Zazie .2010 La vie en rose

Pour  l’artiste Zazie , 2010 marque une expérience particulière. un album de chansons , un C.D réel mis dans tous les bons bacs des disquaires et le Net. Mais ce n’est pas tout 6 albums virtuels , non pas virtuels via le Net de 7 morceaux chacun , chaque semaine. Ecrits sur la table de la cuisine , dans le fauteuil du salon , allongée sur le lit … comme à la maison , des instants de vie , des confidences , des amitiés qui se retrouvent dans les collaborations de ses morceaux . Pourquoi en parler ce soir ? Parce que l’année 2010 n’est pas encore finie et que je tenais à vous saluer par celle qui chamboule mon coeur à chacun de ses morceaux, depuis ses débuts. La « zazie dans le métro » de Queneau, déjà m’avait ému. Cette petite parisienne espiègle comme l’est la grande. Elle joue de nos sentiments. Nous, les femmes , nous nous retrouvons dans ses histoires , des témoignages de page de vie , pas des contes. Et pour chasser un peu la noirceur qui envahissait à juste titre les pages de lafraise ( elle peut être verte comme un kiwi, brune comme une noisette, violette comme une fugue , oops une figue ou rouge sang comme une cerise bien mûre lovée au plus profond de son coeur de fragile fraise des bois, parfois aux abois et parfois qui aboie) une touche de rose , ce soir avant la grande danse , la décadanse comme le chantait Gainsbourg , autre mythe  rejoint par un autre grand, une étoile de plus à briller dans le ciel de mes nuits Mr Bashung !!

Pour toutes ces grandes voix qui ont chanté un jour , la vie en rose , de Piaf à « Gizmo » Louis armstrong pour les plus jeunes, de Grace (Jones) à la Donna ( Summers) et pour tous ceux et celles qui aiment, qui ont aimé, qui aimeront…. Peace and love ( HIPpie je suis dans l’âme , hiPPIe  je resterai ahaha !) la version de MISS ZAZIE :

Dédicace: Pour Lisa. Il était des jeux interdits comme des jeux d’enfants. Il est des  » je  » qui font mal et qu’il faut savoir enfouir ou mentir. Des graines de « pensées » jolies fleurs pour ton jardin ce soir !!!

Traditions de fin et de début d’année

Sainte Lucie- Santa Lucia

Avant de préparer les fêtes et vœux pour la nouvelle année pour certains ( Ne pas oublier que le nouvel an chinois n’arrivera que le 03 Février 2011 année du chat pour certains en astrologie chinoise j’en connais un qui sera vraiment à la fête,  mais plus officiellement du lièvre ou du lapin et sous le signe du métal blanc ) certains se remettent des agapes de Noël . Le nouvel an en Chine农历新年 (nónglì xīnnián) ou fête du têt pour le Vietnam correspond au début du calendrier  de l’année agricole,

 . Il est si  logique d’assimiler une date au rythme de Mère Nature, lunaire ou solaire. 

 Qu’elle soit religieuse, Nativité et fête de la sainte famille chez les uns, elle n’est que païenne et souvent associée à ce gros bonhomme rouge à barbe blanche  qui pousse tout le monde à consommer sans modération et qui a surtout enrichi les publicitaires de tous poils.

Selon les pays , les rituels sont totalement différents. Un point commun cependant est à noter.  Elle est associée à la naissance, au futur renouveau, à l’arrivée du solstice d’hiver, à la protection des denrées amassées pour passer les rigueurs liées au froid et à la nature en plein repos pour l’hémisphère Nord.

St-Nicolas  ouvre le bal , le 6 Décembre,  en Belgique, en France, en Allemagne, en Suisse, au Luxembourg, en Hollande, en Russie, en Pologne et en Autriche. Saint Nicolas ou vers Hanovre Klas, Bullerklas . En Holllande,   il arrive en bateau pour distribuer les cadeaux : Nicolaasgoed ou klasfuss

Une légende dit qu’il a multiplié de la farine pour nourrir toute une région et éviter la famine , c’est pour cela que dans le nord de la France les garçons font ce jour une grande farandole et lance de la farine aux filles à la sortie des écoles . Beignets, gaufres et distribution d’oranges et de présents pour les petits et grands.

En Suède, on ouvre les festivités des l’avent avec  unpetit panier ou une couronne garnie de  4 bougies; allumées au fur et à mesure , sans oublier la sainte Lucie, le 13 Décembre (fête des lumières) pour faire attendre Noël .  Sainte lucie est née en Sicile, portait une couronne de bougies sur la tête pour avoir les mains disponible pour porter des charges lourdes. Elle mourut transpercée d’un coup d’épée pour avoir refuser une union avec un paien. Elle est priée et fétée dans certaines régions d’Italie , mais fait l’unanimité en suède et dans d’autre pays scandinaves ; Un élément est indissociable l’étoile de l’avent , à Noël on accroche les gnomes Tomte avec la féminine Tomtemor.  Gardien des récoltes d’ influence allemande fin 19eme , st Nicolas  devient  Jul tomte  . La spécialité , pour l’occasion : un vin aux épices préparé à l’avance le Glögg, vin chaud accompagné de Vodka.

Noël en Italie dure 3 jours,  du 24 au 26 Décembre, jour de la Sainte Famille :  au Nord on trouve babbo Natale, et gesu Bambino , ailleurs  c’est à la  santa Lucia le 13 Décembre qu’a lieu la  distribution des cadeaux. Et pour certains  Noël revêt le vrai sens spirituel de la nativité . Les enfants attendront le 06  Janvier pour savoir s’ils méritent des cadeaux et bonbons ou du charbon . Voilà la sorcière Befana et son balai !! L’histoire raconte que Béfana ne voulait pas accompagner les rois Mage vers Bethlehem. Elle revient sur sa décision , prend un sac de bonbons et de joies pour un enfant , mais se perd en chemin et depuis erre en Europe les nuits de l’épiphanie. Elle est également le symbole du renouveau de la nature et les italiens en liesse brûlent des mannequins de paille à son effigie pour célébrer la nouvelle saison à venir .  Hormis le fameux panetonne, des pâtisseries seront confectionnées: le Pandora et le Panforte.

Passer la frontière trans- alpine, en  France , la tradition du père Noel venu avec les américains garde heureusement encore  la connotation de  fête religieuse avec la messe de minuit , la crèche et les santons où ne doit apparaitre l’enfant jésus dans l’auge accompagné du bœuf et l’âne qu’après minuit . Et voici la Provence

La célébration de la Nativité  y garde un caractère de fête religieuse et familiale. Le réveillon de Noël, ne peut se concevoir sans les 13 desserts traditionnels.

La coutume des treize desserts est assez ancienne. « Cremascle », une association marseillaise de la fin du XIX siècle.

Marie Gasquet, née à Saint Remy de Provence vers 1870, a  écrit :  » il faut 13 desserts, 13 assiettes de friandises, 12 qui versent les produits de la maison, du pays, du jardin, et la treizième, beaucoup plus belle, remplie de dattes ». La pompe à huile et sa croix , le pain rompu, comme le Christ. Ne pas la couper au couteau ou c’est la ruine dans l’année. Les dattes et autres fruits d’Afrique sont un rappel aux 3 rois mages. Des nougats noirs et blancs symbolisent le bien et le mal . Les fruits secs , noix, noisettes amande, les 4 ordres religieux des mendiants.

En Angleterre , d’où a été crée les premières cartes de vœux fin du XIX eme siècle   et le fameux Christmas pudding préparé 5 dimanches avant Noël . La tradition veut qu’on y cache : 2 bagues qui apportent l’amour; la pièce de 6 pences pour la prospérité; le bouton de culotte pour les vieux garçons ; le dé à coudre pour la vielle fille et le petit cochon qui déterminera le goinfre de la tablée . Petits cookies et verre de Xeres pour Santa Claus  accompagnent les grandes Chaussettes accrochées à la cheminée.

Finissons notre kaleidoscope des fêtes d’hiver par le Pongal ( ebullition ). Appelée lohri au Punjab. Cet évènement a lieu vers le 16 Janvier, 4 jours de festivité en Inde pour féter le début de la saison des récoltes . Boghi Pongal , le premier jour , brûlez vos vieux vêtements et chiffons et dessine,r à l’aide de farines de riz colorées, des mandalas et des fresques sur le sol devant votre porte. Le Surya Pongal, 2 eme jour , Préparer un dessert à base de riz, de lait et de sucre  et surtout faites le déborder en signe de futures recoltes abondantes .

Le troisième jour « Mattu Pongal », sont à l’honneur les animaux de traits , vaches et buffles pour l’aide apportées aux champs. Ce jour là a lieu une course au taureau assez violente, Gallikattu.

Enfin, le quatrième jour, « Kanum Pongal », les jeunes gens se réunissaient sur les bords des rivières pour chercher un conjoint, mais cette coutume est de moins en moins respectée.

Dans certains villages , des courses de cerf-volants pareront le ciel de mille couleurs. un concours de cerf-volant est organisé ce jour là.

Bien sûr , je n’oublie notre célébration de l’épiphanie, le 06 Janvier. La tradition de tirer les rois, heu , la  fameuse galette des rois. Ici en Sud Ouest, il en existe deux : la parisienne , la classique pâte feuilletée fourrée de frangipane , chocolat ou compote de pomme et la « Limoux » couronne briochée garnie de fruits confits. La fève légumineuse , signe de reprise des activités agricoles , d’os a fait place à la porcelaine , parfois en Or pour les plus grands ,  ou même en  plastique, Sacrilège ! Gardez au moins la tradition de faire glisser sous la table le plus jeune convive, l’innocent,  pour qu’il désigne à tour de rôle les  parts à attribuer. Une manière de fêter l’arrivée des rois Mages devant l’enfant Jésus.

Question du jour: Comment appelle -t’on les collectionneurs de fèves?

Réponse , non pas les phaséophiles mais bien les fabophiles !

De tres Bonnes fêtes à vous , qu’elles soient de fin , de début d’année, lunaire , solaire , d’ici ou d’ailleurs .

Sombre conte de Noël

Les horloges du temps humain s’étaient arrêtées les unes après les autres. Les feuilles de l’éphéméride juchaient le sol, comme celles des arbres torturés, craquelées, sèches, recroquevillées sur elles même. Le ciel s’était obscurci. Les nuages de plomb formaient une chape perceptible. L’air se raréfiait en oxygène chargé des  relents pestilentiels venant de la ville, peuplée de robots et de machines folles ,voilée d’un glauque halo phosphorescent.

La lune, après avoir explosé en mille fragments, météorites stériles, avait disparu depuis longtemps.

Les hommes stérilisés par leur course effrénée au modernisme, au profit s’étaient mués en statues de sel, gisant et jalonnant les charniers des combats fratricides. Les puits débordaient d’ossements aux chairs putréfiées que des lambeaux ornaient de guirlandes sanguinolentes. La barbarie avait vaincu l’utopie.  N’y avait-il plus aucune âme vivante, aucun espoir sur cette planète maudite des Dieux?

Les djins , démons, esprits vengeurs et tourmenteurs avaient dansé une sarabande et saupoudré de folie le cœur des hommes..

L’odieux abcès de la bêtise, de la convoitise, de la haine s’était gorgé du malheur et de la souffrance. Il pulsait, tendu prêt à se rompre à tout instant. Répandre l’épais liquide toxique, engluer et recouvrir chaque sillon, chaque cicatrice des plaines aux montagnes, des mers aux volcans , des pôles à l’équateur.

Une ombre planait cependant. Un sombre corbeau aux ailes atrophiées, au bec abimé d’avoir gratté la terre à la recherche de vermisseau, de quelque graine, en vain. Son lugubre chant  cherchait désespérément un écho…Il s’écrasa au sol plus qu’il ne s’y posa, intrigué par un marmonnement sortant des profondeurs d’une faille dans le sol. Une vie , y aurait-il encore une trace de vie ?? Il se faufila dans un goulot qui s’élargissait devant lui. Aveugle , il se laissa guider par ces incantations psalmodiées, un mantra, une prière, du jargonnage, difficile pour lui d’interpréter ce son si faible, si ténu, si mélancolique.

Une grotte, il était à l’intérieur d’une grotte. Inscrite sur aucune carte, elle était un refuge parfait pour lutter contre toutes ces plaies tombées du ciel en cette fin du monde. Qui s’y cloitrait? Se dandinant d’une patte sur l’autre, car comment voler dans le noir, hypnotisé par la voix, l’appel . Il arrive enfin .

 Une vielle femme au visage marqué des routes du temps, de toutes les émotions d’une très longue vie. Une bougie à la flamme vacillante éclaire l’antre et sa locataire. Les parois gravées de signes étranges, de symboles , de lettres grecques ou issus d’un alphabet plus ancien brillent , fluorescence de mousses ou magie!

Du bout de son aile , il effleure la femme plongée dans une torpeur, se balançant sans cesse , bercée par sa lente plainte. Elle ne sursaute pas, comme si elle avait perçu, attendu, espéré sa venue. Un œil seulement s’entrouvre et le silence.. . Pesant, chargé d’ondes magnétiques. Entre eux pas besoin de langage, de geste. Leur énergie se mêle l’une à l’autre. La vieille femme tend une main décharnée vers l’oiseau .celui-ci se secoue frénétiquement jusqu’à faire tomber une de ses plus petites plumes. La femme la cueille alors dans sa paume .

 Là, horreur ou stupéfaction, elle la plante  dans son cou! En jaillit une onde lumineuse éblouissante. Des myriades de particules s’en échappent et s’élèvent envahissant la grotte, s’échappant par les moindre interstices de la roche… Cette énergie libérée envahit le ciel. Les nuages et fumées toxiques disparaissent avalés dans une spirale comme un phénomène de « trou noir ». Un son blanc alors plane sur l’univers. Serait-ce l’espoir du Nouveau Jour?

Ce que devinrent la femme et le corbeau, nul ne le sut jamais, mais on raconte les voir errer toutes les nuits de Noël.

Echos en vers

 

Lettre

Du slam qui rétame la flamme

Et boue de bout en bout,

Glissant, polissant des moments

Intimes des victimes qui miment

Et redorent ce que j’adore.

Le plaisir de rire et de sourire,

Le jeu des bleus, de mieux en mieux

Aussi, cimente la démente

Avec le créateur affabulateur et rimeur.

Une chance qu’on  » dance » en transe,

Avec une salve de valves,

Dont s’échappent des chapes qui tapent

Et libèrent ce qu’on espère. 

La vie qui brille nous en vrille

Le sentiment d’enfants déments

Qui s’amusent, sont muses et abusent

Du plaisir, au pire des   rires .

Réponse

Des mots, si chauds, si beaux

Qui résonnent, frissonnent

Mais ne réchauffent mon âme.

Un écho placebo, de vieux os,

Que plus personne n’étonne

Une femme qu’on blâme

Un enfant, un petiot, un poulbot

Pour Noël, un chaton qui ronronne

Au pied d’une cheminée privée de flamme.

Un conte, une légende..que de maux

Qu’on tait, qu’on cache ou marmonne.

Noël, avec sa magie, effacerait tous les drames,

Noyant dans ses maigres cadeaux,

La guerre, la peur, la honte des hommes

Une trêve, comme la neige qu’on dame

Pour faire glisser le traineau.

Souhaiter que l’année nouvelle soit bonne,

Richesse, santé et paix qu’on clame

Je ne peux porter ce lourd fardeau.

 Respect, compassion sont les chants que j’entonne

Pour cet enfant, pour cette femme,

Morts de n’avoir pas su voler haut!!

Michel Houellebecq. Poésie

2 poésies tirées du livre Poésie de Michel Houellebecq , plus connu comme auteur des succes:

Extension du domaine de la lutte( pas lu, j’avoue); Les particules élémentaires ( celui là, oui !), Plateforme; La possibilité d’une île;  essai sur Lovecraft et son dernier écrit La carte et le territoire .

Poésie  est conçu en 4 parties : Rester vivant; Le sens du combat; La poursuite du bonheur ; Renaissance. Les 2 extraits choisis  sont issus de la troisième dans la version qui m’est précieuse.

Parade :

Suspendu à ta parole,

Je marchais sur la place au hasard

Les cieux s’ouvraient, et je devais jouer un rôle

Quelque part.

Déployée, la cascade morte

Répandait des fragments de gel

Autour de mon artère Aorte,

Je me sentais superficiel.

Volcans de paroles superflues,

Oubli des relations humaines

Un monde existe où l’on se tue,

Un monde existe entre nos veines.

L’ aveu de ce monde est facile

Si l’on fait le deuil du bonheur

La parole n’est pas inutile,

Elle arrive juste avant l’heure.

Où les fragments de vie implosent,

Se rangent dans la sérénité

Au fond d’une bière décorée

Velours frappé, vieux bois, vieux rose.

Velours comme une limonade

Qui grésille en surface de peau,

 criblée comme une peau nomade

Qui se déchire en fins lambeaux

Dans un univers de parade,

Un univers où tout est beau

Dans un univers de parade,

Dans un univers en lambeaux.

Pascale :

Elle tremblait en face de moi, et j’avais l’impression que le monde entier tremblait.

( Fiction émotionnelle, une fois de plus.)

S.O.S liste du Père Noël. Lectures pour jeunes et plus.

Le petit prince-ST Exupery

Le père Noël aurait-il à rajouter des cadeaux de dernières minutes dans sa hotte ?

Une liste de livres qui passionnent les plus jeunes , mais que leurs ainés peuvent discrètement emprunter. Ma critique littéraire personnelle me l’ a soufflé . Chacun d’entre eux trône à la place qu’il mérite dans sa bibliothèque , bien rangé, ni griffonné, ni écorné. Le respect des livres des le plus jeune âge est une valeur à transmettre. A l’ère du livre virtuel et malgré la déforestation, le papier, le vrai qu’il soit recyclé ou issue de technique nouvelle est un matériau vivant , un bien précieux. Remercions l’imagination de leurs auteurs et des illustrateurs, virtuoses de l’imaginaire.

 Les classiques , incontournables :

Le Petit Prince de Saint- Exupéry

L’Iliade et l’odyssée d’Homère

Babe, le cochon devenu berger de Dick King- Smith

 Les albums illustrés:

 Mais qu’est-ce qu’il peut  bien y avoir dans ce paquet, Brigitte Weninger et Alexander Reichstein, Edition Nord-Sud

Le jardin Merveilleux de Pavel  Cech, Edition Gründ

 Le marchand de bisous, Marie Melisou et Monique Mazarguil, Editions Le Griffon bleu et tous les contes et poèmes publiés par cette petite maison d’éditions locale (31…)

Le meilleur des mondes possibles d’après G.W Leibniz, de Jean Paul Mongin et Julia Wauters, Collection Les petits platons , Editions Paul Ricœur

Pour la fantaisie et le fun:

Comment élever son Bébé Dragon, guide pratique du débutant, Ernest Drake Editions Milan

Flirter avec un vampire de Sophie Collins, Editions  Contre Dires( tredaniel)

Pour le plaisir d’écrire et de prendre la relève:

L’Agenda de l’apprenti écrivain, 365 activités pour devenir écrivain de Susie Morgenstern et Thérèse Brown , Editions Lamartinière- Jeunesse.

 Et sans restriction , tous les contes et légendes de tous pays, toute culture, toute période historique.

Partir à la rencontre de griots, de conteurs , de narrateurs, mais aussi de styles , de syntaxes, de rétoriques, de sentiments, d’émotions.

 Héros et antihéros, animaux ou humains, que de leçons de vie.

 Un exemple parmi tant d’autres est à l’honneur pour ma « critique » en herbe . Elle tient , par ma plume à vous présenter un personnage de conte oriental . Nasr  eddin Hodja  et son âne. Une bonne façon d’appréhender l’humour par l’absurde, la ruse  sur un schéma narratif qui laisse à réfléchir.

video réalisée par une classe d’école primaire , cours moyen avant l’entrée au collège . Ce style d’humour , nettement plus riche que notre Toto national  nous dévoile toute la richesse de l’humour oriental porté par des contes . Quand l’absurde répond à l’absurde. Ingénu, faux- naif , personnage facétieux , découvrez  toutes ses facettes .

Recette perso : Homard à la fraise

Période de préparation des fêtes de Noël , c’est souvent un  moment de retrouvailles entre parents et enfants . Parfois , ces instants privilégiés nous font nous redécouvrir et prendre le temps de ressentir, de partager les transformations du temps. Cette année, le homard est à l’honneur.

1997 a vu l’essor d’écrits, de reportages  sur la mutation des enfants en futurs adultes. Avant qu’il ne devienne papillon , l’enfant doit se séparer de sa carapace et grandir , fragilisé jusqu’à ce que sa peau soit de nouveau  protégée. Image symbolique  du homard, Dolto mère et fille , dans un livre sur les adolescents relancent la mode psychanalytique. Attention, ceci n’est pas un plongeon dans ces 2 paramètres. Seule l’évolution du fruit des mers  m’émeut en cette encre de seiche jetée dans une bouteille comme un voilier parfois s’y retrouvant enfermé avec patience .

 Pré – adolescence qui ouvre les portes vers la métamorphose, les bouleversements, la recherche de l’autonomie. Difficile en tant que parents conscients d’aider et non pas de suppléer à cette étape de vie . Comme un chat ,  neuf étapes à franchir : fœtus, nourrisson , bébé, enfant , pré ado, ado, jeune adulte étudiant ou déjà dans la vie active, adulte, personne troisième et quatrième âge ( je n’aime pas le terme de vieillard, le suffixe  » ard  » a une connotation  un peu péjorative).

Homard! c’est à cette période de fragilité qu’il faut être vigilant. Ne pas étouffer, comme le crustacé qu’on ébouillanterait , qu’on noierait de trop de protectionnisme. A l’inverse trop banaliser cette période ou se comporter comme copain-copain et c’est le homard vivant que vous trancherez par le milieu et gare à ses pinces .

jeune-fille-Mistigri

Les silhouettes changent . Les hanches et les seins prennent des courbes chez les filles et leurs premières menstruations les inquiètent. Période cruciale du bouillonnement hormonal, apparition des poils au pubis, sous les aisselles, modulation de fréquence vocale , mue, érections chez le garçon  .

Le regard scrute le miroir de la salle de bain et celui de l’autre , des autres . Les clans se forment pour un besoin de reconnaissance. Similitude vestimentaire , musicale , langage crypté, codé, premières cigarettes , premières sorties sans « les vieux » , premières tentations , alcool, drague, pétard… Ne surtout pas rompre le dialogue , s’adapter en tant que tuteurs à ce blé en herbe qui se cherche, poussé par les vents . Lui faire savoir d’où vient la lumière du phare pour se retrouver à bon port et qu’une bouée de sauvetage est toujours à leurs portées de main .  Laisser éclore sans étouffer, un rude jeu aux règles non établies que nous devons adapter.

Un fait tout , une cocotte minute , prête à faillir ou à faire jaillir les vapeurs,  volcan bouclier d’Hawaï, ou plus proche de nous , le Stromboli, sous pression, prêt à exploser à tout moment . Tel est le jeune à cette période cruciale. L’apprentissage de la séparation, premier deuil, celui de l’enfance , du monde merveilleux des croyances (  la petite souris pour les dents de lait, le Père Noël ou le Père Fouettard, le Croque- Mitaines, les cloches de Pâques )  lui ouvre l’esprit et  se renforcent les nombreux points d’interrogation qui jalonneront alors toute sa vie…

Le sens civique se révèle. Plus souvent il prononce le : » c’est injuste !!! ». Il revendique alors le fameux slogan  » il est interdit d’interdire », et voudra essayer de repousser les barrières, les barricades qu’en bons parents , vous aviez bâties une à une.

Le jeune homard aime naviguer entre 2 eaux , aux risques  de faire de mauvaises rencontres. Se faire dévorer par un requin ou capturer dans la nasse des pêcheurs. Mais il expérimente, il ressent  . Les croisées des chemins maritimes lui révèlent sa personnalité unique.

Le jugement d’autrui peut le blesser et le traumatiser, lui tracer à coups d’hélices des cicatrices indélébiles. Un poisson pilote ironique et méprisant lui bloque la voie vers le sillage des eaux chaudes et turquoise. Il a tôt fait de nager alors sur le dos ou de répondre par l’insolence. Mais , qu’un poisson clown l’accompagne  d’une pirouette et c’est une danse, tel un ballet sub -aquatique, tel  le jeu du dauphin jouant avec les vagues. Notre homard se construit sa nouvelle carapace à coup de liens affectifs. La recherche du guide spirituel, non  ,pas du guide! Il s’en défend , juste du panneau de signalisation, du rayon vert, de la crique salutaire où lui et ses congénères se retrouveront pour vivre ensemble cette aventure.

Sautes d’humeur, dans cet océan capricieux et mouvant qu’est la vie, le flux et le reflux des marées accompagneront les troubles , les  doutes , les remises en questions , les émois du homard.

Homard! Tu ne finiras pas dans mon assiette pour les repas de  fin d’année, mais bien au chaud entre les  tentacules ventousées d’une calamar, d’une »  calamère  « !

 » Un homard, c’est autre chose qu’un poisson! Vivre dans une carapace, autrement dit avoir ses os autour de soi, quel changement radical cela doit être dans la façon de comprendre la vie . » Raymond Queneau : extrait de Saint- Glinglin

  » Comme les homards, les jeunes filles ont l’extérieur exquis. Comme les homards , elles rougissent quand on veut les rendre comestibles…   »  Salvador Dali pensées et anecdotes

 Françoise Dolto , Catherine Dolto, Colette Percheminier : Paroles pour adolescents ou le complexe du homard .

Dédicace spéciale à ma fille, mon homard préféré.