Clichés , du « déjà vu » à la française.. il parait que ça marche à la baguette !

L’été voit arriver de nombreux touristes du monde entier en France. Pour certains , la découverte de la culture, la rencontre avec la population locale va faire tomber bien des clichés reçus. Quels sont-ils ?

  1. En France , tout le monde porte un béret,      un foulard rouge et une baguette de pain.

Ouf ! Le béret français est sauvé par le groupe Cargo-Promodi( Toulouse ) , spécialisé notamment dans l’équipement des armées, comme repreneur de Béatex, dernier fabricant français de bérets basques, basé à Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques) et placé en redressement judiciaire.

Le rouge n’est plus si à la mode . Le béret basque certes, mais le foulard… la tauromachie a ses détracteurs et attention à trop vous promener en rouge ces temps ci . Les loups vous guettent! … Avec la flambée des prix des  céréales( qui ne va pas aller en s’améliorant ces futurs mois !) et la grande mode du fait maison et de l’ engouement pour la cuisine , de plus en plus de français font leur propre pain( prix de revient d’une baguette du boulanger 2 à 3 fois plus cher au kilo que pétrie par vos propres mains.) , beaucoup de fermeture de boulangerie

  1. Tous      les français vivent à Paris ou sur la côte d’Azur » french      riviera » et de plus , dans la capitale , on a tous c’est bien connu      une vue sur la tour Eiffel ( le monument le plus connu qui est une antenne      radio! )Ah oui grimpée sur un escabeau , à la limite de la chute par la      fenêtre , j’en voyais un petit bout quand j’y ai séjourné. Mais attention      aux japonais qui en achètent les piliers un à un , elle risque de faire      concurrence à la tour de Pise redressée.
  2. Bien qu’on mange de la viande de cheval, des grenouilles      , des escargots, du foie gras d’oie ou de canard, des tripes et rognons et      du fromage qui pue, notre cuisine est connue comme au top de la      gastronomie ..La preuve elle est entée au patrimoine  mondial virtuel de l’UNESCO. L’      alimentation de base du français: des croissants , foie gras , ail et      oignon, et nous ne buvons que du vin rouge, ou du champagne . Et en France      , on pense que les frites  » french fries » viennent de Belgique .      Certains américains se demandent encore si on trouve des réfrigérateurs,      des appareils à air conditionné et       qui a le brevet du fil à couper le beurre ou les cheveux en quatre.
  3. En France , on est élégant avec des grands couturiers      réputés dans le monde entier. C’ est bien connu que la semaine de la mode      la plus classieuse est à Paris , et qu’il n’y a ni chômage , ni dépôt de      bilan pour toutes ces grandes marques , jamais de contre façon , ni de      sous -traitance à  l’étranger et      même si les français les plus célèbres sont Jeanne d’Arc , Napoléon, le      Général de Gaulle, le commandant Cousteau et le mime Marceau , que de      beaux top models représentatifs !
  4. En France , on se donne  » rendez-vous » dans      un  « cul-de sac » en      prenant soin d’emmener son « baise en ville » !
  5. Les français aiment les femmes .. Mais pas dans les      affaires, ni en politique , seulement pour        » posséder  »  le      quota féminin
  6. En France, on dit souvent « Holala ! », mais il      y a aussi le  » déjà vu »
  7. En France , on a une façon très spéciale d’embrasser.      N’en déplaisent aux chauvins de       tout poil , le  » french kiss » , baiser à la française      nous vient d’ Italie . Il était appelé au XIXème siècle  le » baiser florentin » .

9)En France , on écoute de l’accordéon en toute circonstance

10) En France , on a des bateaux-mouches

  1. La      France est le pays de la diplomatie , De Gaulle et son  » vive le      Québec libre » ,  François      Mitterrand et le Rainbow Warrior, Jacques Chirac et le nucléaire, ( le      petit bouton rouge à appuyer à l’ Elysée, Nicolas Sarkozy  » L’homme      africain n’est pas assez entré dans l’histoire ! « 

12) En France les filles sont jolies mais … Elles ne se rasent pas . Du reste , en France on ne se lave pas . Pourquoi croyez vous qu’on fasse des parfums et qu’on dépense des fortunes dans leur campagne publicitaire ?

13) En France , les chauffeurs de taxi sont grossiers . En France , les serveurs sont grossiers. Heureusement que pour rattraper cela,la langue française et les accents sont parait-il des plus sensuels , tout du moins quand ce sont les femmes qui la parle. Car le français est « gueulard, revendicatif, mal élevé, arrogant et très satisfait de lui-même.

14) Pays   des libertés , on parle de tout sans tabou. Ah , non , le français n’aime  pas dire combien il gagne. Il faut dire qu’aux USA , on ne vous demande      pas  » combien gagnez -vous? » mais  » Combien payez vous d’impôts?  »

15) En      France , on était sadique , on exécutait en coupant les têtes avec une      machine bizarre , la guillotine. On veut « abreuver nos sillons , d’un      sang impur, dans un jour de gloire » Hymne patriotique aux paroles de      paix !

16) Le sport populaire est la pétanque . C’est bien connu      que les joueurs professionnels touchent des millions .. De boules !

17) Les      français célèbres cités : Picasso(espagnol), Salvador Dali ( espagnol)      Vincent Van Gogh (hollandais), Apollinaire , Frédéric Chopin , Marie Curie      ( heu les 3 cités étaient polonais !) Joséphine Backer ( américaine)

La France est le pays des droits de l’homme « mais oui » vous diront tous les ex dictateurs accueillis ici !

18) En      France , on est toujours en grève ou … en vacances .

Cependant , une américaine a fait l’éloge, non sans humour et dérision de l’éducation à la baguette française. Installée à Paris, Paméla Druckerman, dans : Bringing Up Bébé – One American Mother Discovers the Wisdom of French Parenting (Elever bébé, une mère américaine découvre la sagesse de l’éducation à la française), paru au Royaume-Uni sous le titre French Children Don’t Throw Food (Les enfants français ne jettent pas la nourriture). L’ouvrage semble un croisement commercial de deux récents best-sellers : French Women Don’t Get Fat (Ces Françaises qui ne grossissent pas, J’ai Lu) de Mireille Guiliano,  paru en 2004. Et Battle Hymn of the Tiger Mother (L’hymne de bataille de la mère Tigre, Gallimard) d’Amy Chua (plus d’un million de ventes en 2011), le coup de gueule d’une mère d’origine chinoise contre l’éducation à l’américaine, trop laxiste, selon elle.

Cliché ou non véhiculé par ce livre :

les Françaises seraient des mères modèles. Ou plutôt des mères d’enfants modèles : bien élevés, mangeant de tout et capables de rester à table sans broncher durant les (très) longs repas de famille. Tout le contraire des affreux petits Américains qui ne connaissent des légumes que les frites et ne conçoivent pas de manger assis.

Un cliché qui tombe , les surnoms des français , les froggies ( mangeurs de grenouilles) deviennent des noix de coco… (durs à l’extérieur, tendres dans le cœur) tandis que les Américains sont des pêches (tendres à l’extérieur, avant de tomber sur un noyau).Des enfants qui disent bonjour et merci se régalent de petits pois et de brocolis. Et restent à table sans broncher, tel serait le résultat de l’éducation à la française. Et d’expliquer que pour ce faire , un  seul moyen :

 »  les mères françaises ne les laissent pas manger entre les repas. Un enfant qui a faim a moins de chances de jeter ses petits pois par-dessus bord. CQFD.[…]

 » Quand vous demandez à des parents français si leurs enfants mangent à heure fixe, ils répondent quasiment toujours non, se piquent d’être souples et assurent : « Vous savez, tous les enfants sont différents » « , explique Pamela Druckerman. Mais les mères américaines installées en France voient dès l’âge de la crèche des enfants prendre quatre repas par jour à des heures qui resteront grosso modo les mêmes toute leur vie.  » Le goûter est le snack officiel et c’est le seul de la journée « , s’extasie Pamela Druckerman. A son arrivée , elle se précipite pour envoyer à ses proches la photo du « goûter typique  » : un chocolate sandwich du goûter ( » il fallait y penser : un morceau de pain avec un morceau de chocolat ! « ) et des menus de la dining experience à la crèche collective. Elle a même demandé à assister aux réunions de la commission des crèches de Paris, ces gens qui arrivent à faire manger de la purée d’endives et des gâteaux à la rhubarbe à des enfants de 3 ans qui ne savent même pas ce que sont les nuggets.

Peut être, Pamela ne fréquente pas les mêmes lieux que la majorité des français. Les rayons de « snacks » dans les magasins de grande surface n’ont plus rien à envier à ceux des U.S.A . L’obésité infantile , en France, grimpe à une vitesse vertigineuse. Le nombre croissant de  » fast food « et de goûters d’anniversaire organisés est florissant. Certes , il est encore traditionnel de convier les petits camarades autour de gâteaux faits maison, mais les sodas, bonbons gélifiés , sucettes et autre « junk food » envahissent les coupelles. Bon d’accord , pas de clown , de magicien, de dresseurs de fauves, quoiqu’il vaut mieux trouver des activités pour occuper cette joyeuse marmaille où vous retrouverez les rideaux arrachés, la pelouse défoncée, les pots de fleurs cassés . Pire que des fauves , un vrai ouragan peut traverser votre jardin et votre « intérieur » .

Etonnement de cette mère américaine à la lecture du carton d’invitation pour l’une de ces fêtes . Anniversaire costumé : »Déguisement : les Indiens Peaux-Rouges. » De plus, devoir juste déposer son enfant et ne revenir que pour le cueillir après la fête alors que vous n’avez échangé que de vagues signes avec les parents ou même parfois aucun , vous ignoriez même leur existence, mais votre enfant a reçu à l’école sa petite enveloppe avec les coordonnées du lieu des festivités. D’en conclure que  la mère française de l’enfant invité largue sa progéniture et repassera la chercher quelques heures plus tard (comprendre : elle a une vie autre que celle de mère).le modèle  » mère française » ne chercherait pas à être une mère parfaite. Le secret des Françaises, selon elle, serait justement d’être capable de lever le pied de leur rôle de mère.

Dans Perfect Madness, un autre best-seller publié en 2005, Judith Warner, une journaliste américaine elle aussi installée en France, invitait ses concitoyennes à copier les mères tricolores et à en faire moins. Elle ne semble pas non plus connaitre le syndrome des enfants clés. Les 2 parents travaillent et l’enfant dés 6-7 ans se voit remettre une clé de l’appartement ou de la maison qu’il aura autour de cou pour ne pas la perdre en jouant. Livré à lui-même, il ne pourra aller aux gouters des petits copains que s’ils habitent à proximité .

Honnêtement, vous en connaissez beaucoup des petits français qui ne grignotent pas en dehors des repas , qui ne crachent pas sur les brocolis, les choux de Bruxelles, qui acceptent encore de se déguiser en indien alors que leur tenue de rêve c’est en héro de manga, de Pokémon, en robot ou mieux en vampire et pas que pour Halloween ? Polis, nos petits et leur  » caca boudin  » , à croire que les petits américains ne passent que très tardivement à la phase scato et leur  » bull shit » ! Oh devenir trop française : revendicative, , mal élevée, arrogante et très satisfaite. Satisfaite ? Encore un cliché qui va tomber , celui du manque de « positive thinking » , de la positive attitude, du manque d’encouragement et de positivité. Rentrerai-je dans la catégorie du français moyen qui lorsqu’il ne partage pas entièrement une idée devient adepte du  » c’est n’importe quoi » ?

Pour mieux s’intégrer et comprendre les subtilités culturelles françaises , des coachs et des associations de  » cultural training » proposent aux « anglo moms » des formations d’adaptation.  Bienvenu chez les gens qui marchent à la baguette de pain , de chef d’orchestre. Ici on dit plutôt obéir au doigt et à l’œil. Encore un cliché, obéir?   » Mon œil ! « 

Publicités

Philippe Brame

Souéloum Diagho , poète : ressentir le Mali

Souéloum Diagho est né d’une mère Peul et d’un père touareg à Tessalit , au nord du Mali. Son histoire prend racine dans l’histoire de son peuple et dans un exil non désiré. Il raconte dans ses textes et poèmes le désert palpitant comme le cœur de la planète. Tout en parlant avec beauté du silence et de la force de son peuple, il pose un regard sur le monde occidental, les peurs . Tous les sens en éveil, par le parfum du vent dans les dunes, la force des mots d’amour , de tristesse , ce sont des images vivantes , mouvantes et émouvantes qu’il nous livre. Pensées, textes, poésies et proverbes traduits de sa langue maternelle, autant de beauté à aller découvrir auprès de Souéloum , poète d’ aujourd’hui pour l’espoir et les graines d’amour qu’il sème.

Proverbes :

Amidinnakwane dounia inta has wane allahrate.

Ton ami d’aujourd’hui sera ton ami dans l’au- delà .

Le temps de l’amitié n’est pas limité. Un véritable ami est là pour toute la vie et même au- delà.

Issalan oufa ad akkanen.

Mieux vaut que les  nouvelles soient  » nouées »

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles . Il vaut mieux parfois ne pas avoir de nouvelles , car parfois celles qui nous arrivent ne sont pas toujours bonnes , lors d’une annonce d’une guerre , par exemple, Nous sommes à la fois touchés et totalement impuissants ( commentaire de Souéloum , sur son site d’où sont issus ces 2 proverbes, parmi de nombreux )

Un de ses poèmes : L’amour possessif

Il y a la prison, la rage d’aimer et vouloir posséder, avoir l’autre,

mais tout cela n’est pas l’amour.

L’amour, c’est la liberté d’aimer, de donner un amour nourrissant, pas le poison ou le venin, celui qui

coagule le sang et devient glace et acier.

L’amour possessif comme celui de l’enfant qui a peur de se débarrasser de son jouet, cet amour-là

n’est pas pour l’adulte qui a déjà vu une moitié du désert que chacun doit traverser; au détour des

dunes, on arrive à l’oasis, aux eaux profondes, aux sources qui aboutissent à l’embouchure de la vie.

L’amour est aussi grand que la mesure qui sépare la terre des cieux, aussi beau que les terrasses du

paradis,

ce paradis que tant de mystiques ont loué, que tant de poètes ont chanté.

Un petit conseil à tous ceux qui cherchent de l’amour, faites de l’amour pur, faites-le dans votre cour

et donnez-le sans avarice.

Il peut changer la vie, il peut combler un cour déjà meurtri, mais faites-le avec une grande liberté

comme celle des colombes qui nichent dans un nid à la cime d’un arbre, elles dominent la forêt et le

vent caresse le duvet de leurs plumes, et elles lui répondent par des roucoulements tout à fait

innocents.

Ca c’est de l’amour ! Chacun doit l’apprendre et le goûter au moins une fois dans sa vie, c’est celui-là

qui conduit vers le temple sacré.

Absence, fumée et sens

Batsceba-Hardy- BatscebaDeviantArt.com                                        Photographie: Batsceba Hardy  Lien en bas de page. Respecter son travail !

Quand l’absence

Mur de silence

En cris d’ amour

Compte à rebours,

Les souvenirs

Ne peuvent guérir

Les déchirures

Et les armures

En coquille vide

Fêlures et rides

Flétrissent et rouillent

Les larmes mouillent.

______

Calendrier

Des temps passés

Jours effeuillés

Miroirs brisés,

La peau réclame,

Pleure mon âme

Manque de toi

Malheur pour moi

Des émotions

Comme un poison

S’insinuent

Et l’inconnu

Dévore le rien

Petits matins

Ou clair obscur

Encore les murs

De briques en vrac

Nouvelle attaque

Mélancolie

Et nostalgie.

——————–

Perdre le fil

en face et pile

Pensées vacantes

Qui désenchantent

Foule ou néant

Mort ou vivant

Dans ce désert

Mes mains se serrent

Et désespèrent

Cosmos ou Terre

Ne plus parler

Ne plus penser

Où se terrer

Où se cacher

Annihilée

Juste en fumée

———

Vomissures

En souillures

Sur la toile

Jette le voile

Brouille les sens

Maintenance

Ecœurée

Et barbouillée

Du Net écho

Cendres et mégots

Comme sang et eau

Des bas , des hauts

———–

Quitte le manège

Couvert de neige

Gel en été

En pluie glacée

Une stalactite

Oh, si petite

S’est décrochée

Et s’est plantée

Droit en plein cœur

Et quelle horreur

l’a transpercé

Et m’a tué

———-

Pas une grande perte

De disparaitre

Devenir poussière

Rejoindre la mer

Juste se taire

En paix sur Terre.

Photographie: Batsceba Hardy  http://batsceba.deviantart.com/ , Facebook et plus

Texte: Pascale Lafraise

Annoncer la couleur – Jean Marc Le Bihan

Elle peint comme un gosse qui court sur la place

Auprès des pigeons voyageurs

Elle peint comme un vieux clown qui se grimace

Pour qu’les enfants rient à plein coeur

Elle peint avec ses peurs et ses audaces,

Ses amours rires, ses amours pleurs.

Elle peint comme deux amoureux qui s’enlacent

Elle peint pour annoncer la couleur.

Elle peint la neige triste qui se meurt

Quand le printemps s’est réveillé

Elle peint l’oiseau blotti contre le coeur

De cet inconnu prisonnier

Elle peint un ciel qui se tord de douleur

Parc’que l’orage va éclater

Elle peint, elle peint toujours avec son coeur

Elle peint pour annoncer la couleur.

—–

Elle peint avec des rêves qui se gouachent

Tissant les toiles au firmament

Elle peint son bel amour qui se détache

Les sanglots qu’elle garde dedans

Elle peint la liberté quand elle se fâche

Qu’elle crie des mots sans avoir peur.

Elle peint ses grands yeux noirs dont elle s’attache

Elle peint pour annoncer la couleur.

Elle peint, elle peint

Elle peint l’océan quand il ballade

Les mouettes au ciel de nos regards

Elle peint le balladin et ses ballades

Les rythmes fous de la guitare

Elle peint, elle peint le vent qui sans frontière

Souffle la vie et souffle encore

Elle peint pour que son geste soit lumière

Elle peint pour annoncer la couleur.

Elle peint la solitude qui l’enlace

Quand le pinceau guide sa main

Elle peint, elle peint, elle peint le temps

Qui toujours passe,

Elle peint les rides du chemin

Elle peint, elle peint et se sent si petite

La toile blanche, son coeur est fou

Elle peint et quitte à peindre toute sa vie

Même si le monde entier s’en fout.

Elle peint, elle peint

Elle peint et ne fait plus rien d’autre

Elle pense aux autres malgré tout

Elle peint les émotions qui sont les nôtres

Elle peint la vie qui est en nous.

Elle peint toutes nos envies quand elles se cachent

Les regrets de celui qui meurt

Elle peint, elle peint Chaplin et sa démarche

Quand il nous annonçait la couleur.

——

Elle peint comme un gosse qui court sur la place

Après des pigeons voyageurs

Elle peint comme un vieux clown qui se grimace

Pour qu’les enfants rient à plein coeur

Elle peint avec ses peurs et ses audaces,

Ses amours rires, ses amours pleurs.

Elle peint comme deux amoureux qui s’enlacent

Elle peint pour annoncer la couleur.

Paroles : Jean Marc Le Bihan

Elisabeth Montagnier

punk musiques et vidéos (2) : Les francophones ou français

Bérurier Noir : Porcherie

Didier Wampas :

Punish Yourself :

Audio Mastick : Corps soumis à g