoids….On s’en fout, on a acheté le maillot aux couleurs de son équipe favorite et même fait transférer le nom ou le surnom de son joueur Préféré…. Le Messie, l’Etoile, le Tueur, le Sauveur.

Ce weekend , je mange des rillettes du Mans , pendant  24  heures.. Je suis endurante..

Et pendant ce temps, la planète continue de tourner de travers..déchainement d’intempéries faisant des morts , conflit israélo palestinien,Afghanistan,élections bidonnées,affaires judiciaires d’infanticide,de détournement de fonds, de traiders trahis, de traitres extradés, de pétrole répandu, de pétroleuse étendue, de pétrolette électrique.A quoi ça sert qu’on soit descendu dans les rues, on parlera plus de la mort d’un supporter ou du mouvement des hooligans!!!Au placard, les infos sur les casseroles des gens du haut, ministres, élus du peuple, représentants  parlementaires(cumuls des retraites de ceux qui ont une fonction politique reconnue…). Et nous, ceux du bas, on nous demande de faire des efforts , de travailler plus pour gagner moins, dépenser plus(augmentation  de l’indice des prix ). Intéressant d’entendre l’exemple de Mme Christine Boutin, pour illustrer le grand Magic Circus de la refonte du système des retraites en France..

Alors faites du sport  et pas seulement sur canapé, pour vivre plus longtemps et espérer pouvoir enfin avoir du temps pour cultiver vos légumes et élever  vos poules si vous voulez survivre…Ou lancez vous dans le football ou la politique.

Quand un nouveau virus s’abat sur la planète et donne en symptôme une amnésie collective passagère, alors je dis Vive le F.O.O.T !!!

Prévert , seulement pour les enfants????

Durant notre scolarité, nous avons tous profité, en récitation, d’un poême de Jacques Prévert. Rappelez-vous :

– en sortant de l’école

-page d’écritures

-le cancre

Un merveilleux ouvrage emprunté sur l’une des nombreuses étagères de ma » princesse ». Hé oui, j’ai la chance d’avoir une dévoreuse de livres, une « buveuse d’encre » qui sélectionne elle même ses ouvrages et qui me les prête, non sans difficulté tellement elle les aime, les respecte et les chérie.

Balades de Jacques Prévert, illustré par Jacqueline Duhême : aide d’atelier d’ Henri Matisse, à 20 ans, elle devint l’amie de Prévert qui l’encouragea dans ses créations artistiques. Une figure de proue de l’illustration de livres d’enfant . Elle travailla avec de grands noms de la littérature et poésie française : Paul Eluard,Raymond Queneau Blaise C endrards,mais aussi, Miguel Angel Asturias ….

Prévert, seulement pour les enfants???? Sans déflorer toute sa biographie, scénariste de films comme  quai des brumes, lumières d’été, drole de drame, les enfants du paradis, les visiteurs du soir

 de film d’animation comme le roi et l’oiseau, des poêmes dédiés à la musique : carmina Burana  écrit pour son grand ami Carl Off et qu’il signa Jacques Rêve-Vert… en effet, relisez « en sortant de l’école » avec des yeux d’enfants , vous y trouverez une sagesse et un respect du monde.

Mais , aujourd’hui , à la veille ou presque de l’ouverture de la coupe du monde de football (autre préoccupation de la jeunesse et des moins-jeunes) en Afrique du Sud, une envie me prend de mettre aussi à l’honneur une vision de la négritude. Point une injure au contraire… sujet débattu à ce grand évenement Toulousain , qu’est le Marathon des mots. Depuis 3 jours et jusqu’ à Dimanche, se succèdent philosophes, écrivains, cinéastes, acteurs, historiens et sociologues pour des lectures  en public, des partages, des forums, des dédicaces et une sensibilisation à travers la magie des mots du problême actuel Noir dans le monde. A partir du thême de l’Afrique du Sud on découvre l’histoire de la colonisation, du probleme reel d’intégration de la communauté noire, du diificile cheminenment estudiantin des minorités, mais aussi un message d’espoir ..

 Ce même message est délivré dans le poême de Jacques Prévert : les petits cireurs de souliers de Harlem ( illustré par le clip d’ Yves Montand sur les métiers du monde. planter café et les petits cireurs..) 

En vous rappelant les lois qui contrôlent normalement la protection des enfants , le contrôle du travail chez les mineurs et de cette seule solution précaire , parfois , pour ces enfants des rues( combien sont-ils, que faisons nous pour eux, combien , la mondialisation en jettera à la rue )allez mon cadeau, le texte , car You tube a supprimé la vidéo, une fois de plus, bon Weekend .

Aujourd’hui l’homme blanc

Ne s’étonne plus de rien

Et quand il jette à l’enfant noir

Au gentil cireur de Broadway

Une misérable pièce de monnaie

Il ne prend pas la peine de voir

Les reflets du soleil miroitant à ses pieds

Et comme il va se perdre

Dans la foule de Broadway

Ses pas indifférents emportent la lumière

Que l’enfant noir a prise au piège

En véritable homme du métier

La fugitive petite lumière

Que l’enfant noir aux dents de neige

A doucement apprivoisée

Avec une vieille brosse

Avec un vieux chiffon

Avec un grand sourire

Avec une petite chanson

La chanson qui raconte l’histoire

L’histoire de Tom le grand homme noir

L’empereur des cireurs de souliers

Dans le ciel tout noir de Harlem

L’échoppe de Tom est dressée

Tout ce qui brille dans le quartier noir

C’est lui qui le fait briller

Avec ses grandes brosses

Avec ses vieux chiffons

Avec son grand sourire

Et avec ses chansons

 C’est lui qui passe au blanc d’argent

Les vieilles espadrilles de la lune

C’est lui qui fait reluire

Les souliers vernis de la nuit

Et qui dépose devant chaque porte

Au Grand Hôtel du Petit Jour

Les chaussures neuves du matin

Et c’est lui qui astique les cuivres

De tous les orchestres de Harlem

C’est lui qui chante la joie de vivre

La joie de faire l’amour et la joie de danser

Et puis la joie d’être ivre

Et la joie de chanter..

.Mais la chanson du Noir

L’homme blanc n’y entend rien

Et tout ce qu’il entend

C’est le bruit dans sa main

La misérable bruit d’une pièce de monnaie

Qui saute sans rien dire

Qui saute sans briller

Tristement sur un pied