La dernière étreinte

Martine Coppier/ Etreinte (photo et monotype)

La dernière étreinte :

La muse se meurt  dans les mains de son amant, bourreau.

D’une dernière étreinte, enlacés , corps mêlés, bouches  mordues,

Le sang  a souillé la pierre angulaire sur laquelle ,

Tel un sacrifice, un rite de passage, un mythe, il l’étrangle

 Et la dévore de ses baisers assassins.

Le velours de ses lèvres a cheminé le long de son épine dorsale,

 Remontant en une suave caresse vers cette nuque gracile.

Ses mains ont palpé, fouillé son corps frissonnant

Sous des vagues de plaisir, nimbé de sueur et d’humeur.

Elles se sont réunies en un cercle magique, ont pressé

Sur cette chair fiévreuse.

Un craquement de branche sèche, un cri étouffé,

Une larme de sang, un flot noir et visqueux.

Plus rouge  la bouche, sur cette pâleur nue,

Translucide la peau si convoitée, si chérie, si haïe.

La mort pose sa mantille et emporte avec elle

L’ âme de l’Amour du poète,

Et son dernier regard pour elle ,

Pour ce sarcophage vide, cette coquille brisée.

Le loup a surgi sans prévenir et a assouvi

Son sanguinaire dessein, emportant dans ses babines

Le solitaire tueur d’espoir, l’amant cannibale.

Dans la tourmente de vent et de neige qui s’abat,

Il trace son passage sur le lac gelé,

Et les os et la chair refroidie confusément dressés

En une tombe où règne en maitre…Le silence !

Quand la fraise fait Tagada OX

Depuis plusieurs semaines circule un message via le Net mettant en garde parents et enfants sur les méfaits d’un « bonbon drogue »  nouvelle génération : le strawberry quick ou strawberry meth. Cette poudre pétillante agglomérée en cristaux colorés , crystal Meth se présenterait également  au parfum  de chocolat, de beurre de cacahuète, de cerise, raisin , orange et de cola.

Ce papier , avec le logo du ministère de l’intérieur a pris de telles proportions dans sa diffusion que la préfecture de Haute-Garonne a dû faire un communiqué pour dénoncer ce canular. Article publié dans la Dépêche du midi, à la date du 10 Novembre 2010,  que vous pouvez retrouver sur :

http://www.ladepeche.fr/article/2010/11/10/944861-Le-canular-qui-a-affole-la-Haute-Garonne.html

L’alerte est générale : des bonbons ressemblant et ayant le goût d’autres plus courants seraient distribués à nos chères petites têtes blondes (ou brunes ou rousses ou autres). La seule différence, c’est que ces bonbons contiendraient une drogue aux effets dévastateurs : le Crystal Meth, l’amphétamine en vogue en Amérique du Nord.

De plus, pour donner une connotation « branchée », elle serait également connue sous les noms de « Strawberry Meth » ou « Strawberry Quick », strawberry signifiant fraise en anglais. Pour s’attirer la sympathie d’un public de plus en plus jeune ?

Cette drogue existe bel et bien. Les autorités concernées luttent contre ce produit stupéfiant, qui se présente sous forme de poudre cristalline (si elle est pure) ou de comprimé ou gélule. Elle peut être fumée, ingérée ou injectée. Son nom est d’ailleurs clairement d’origine anglo-saxonne.

Cette drogue est recherchée pour les effets qu’elle procure :

  • stimulation
  • augmentation de la vigilance
  • résistance accrue à la fatigue
  • voire stimulation de la libido.
  • Le tout est accompagné d’un sentiment d’euphorie.

Ses effets principaux peuvent durer 24 heures, et la drogue se fait encore sentir dans l’organisme 3 jours après la prise.

En revanche, les effets secondaires sont légions :

  • anxiété
  • agitation
  • baisse de la concentration
  • perte de poids
  • léthargie
  • destruction sévère des dents.

En clair, la « descente » produit les effets opposés à ceux de la consommation, et sont durables, eux aussi.

L’usage de cette drogue produit rapidement une dépendance, le consommateur cherchant continuellement à effacer les effets secondaires par une nouvelle prise. Sur le plan mental, la consommation prolongée et répétée provoque de l’agressivité, la perte des repères, et des crises d’hallucinations et de paranoïa. Quant au plan physique, il est marqué par une fragilisation du système immunitaire, et l’apparition de l’asthme s’en trouve favorisée.

Le sevrage, pour sa part, est difficile car les effets sont opposés à ceux de la prise : une fatigue extrême avec un besoin de dormir des journées entières, des crises d’insomnies proportionnelles à la durée pendant laquelle la drogue a été consommée, la bouche sèche, des maux de tête, le tout accompagné d’anxiété, de paranoïa et d’hallucinations.

On note aussi une tendance à la dépression, l’absence de motivation, la léthargie et un sentiment de manque doublé d’une envie obsessionnelle de reprendre de la drogue.

Face à une telle présentation, il est facile de comprendre la peur véhiculée par la rumeur. Et si ce fléau était réellement présent dans les écoles ? Largement de quoi inquiéter les parents… et les autorités.

  hoaxBuster datant d’ octobre 2008. Cette nouvelle circule, quant à elle, depuis avril 2007 aux Etats Unis et revient cycliquement région par région .

Que faut-il en croire?

Peut être l’occasion d’aborder avec les enfants et ce , dés leur plus jeune âge, le problême des addictions que ce soit à la drogue ou au sucre. La montée en puissance de l’obésité infantile et de l’accroissement des cas de diabète de type 2, c’est-à-dire acquis  et non pas génétique , est un véritable fléau . Prévenir et rendre vigilant ses enfants est un rôle crucial dans l’éducation . Il n’empêchera pas  à l’adolescence les comportements à prises de risque. Il peut cependant contribuer à en diminuer les effets dévastateurs.

 

Très en retard Lafraise pour relayer cette fausse info, cette intox . A croire qu’elle s’est elle-même contaminée aux méthamphétamines. . Elle présente actuellement tous les effets secondaires.  Léthargie , retard à la détente , rythme moins soutenu dans la parution d’articles dans son blog , fragmentation dans ses activités artistiques, humour en berne.

La dépression la gagnerait-elle? Va-t-elle succomber à l’appel de la fraise Tagada  rouge ou pink , création 2010 et justement  qui, par rapport à sa sœur ainée rouge , pétille une fois  arrivée en bouche . Etrange non ?

Beaune vente aux enchères

Le 21/11/2010 a eu lieu la traditionnelle vente aux enchères de vins à Beaunbe (Côte d’ or).

Mon chouchou, Fabrice Luchini , président   « B.A »  aux hospices de Beaune  2010  pulvérise le record historique  de la vente d’un tonneau « spécial » pour  la lutte contre le cancer. Cette tradition   revêt enfin un air de fête .  » Une tuerie … » comme  lui a envoyé Stéphane Bern en SMS  à 400.000 euros ( 542.960 dollars, 342.000 livres , 3 634.000 Yens ) le tonneau de 500l  de Beaune 1er  cru  cuvée Nicolas Rolin millésime 2010, crée pour fêter la 150 ème  vente des vins , une tradition. Cette enchère ,fut remportée par Mr Jacques Boisseaux ( sourire malicieux à qui comprendra ) PDG de la P.M.I Patriarche.

Cette opération a ramené la modique somme de 4,5 millions d’euros pour cette cause soit une hausse de 11% par rapport à 2009. C’est la crise , parait-il. No comment vis-à-vis de ce fléau qu’il faut combattre. Encore un moyen d’économie pour l’état au niveau des fonds alloués pour la recherche !!!C’est énorme comme dit Fabrice Luchini. Espérons que les tonneaux de dons ne soient pas percés! En achetant le tonneau , pas de risque de vin bouchonné. Pas de plastique, pas de liège , un arrière- gout de bois fumé, quoiqu’à la vue du tonneau et un vin nouveau 2010, on est en droit de se poser la question de l’avenir de ce vin . Un nectar qui se bonifiera avec le temps ou une horrible piquette juste bonne à être transformée en vinaigre .

Historique : 1442 Nicolas Rolin  annonce la construction de l’hôtel Dieu pour soigner les malades et les pauvres de la ville . Quelques années auparavant, une famine sévissait et Nicolas Rolin y distribuait du pain . Les mines de sel , proches amènent les contributions à dresser cet hôtel Dieu . Troisième femme de Nicolas , Guigone de Salins ,  poursuit l’œuvre de Nicolas Rolin

Fabrice , tu es le meilleur bonimenteur que la planète ait jamais porté. « Oubliez les conflits …. Ensemble nous fabriquons cet avenir sans Illusion !!! ». Maintenant que le vin est tiré , il faut le boire . A la votre ! Tchin , Cheers , Tzek

A consommer avec modération ! Beaune , tu as vu passer des groupes connus ou moins comme tes cuvées… boomerang en 2009, Faudel cette année . Entre gala de danse , chants, musique , vignes , le terroir ou le voyage s’entrechoque . Des morceaux, des Meursaults…….

Etre Musicien. Rencontre avec Michel Portal

Une conférence pour les 40 ans de l’ Université Paris Diderot le 1° décembre 2010 ,amphithéâtre Buffon à18:30  Être musicien

Dialogue entre Michel Portal et  Francis Marmande  polygraphe et professeur de l’université Paris Diderot.  Avaient entamé une conversation en 1971 suite à parution d’un album de Portal  » Splendid Yslment « .  L’ introduction à cet événement Être musicien : Être musicien , ne vivre que par la musique, tenir la musique pour la vérité du monde, être choisi par la musique , jouer de la musique, d’accord, mais surtout pratiquer, souffrir, jouir, rencontrer.

Né à Bayonne en 1935, il en porte les traces. Ses racines proche de l’Espagne le pousse toujours en avant « vamos, Michel …. »  clarinettiste émérite que ce soit dans des  interprétations classiques , Mozart, brahms, Berg, Strawinsky. Membre du New phonic Art, dans les années 60 groupe d’indépendants  compositeurs spontanés ( Diego Masson percussions , Winko Globokar trombone, Carlos Alsinna au piano . . Touche à tout , classique, accompagnateur de chanteurs, orchestre de danse , il  baigne dans le jazz .

Et des rencontres  merveilleuses, il nous en a fait connaitre,  dans tous les continents , univers et expressions de la MUSIQUE, ce langage de paix universel .

Au Duc des lombards , il se frotte avec plaisir et jouissance à la jeune vague du jazz  français dans des improvisations  . Une mise en danger , non , un échange, un partage, un dialogue . Être singulier au vrai sens du terme !! A voir et à apprécier  sans modération :

vient de sortir un nouvel album  tres groovy  » Baïlador » . Ce jeune homme de 74 ans ; 3 ans apres Bird watcher ! Interviewé à Liberation  il se livre :  a souvent fait du free improvisé , cette fois ci retour aux sources dans un style avec un thème classique en jazz puis des solos et retour au thème. Se décrit comme violent , crie en l’air sans paroles mais joint le geste !!! Retour à la tradition pour cet homme hors norme ; impossible !  » Le jazz c’est de la java, c’est des rythmes cubains .  »

 Il empoche des matériaux qui dorment et se réveillent parfois en fonction des rencontres. Un trompettiste nigerian : Ambrose Akinmusire; Scott Colley à la contrebasse; Eddy Louiss  aux claviers; Bojan Z autre pivot de cette création  au piano.;  à la guitare Lionel Loueke et le batteur Jack Dejohnette. Un sextet qui de Dolce à Citrus Juice, de Cuba si, Cuba no  nous entraine dans des athmosphères parfois joyeuses et replonge dans la mélancolie ou la tranquilité d’un cri  Ombres et alto Blues.  Il ne rejette pas le passé. Être issu de la variété et se plonger dans une recherche .. Encore , la note bleue peut être?????

Un regret de ne pas être parisienne le 1° Décembre!!!

   Balaïdor:  Michel Portal Emarcy/Universal Jazz

Interview à visionner sur next.liberation.fr

next.liberation.fr/…/06012613-michelportal-j-ai-toujours-reve-de-faire-un- album-avec-des-cubains

Auscultation Cardiaque-Méderic Collignon

Méderic  Collignon , jazzman français :  un beatbox qui ne se prend pas au sérieux .. Quand mes coups de cœur se transforment en maladie chronique . Suivez le rythme !! Boom boom !!

Journée Internationale des Droits de l’Enfant

Pas de longs discours. Aujourd’hui, dans la suite de « Marmots », cette chanson de Nomades & Skaetera… Marre de ces maux qui marquent de bleus leurs peaux . Qui y a t’il de plus beau que les yeux d’un marmot?

Visiter ou travailler dans un service de pédiatrie, un centre d’accueil pour enfants, un foyer, un service d’ urgence, une P.M.I ou tout lieu , port où échoue un petit d’homme blessé dans sa chair et dans son âme et vous y verrez en miroir toute l’horreur de ce monde, toute la noirceur de l’être humain. L’enfer sur terre n’a pas besoin de bombe, de fusils, de mine anti-personnel. Des mots, des gestes sont souvent des armes de destruction plus féroces et plus destructrices.

Mais les mots et les gestes peuvent aussi prévenir, soulager, guérir les maux, les bleus. Même si…Il en restera toujours des séquelles.

Ebaucher une liste non exhaustive pour chaque handicap de la vie  qu’il soit physique, sensoriel, mental, psychologique et psychiatrique, mais aussi environnemental ( famille démunie, parent isolé, en rupture avec la société, sans papier, en situation de danger addictions, prostitution, prison, etc.…) est le propos du jour. Mais aussi pour les enfants à venir ou ceux qui tardent et se font désirer à en rendre fou leurs potentiels parents:

Aide, conseils, adresses pour les couples en difficulté de procréation, dons d’ovocytes, adoption, parrainage…

Poupée-enfant-lafraise

Opération Nez rouge. Pour l’amour des clowns et pour cette action caritative: amener un sourire, un instant de paix et de soulagement auprès des enfants hospitalisés et de leur famille. Sans oublier les soignants qui donnent leur énergie, leur empathie parfois sans compter.

Association Maryse Nozet , défense de l’enfance contre les maltraitances sexuelles.

Association Arc en ciel , Les petits princes ETC ; aider à réaliser les rêves d’enfants malades.

Association locale pres de chez moi  » les Coquelicots  » aide et soutien aux familles d’enfants atteints du cancer. Combien de noms magiques pour des gestes simples d’écoute partout en France !

Le Père Noël Vert, le Secours Populaire, Les Enfoirés et les Restaus du Coeur et tout mouvement et action locale  vont nous solliciter ces jours ci pour offrir  un cadeau pour chaque  enfant . Action de Noël symbolique , certes bien, mais la vie se joue au quotidien.

 L’action s’accompagne d’une démarche anticipative , le temps de réflexion, l’esprit de décision et la mise en marche des réseaux : initiative dans la conception , la reconnaissance, puis la réalisation dans la programmation et la mise en mouvement des moyens humains.

Pour ces enfants et ceux à venir, nous nous devons de leur rendre un monde meilleur que celui que nous subissons actuellement. Ne serait- ce pas le cadeau ultime? et comme tout finit par une chanson chez Lafraise, cette ambivalente souvent incomprise mais qui reste campée là vigilante?  3  pour le prix d’une…

A défaut de donner « tout le bonheur du monde » :

Pour les clowns et pour l’enfant qui vit en nous :

Septembers-The Mantra ATSMM