Amour Aveugle

Amour

Ces mots d’amour qui ne franchiront plus ses lèvres, scellées à jamais dans la tombe des souvenirs. Ils sont écrits à l’encre invisible des larmes où la pointe acérée d’une plume d’ange a perforé à jamais la cornée et  décollé la rétine pour s’en faire un trophée.  L’angle d’attaque visait le nerf . Trop de pression. Le champs de vision restreint brouillé par cet écran opaque, le brouillard envahissait la périphérie et le noir de la nuit infinie arrivait à grands pas. Déjà , elle ne pouvait plus déchiffrer les caractères et se trompait souvent dans le sens à donner, dans l’ordre à respecter, dans le fait d’aligner de manière cohérente les messages codés. Elle avait bien tenté de graver dans la pierre d’une main malhabile ses dernières volontés , ses prières éternelles à celui qu’elle aimait . Le temps ne jouait par pour elle. Pluie acide , vent et déferlantes de mer en avaient érodé les contours , creusant inexorablement le cœur esquissé autour des initiales létales, fatales.

L’humeur vitrée s’écoulait se mélangeant aux larmes. La lumière douloureuse lui vrillait le cerveau. Elle ne la voyait plus mais la percevait encore dans cette souffrance qui ne la quitterait plus . « Il faut vous y faire, vous y accoutumer » lui avait dit le bon docteur.  » Compensez, faites confiance à vos autres sens , vous n’en êtes pas dénuée. »

Qu’en savait-il vraiment, lui qui manquait de tact pour annoncer le diagnostic final ? Cécité progressive mais inéluctable , verdict sans recours, sans appel, la peine est prononcée , la sentence est tombée tel un couperet . Aveugle , aveux, à vœux, à vous avouer .

Mais d’où viennent les larmes quand le cœur lui aussi subit des avaries? Il devient vaisseau fantôme quand les vannes ont lâché leur liquide visqueux et les cales noyées ont fait engloutir en épave sombrée, la frêle embarcation, cette coquille de noix qui avait chaviré. Comme une astragale sur son calcanéum, elle avait roulé, tangué et ne faisait plus mortaise dans le pilon. C’est elle qu’on avait pilonné, pillé,  pigeonné! Il avait trouvé son talon d’ Achille , ses faiblesses , ses fragilités.

Elle avait cru dans toutes les balivernes que vous disent les hommes pour mieux embobiner , pour mieux vous amener à vous rouler dans la farine, dans la fange, dans le stupre et dans votre propre stupidité. C’était écrit et elle n’avait pas su le lire .  Depuis que l’écriture existe, elle ne parle pas des hiéroglyphes mais de ces signes cabalistiques, de ces traces laissées sur terre et qui survivent aux millénaires, de ces messages des Dieux aux hommes inscrits dans les poussières d’étoile, dans le cœur caché des atomes, dans les fleurs et forets, ruisseaux, falaises, cailloux, hiboux, la patella de vos genoux ( oui dans la mémoire de chaque os qui grandit quand on est gosse et qui en nourrissant les vers retourne comme compost à leur nature d’origine.) Demandez aux paléontologues les histoires innombrables que leur content leurs trouvailles , quand ils cherchent à les dater pour enfin appréhender et mieux comprendre ce début d’humanité .. Tout a déjà été écrit dans les livres, les parchemins, sur les rochers. Y avait -il des mots d’ Amour aussi gravés ? Il lui fallait renoncer à en connaitre les mystères .

⠁⠍⠕⠥⠗        ⠇⠕⠧⠑    ⠁⠍⠕⠗⠑     ⠇⠊⠑⠃⠑     ⠁⠍⠕

Ces petits points en relief , il lui fallait les toucher, les sentir, les ressentir pour chercher à décrypter ce que lui cachait sa vision faussée . Ne plus se complaire dans les  phantasmes comme vous le font faire les poésies, les chansons d’amour où tout a été murmuré, décliné en notes, en couplets, en refrains en rengaine qui dégaine l’arme fatale dans la sentimentalité exacerbée, qui retentit en écho, qui fait battre la chamade plus fort que la peau d’un tambour tendue à se rompre sous les coups de baguettes, de fouet ou de pulpes et paumes de mains. Corne et callosités ne sont pas là , alors , pour vous aider à en percevoir le relief et si de plus vous souffrez d’une atteinte sensitive, comment pourriez-vous y arriver ?

Renoncer et lâcher prise , accepter la défaite d’un combat perdu d’avance. Les amours éternelles, les amours vraies , il parait que cela finit toujours mal en général . Renoncer à lire dans le regard de l’être aimé ses désirs, ses souhaits, ses projets, ses vérités intérieures en s’oubliant, en s’y noyant. Elle se vide de l’eau, du liquide salé et précieux de ses yeux en lui traçant un dernier message d’adieu sur cette peau imaginaire , sur ce miroir qu’il lui tendait pour la faire se découvrir à travers lui un autre être, un peut-être transformé en finitude , en imparfait, une inconnue que l’autre a dévoilé, déshabillé et montré. Se savoir vulnérable et pourtant accorder les bénéfices des doutes, les combattre et les oublier en s’oubliant pour mieux donner, se donner et s’offrir … même une dernière chance.

Chance oui , non pas chanson, mais chanceuse d’avoir au moins connue quelques instants de félicité qu’elle n’oubliera jamais dans la froideur de la nuit. Aveuglée par l’amour qu’elle n’a su exprimer, rattrapée par les aiguilles du temps en projetant au futur ce qu’elle aurait dû vivre là et maintenant , dans la fugacité de l’instant qui ne se reproduira plus , elle sombre dans le néant, dans cette noirceur mais n’oubliera jamais les images imprimées pour toujours . Continuons-nous à rêver en couleurs quand nous perdons la vue ?

Accepter ce statut d’  handicapée de la vue, handicapée de la vie et prendre une béquille, une orthèse (non pas une prothèse qui remplace la fonction), une aide, une canne blanche pour une oie blanche …quelle dérision, vive l’autodérision pour ne pas sombrer dans la déraison totale, si ce n’est fait !

Sourire-ToileBlanche-GrandFormat

Comment vont donc s’inscrire les nouvelles expériences de sa vie, en petits points de braille, en derniers graffitis, gribouillages illisibles, incompréhensibles ou en un livre dont les pages seront vierges à jamais ?

Elle n’oubliera jamais les beautés, les bontés, les visages souriants de ceux qu’elle a aimé. Elle n’oubliera jamais les splendeurs d’un coucher de soleil, les formes imaginaires des nuages dans le ciel, l’arc en ciel, les aurores boréales, les montagnes enneigées se dévoilant après que le ciel soit délavé de ses  poussières par l’orage.

Aveugle et sourde , le croyez-vous? Elle n’a pas su entendre ou mieux écouter avec son âme ce qu’il lui susurrait dans le creux de l’oreille, dans le creux de son lit, dans le creux de sa vie. Il lui parlait de ces bords, de ces lignes à franchir. S’affranchir , oui, des convenances, de toute idée reçue , de l’égoïsme, du quant à soi, du « ne compte que sur toi ».

L’amour demande des sacrifices, se nourrit sans cesse des peurs et des craintes, de l’oubli de soi, des séparations, des absences, des silences. Il ne meure jamais et telle certains grains de pollen se dissémine contre vent et marée, porté par des vents contraires pour retomber à l’autre bout de la terre. Elle aime imaginer qu’un vent solaire s’emparera du sien, de son amour incommensurable pour l’être humain dans toute sa spiritualité, son essence, son parfum et qu’il le portera au-delà de toute frontière terrestre, plus loin que la stratosphère, dans l’espace sidéral. Le sable des déserts n’est-il pas ainsi propagé d’un continent à l’autre ?  Dune mouvante, d’une émouvante elle se meut et s’émeut encore de la beauté du monde tant qu’elle le peut encore. Ecarquillant ses yeux ou les fronçant parfois pour essayer encore d’entrapercevoir ainsi la projection sur ce qu’il lui reste de rétine, ferme les yeux alors et conserve cette persistance, cette résistance, cette empathie de la vie . Chasser les nuages en restant une enfant pas sage, se rappeler des vols des oiseaux migrateurs, ces volatiles de passage dans leur voyage vers la chaleur du cœur. Elle en a aimé un , elle l’aime encore, elle l’aimera à ne savoir qu’en dire, qu’en écrire, qu’en graver. Il ne saura jamais combien il va manquer et s’il n’y a pas d’amour heureux celui là ne s’effacera jamais , ne se reproduira jamais. Certes il y aura des rencontres, des croisées de chemin, des croisées de destin, des miroirs aux alouettes, des faux semblants, des placebos aux effets secondaires incontrôlés et incontrôlables, il parait ….Ne le sait-on jamais ?

Ses mots d’amour qui ne franchiront plus ses lèvres et qu’aucun doigt ne pourra les cueillir comme autant de soupirs offerts qui en disaient plus long sur le don , sur la vérité nue, sur la chute du masque. Chut, masque du sourire la tristesse et laisse venir l’allégresse . Défaite, des fêtes à venir faites en une victoire sur le sort, sur vous-même, gardez l’âme d’enfant. La magie de Noël s’étend et sur sa lettre au Père Noël  elle a simplement écrit :  » points de suspension ! ».

Photographies et texte : Pascale Lafraise

Publicités

Tatoue-moi en Noir et Blanc les aréoles d’ ange heureux .

cancer-du-sein-et-reconstruction-tatouage-14

A partir du 1er janvier 2014 tombera l’interdiction d’utiliser des encres de couleur pour les tatouages. Fort du principe de précaution, la France décide d’interdire l’usage des encres autre que le noir pour résoudre le problème de la non traçabilité des produits composant ces encres et des risques de pathologie occasionnées par leur utilisation , l’ Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) ayant le 6 Mars dernier publié un arrêté sur les substances ne pouvant pas entrer dans la composition des produits cosmétiques et de tatouage .  

 Ce qui motive cette décision est la présence de métaux lourds  toxiques ( aluminium, cobalt, chrome, cuivre, fer, mercure, nickel…) La plupart de ces produits seraient cancérigènes lorsqu’ils sont introduits dans la peau et exposés à des rayonnements solaires…Un français sur dix est porteur d’un tatouage. Ce chiffre statistique ne prend pas en compte les femmes ayant bénéficié d’un tatouage médical de reconstruction aréolaire suite à une mastectomie totale pour cure de cancer du sein .

Aréole

A moins de modifier la législation en reconnaissant la valeur de produits approuvés par des laboratoires  comme en Allemagne Chemical Technologycal Laboratory, certifié et accrédité au niveau européen , il deviendra illégal de redonner par l’ aspect esthétique une bonne image de soi après un geste chirurgical traumatisant (un de plus dans le long cheminement des femmes dans cette maladie). Le seul usage de l’encre noire limitera non seulement les tatoueurs professionnels , mais aussi le personnel soignant formé aux techniques du tatouage à des fins médicales . Mesdames , préparez-vous à choisir un modèle homologué Sécurité Sociale pour votre reconstruction physique et morale ! Vérifiez également la composition de tous vos produits cosmétiques afin de dépister les « pigments » toxiques prohibés dans vos fards, rouge-à lèvres, fond de teint etc .. Ma grand-mère avait raison d’appeler ça du trompe- couillon !

 Les professionnels ne  se mobilisent pas seulement  pour sauver leur emploi( 3500 à 4000 en France) mais aussi pour éviter les dérives liées à toute interdiction , retourner vers la clandestinité, pousser les utilisateurs à privilégier les filières hors de la frontière et voir apparaitre un trafic plus important des encres frelatées asiatiques .

Plutôt que la répression, les tatoueurs français souhaitent développer une campagne de sensibilisation et d’information du client aux risques potentiels allergiques et carcinogènes. Libre de décider en toute connaissance de cause comme pour l’usage du tabac et de l’alcool,le futur tatoué prendra sa décision.

Quant au choix de  la reconstruction de l’aréole d’ange heureux, rester une amazone ou décider de recourir au geste médicalisé mais supposé nouvelle source cancérigène, le débat est ouvert. A quel saint se vouer pour retrouver une image de féminité dont l’essence ne quitte jamais le cœur des femmes ? Sain ou pas sein , le choix est-il dicté par l’image de soi ou l’image à renvoyer aux autres ? En soutien pour toutes celles qui ont ou vont connaitre ce problème, comme une Femen, j’ose afficher ici les miens . A vous de trouver l’original et la copie conforme !

Howl-Saint

La jeunesse emprisonnée pour oser manifester, effet de la nouvelle loi anti manifestation égyptienne

Caire-Jeunesfillesprison

Alors que nous venons de fêter le 25 Novembre la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes , certaines d’entre elles âgées de 15 à 22 ans  au Caire viennent de recevoir de lourdes peines d’emprisonnement pour avoir participé à une manifestation.de protestation en Egypte.

Mercredi 27 Novembre , le tribunal d’ Alexandrie a prononcé des peines allant jusqu’à 11 ans d’emprisonnement à l’encontre de 21 jeunes filles pour avoir protesté, ballons jaunes à la main en soutien des manifestantes et défenseurs des femmes contre la nouvelle loi anti protestation sans en avoir préalablement demandé l’autorisation. .

  .La nouvelle loi oblige les organisateurs à informer les autorités d’un rassemblement trois jours avant sa tenue et permet au ministère de l’Intérieur de l’interdire s’il représente une « menace pour la sécurité ».

Elle « doit être abrogée », a déclaré à l’AFP Ahmed Maher, fondateur du mouvement du 6-avril, fer de lance de la révolte de 2011 qui a chassé du pouvoir le président Hosni Moubarak. »Le ministère de l’Intérieur veut en finir avec les manifestations », a-t-il déploré, rappelant que « même sous Moubarak, des manifestations avaient lieu ».Le ministère de l’Intérieur a affirmé dans un communiqué avoir informé M. Maher qu’il devait demander une permission avant le rassemblement.Ce texte, qui intervient sur fond de répression des partisans du président islamiste Mohamed Morsi destitué par l’armée début juillet, prévoit en outre, en cas de violences de la part des manifestants, une « utilisation graduée de la force ».

Mardi, la police a fait usage de canons à eau pour disperser les protestataires qui réclamaient que soient jugés les responsables de la mort de manifestants lors de heurts sanglants fin 2011 entre forces de l’ordre et opposants au pouvoir militaire alors en place, ont rapporté des responsables.Une autre manifestation, qui dénonçait le maintien dans la future Constitution d’un article autorisant les procès de civils devant des tribunaux militaires, a également été dispersé à coup de canons à eau, et gaz lacrymogène  et plusieurs arrestations ont eu lieu.

Parmi les manifestants arrêtés figurent plusieurs militants célèbres en Egypte, dont Mona Seif, qui avait fondé la campagne « No to military trials » (Non aux procès militaires), et Ahmed Harara, qui a perdu ses deux yeux à cause de tirs des forces de l’ordre dans des manifestations en 2011.

7 des 22 jeunes filles, âgées de 15-16 ans sont condamnées à la prison jusqu’à leur 18 ans . Les autres (âge 18-22 ans) ont écopé de 11 ans .. Six autres membres ont été condamnés à 15 ans de prison pour incitation à des manifestations dont Mona Seif .Celle-ci  se fait porte parole des gestes et violences que subissent les jeunes filles et femmes osant participé à des manifestations laïques contre la répression et en soutien aux familles de la jeunesse et aux moyens utilisés par la police pour intimider celles qui veulent parler :  14 femmes  ont été ainsi  arrêtées dans la foule  , conduites dans une camionnette et déposées sur une route en plein désert, au milieu de la nuit . »  C’ était déjà   une tactique utilisée par la police de l’ère Moubarak pour intimider les manifestants. Ils veulent nous terroriser », a déclaré Mona Seif, . « Je pense que le ministre de l’intérieur a décidé de se montrer et dire à tous ceux dont la famille a été tuée… battue Voilà comment nous sommes, c’est comme cela que nous traiterons les affaires et si cela ne vous plait pas , allez vous taper la tête contre les murs  »

« Nous avons pensé qu’ils obtiendraient un mois environ pour leur peine  mais nous avons été choqués avec les 11 ans, » a dit l’avocat de la défense Ibrahim Saad Al-Shimaa .Le bras politique des Frères Musulmans, la Liberté et le Parti de Justice,  a demandé que les sentences doivent être « une force de dissuasion » pour l’opposition aux militaires, déclarant que ce   verdict « augmentera seulement la détermination du peuple pour obtenir ses  droits. »

Cette nouvelle loi est dénoncée par les organisations de défense des droits de l’Homme comme un recul en matière de respect des libertés publiques par rapport aux acquis de la « révolution du Nil » de 2011.

« Si les révolutionnaires ont fait confiance à l’armée, cette confiance est en train de se briser. Un certain nombre d’activites estiment que les militaires sont en train de prendre le dessus sur le gouvernement et qu’ils ont d’autre visée que d’assurer la transition », rapporte Pierrick Leurent, correspondant de FRANCE 24 au Caire. Ahmed Maher a déclaré mardi à l’AFP que « cette loi devait être abrogée ». « Le ministère de l’Intérieur veut en finir avec les manifestations », a-t-il lancé, en rappelant que « même sous Moubarak, des manifestations avaient lieu ».

Amnesty International a estimé qu’elle était « un grave retour en arrière » qui « donne carte blanche aux forces de sécurité pour utiliser une force excessive, notamment létale, contre les manifestants ». De son côté, le parti islamiste Liberté et Justice (PLJ) de Mohamed Morsi a condamné cette loi qui, « au lieu d’arrêter les pratiques répressives et meurtrières des forces de sécurité issues du coup d’État, encourage les abus ».

le 3 décembre une version finale de la Constitution révisée  doit être présentée au président par intérim Adly Mansour.

La feuille de route de la transition prévoit ensuite un référendum sur la Loi fondamentale, puis la tenue d’élections législatives et présidentielle d’ici l’été 2014.Ce projet de Constitution révisée fait débat au sein même du Comité, car il prévoit de maintenir un article permettant aux tribunaux militaires de juger des civils accusés d’avoir « nui » aux forces armées —une définition souvent interprétée au sens le plus large en Egypte. Trois journalistes ont récemment écopé de peines de prison ordonnées par des tribunaux militaires en vertu de cet article.

Dans la soirée, un troisième rassemblement a été dispersé dans le centre du Caire par les forces de l’ordre, qui ont lancé des gaz lacrymogènes. Les manifestants scandaient des slogans hostiles à l’armée et à son chef, le général Abdel Fattah al Sissi, ainsi qu’au ministre de l’Intérieur, Mohamed Ibrahim, a constaté un journaliste de l’AFP.

Plusieurs semaines déjà que les Egyptiens descendent dans la rue en souvenir des évènements de 2011 et pour dénoncer le retour à une dictature ..Des centaines de manifestants, à l’appel de mouvements laïques, étaient venus commémorer le 19 novembre 2011, premier jour d’une semaine sanglante durant laquelle une quarantaine de manifestants, hostiles au pouvoir intérimaire de l’armée après la chute de Hosni Moubarak, avaient été tués par les forces de l’ordre aux abords de la place Tahrir en plein centre de la capitale.Ils répondaient à l’appel de mouvements de la jeunesse, piliers de la révolte populaire ayant abouti à la chute de Hosni Moubarak fin 2011.  Lundi, le gouvernement installé par l’armée le 3 juillet avait inauguré place Tahrir un Mémorial aux martyrs de la révolution de 2011.

Or les manifestants mardi scandaient des slogans hostiles aux islamistes et à l’armée. Selon eux le Mémorial érigé par un gouvernement dirigé de facto par les militaires est une « insulte » à la mémoire des « martyrs ».

Dès lundi soir, ils avaient recouvert le mémorial de graffitis et de peinture rouge symbolisant le sang des personnes tuées, avant de l’endommager.

Mais mardi, des dizaines de manifestants partisans des militaires sont venus place Tahrir et des heurts les ont opposés aux autres en fin de soirée, à coups de pierres et de décharge de chevrotine, ont rapporté des journalistes de l’AFP.

Après l’avoir littéralement inondée de gaz lacrymogènes, la police a pénétré sur la place Tahrir peu avant minuit et les manifestants se sont égaillés immédiatement dans les rues adjacentes. Seize personnes ont été blessées dans les heurts entre manifestants, dont certains par des plombs de chevrotine, selon le ministère de la Santé. »Faire la fête sur des chants à la gloire de l’armée est une provocation », a estimé Magda al-Masrya, une manifestante de 50 ans, vêtue de noir et le visage ceint d’un voile gris. « Nous, nous sommes là aujourd’hui en mémoire des martyrs, en deuil ».

La dureté des sentences et les scènes de violence des moyens mis en œuvre contre les manifestants ( canons à eau, piétinement des femmes au sol en écrasant leur poitrine, coups de feu …) sont autant de signes que le gouvernement soutenu par les militaires devient plus hardi dans la répression des dissidents . Ces abus évocateurs rappellent à la population le souvenir des heures noires de l’ère Hosni Mubarak. Les autorités ont justifié ces  mesures plus dures comme nécessaire pour se battre contre  le terrorisme et apporter la stabilité – tandis qu’ils semblent aussi exploiter les  divisions parmi des activistes laïcs pour  de démocratie. 3 à 11 ans de prison pour oser dire « non » avec un ballon jaune pour seul bagage , ces lycéennes et étudiantes vont en payer le prix fort avant que le silence et l’indifférence ne les fassent tomber dans l’oubli derrière les barreaux .

D’après un article de MAGGIE MICHAEL et SARAH EL DEEB, Associated Press, article de la presse du Net , dépêches AFP et REUTEURS

 Egypte photo : Amira Murtada

Triangle – Peut-Etre Demain

Vanupié – Close By

Gary Marlow – Original Version et Version Originale de Let Me Go

Face à face ou à la queue leu leu , Original , le clip officiel et la version d’un illuminé .partage en sourire .

Vanupié – Livin’in I Music Unplugged