Bleu Blanc Rouge: Trois couleurs

 

threecolors

La trilogie cinématographique Trois couleurs: bleu , blanc, rouge de Krzysztof Kieslowski sortis en 1993,1994 associe chaque couleur du drapeau français d’une des devises de la France Liberté, Egalité, Fraternité.
3 couleurs, 3 femmes Juliette Binoche (Bleu), Julie Delpy ( blanc) , Irene Jacob ( rouge)
Bleu : Liberté ou non pour Julie ( Juliette Binoche) de recommencer sa vie après la perte de son mari et de son fils dans un accident de voiture.Cette « liberté » imposée, Julie dans un premier temps se soustrait du monde pour s’occuper uniquement de son propre compte avec un rejet de tout ce qui structurait sa vie « d’avant » ainsi que celui de ressentir des émotions. La solitude après la mort d’autrui et son propre retour dans le monde des vivants donne la couleur à ce film.

« Bleu, c’est la liberté, l’histoire du prix que nous payons pour elle. À quel point sommes-nous vraiment libres ? »
— Krzysztof Kieślowsk

Blanc : le mari polonais Karol Karol( Zbigniew Zamachowski )ayant tout perdu apres son divorce d’avec sa femme Dominique ( Julie Delpy) retourne dans son pays natal et cherche à faire fortune( dans l’illégalité d’une arnaque à l’arnaqueur, dans une Pologne devenue néolibérale) pour être l’égal et se venger d’elle ou la reconquérir. Humour et ironie pour aborder et dénoncer toutes les inégalités auxquelles nous sommes confrontés en permanence.

Rouge: Valentine ( Irene Jacob) et un juge d’instruction à la retraite ( Jean Louis Trintignant) qui passe son temps à espionner sur écoute téléphonique ses voisins partagent le sentiment de fraternité d’âme malgré leur différence d’âge et de sexe au travers de leur imagination commune de ce qui aurait pu être. Vitalité et expérience de vie enrichissent l’un et l’autre au cours de longues discussions. L’incapacité à ne pas maitriser son destin sans pour autant se refermer sur lui-même et l’interdépendance entre les êtres humains, l’influence dans le cours de vies des personnes croisées dans les différents domaines donnent ce sens de fraternité, la valeur optimiste et humaniste .

Les 2 premiers films se passent à Paris , le dernier volet à Genève. Quelques liens se retrouvent dans les 3 . Même façon de débuter chaque film par un bruit et son origine, la voiture ( Bleu), une valise(Blanc), un témoin au téléphone(Rouge)Une vieille dame cherche à jeter une bouteille dans un container de tri sélectif. Julie ( Bleu) ne la remarque pas, Karol ( blanc) la regarde un sourire ironique au coin des lèvres, Valentine ( Rouge) l’aide à pousser la bouteille dans ce container trop haut d’accès. La fraternité et l’entraide remporteraient-elles sur l’indifférence et la moquerie, sur les pertes de liberté et une égalité .
Trois couleurs, trois valeurs après avoir fait le Décalogue ( 10 téléfilms illustrant à sa manier personnelle les dix commandements )
« En dix phrases, les dix commandements expriment l’essentiel de la vie. Et ces trois mots – liberté, égalité, fraternité – en font autant. »
3 phrases de plus de  Krzysztof Kieślowsk en écho aux 3 couleurs Bleu Blanc Rouge :
« C’est une histoire sur la négation de l’égalité. Le concept d’égalité suggère que nous sommes tous égaux. Or je pense que ce n’est pas vrai. Personne ne veut vraiment être l’égal de son prochain. Chacun veut être plus égal. »

« L’éternelle question consiste à savoir si en donnant aux autres un peu de soi-même, nous ne le faisons pas pour avoir une meilleure idée de nous-mêmes. »

« Tout ce dont nous nous préoccupons c’est nous-mêmes. Même quand nous remarquons les autres, c’est encore à nous que nous pensons. »

Et vous, vos couleurs, vos devises, vos valeurs ? Libres, égaux et solidaires pour faire vos choix ????

 

 

Publicités

GROUT/GROUT – A View To The Back Of The 8 Ball

Même si je préfère la carambole, jouer au billard français plutôt qu’au jeu de la 8 , pour le plaisir de partager un titre de Musique d’un groupe de Montpellier ( he oui avec la nouvelle découpe régionale de la France on s’adapte, vive les produits locaux !)

Musique et animation , donner le sourire grâce à une chanson, merci Grout Grout .

Médicalisation des émotions: la pilule Bleu, Blanc, rouge.

BIGpharma

S’afficher en bleu blanc rouge, serait-ce un nouveau symptôme, une nouvelle pathologie mentale à noter dans le DSM (  Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux,ouvrage de référence mondial des psychiatres, made in USA ) ? Emotions, troubles ordinaires, deuil , l’état d’urgence est proclamé. La dépression est contagieuse, on la savait chronique. Peur bleue , lividité quasi cadavérique ou rouge de honte ou de colère, à chaque signe son traitement. Big Pharma vous proposera le traitement miracle : hypnotique, antidépresseur , anesthésique et somnifère. De quoi vous aider à avaler la pilule et soigner les troubles occasionnés par les vœux pieux, les fausses promesses et les mensonges des arracheurs de dents réunis pour trouver des engagements et des solutions contre la fièvre, la sécheresse, la boulimie, les troubles obsessionnels compulsifs, l’hyperactivité, les comportements inadaptés post traumatiques et psychotiques allant de l’anxiété à la démence des habitants de la planète Terre et de ses gouvernants.

La dépression saisonnière nous guette. Luttons contre le mutisme, sortons les étendards du  » pourvu que ça marche ! » Aérons nos cerveaux , émouvons-nous ! Médicalisation des émotions en troubles mentaux , quelle escroquerie !

Noell Oszaid

noell-oszaid-photography-3

Slowly Rising ( Hideki Inaba- Beatsofreen)

ESPERO? (HOPE?) – Animation 3D en esperanto ( english subtitles)

Les Larmes du Monde – Maurice Rollinat ( Les névroses)

ob_5bec29_larme

Dans les yeux de l’Humanité
La Douleur va mirer ses charmes.
Tous nos rires, tous nos vacarmes
Sanglotent leur inanité !

En vain l’orgueil et la santé
Sont nos boucliers et nos armes,
Dans les yeux de l’Humanité
La Douleur va mirer ses charmes.

Et l’inerte Fatalité
Qui se repait de nos alarmes,
Sourit à l’océan de larmes
Qui roule pour l’éternité
Dans les yeux de l’Humanité !