Yellow : de sa « petite vie » pleine de tendresse et de concepts

untitled-design4-2

Rappelez-vous de Yellow et son E.P  » Ma petite vie » où il nous faisait des révélations de la tendresse pour Yellowdie et autres titres .

Yellow c’est ça

Et son histoire atypique, la voici

C’est l’histoire d’un toulousain (boudu,  presque Toulousain  car arrivé pendant l’enfance apres avoir quitté Marseillequi a décidé de faire de la musique Folk.

En 1994, Ben – pas encore Yellow – découvre le folk avec l’album Welcome to the Cruel Word de Ben Harper, une révélation. C’est la découverte d’un genre, d’un état d’esprit, mais aussi de la Lap Steel (guitare des années 30 qui se joue assis, posée sur les genoux) et d’une nouvelle manière de jouer.

Derrière la batterie dans un groupe de reggae Spear Hit, il vit une belle aventure pendant dix ans, émaillée de tournées en Europe, de deux albums et d’un surnom, «Yellowman», lié à ses cheveux jaunes.  Ben devient Yellow et la carrière devient solo à l’assaut des bars toulousains et d’un faceà face enchanteur avec le public.

Yellow compose, écrit et interprète un folk délicat et tendre, à la manière de Cocoon, Feist, Alela Diane, Moriarty ou encore Bon Iver. Son aventure de batteur reggae l’influence dans ses textes, les messages sont positifs, l’espoir et le désir d’unité sont là. A coups de guitare et de bonnes vibrations, d’un banjo et d’une grosse caisse, Yellow multiplie les scènes depuis 2008. Ce vorace  d’echanges musicaux avec son auditoire le fait jouer avec passion  partout, tout le temps .

 

Cet énergumène de Yellow, constatant la morosité ambiante des laveries automatiques de son quartier  décide de lancer le festival Lavotour. Petit flash-back télévisuel sur l’esprit joyeux des créatifs toulousains , en partage musical dans la Ville Rose , des concerts improvisés dans les laveries automatiques fréquentées par la population estudiantine (  clin d’œil à l’une d’entre elles )

Lavo-Tour, une tournée musicale qui a lieu dans 5 laveries automatiques toulousaines tout au long du mois de mars 2009. Chaque dimanche soir, trois concerts de 25 minutes, le temps d’une machine. Avec Alice, Solo et Yellow. Ce  concept s’est propagé de ville en ville.

Hormis les lavomatiques, Yellow poursuit ses concerts chez l’habitant pour des concerts en appartements. Mais aussi en en 2012 dans les couloirs et une chambre de l’Hôpital Purpan à Toulouse, la prison de Muret etc. «L’objectif est simple, insuffler un peu de vie, là où elle s’essouffle» confie Ben.

Autre lieu improbable que dévoile sa chaine youtube et ses Water Covers , autre concept que de jouer des reprises (cover) dans les W.C de salle de concert .

Clin d’œil à une artiste passée par Toulouse, Jain , reprise(cover) de son titre Makeba en version Yellow acoustic Lap Steel dans les W.C de la salle Le Phare  de Tournefeuille (banlieue de Toulouse) .

 

Publicités

Björk – The Gate ( alb Woman); Vidéo & lyrics

Pour l’esthétisme du clip vidéo de  The gate, extrait du nouvel album  Woman de Bjôrk et l’efficace sobriété du texte & because, dear readers, Lafraise cares for you 😉

my healed chestwound

transformed into a gate

where i receive love from

where i give love from

and i

care for you

i care for you

split into many parts

splattered light beams into prisms

that will reunite

if you

care for me

and then ill care for you

didnt used to be so needy

just more broken than normal

proud self sufficiency

my silhouette is oval

it is a gate

i can

care for you from

i care for you

you care for me

Klone – Unplugged

Un gros coup de cœur de Lafraise à la recherche de versions « unplugged » acoustiques , motivée par l’arrivée prochaine de son nouveau bébé (guitare folk) qui devrait lui occasionner ampoules et saignement des pulpes de doigts  Délaissant le plaisir de l’écriture et des arts plastiques , c’est de bois et  de métal qu’elle vibrera .

Unplugged, album sorti en février 2017 . Quand Klone, groupe français de Métal mutant prog nous livre ses compositions en acoustique, les sonorités de guitare rivalisent avec la voix, ici, sublimée de Yann Ligner. A écouter dans son intégralité et se laisser porter par cette onde vibratoire salutaire . A noter , une reprise du fameux People are people de Dépêche Mode dans une version tres personnelle comme vous ne l’avez jamais entendu ailleurs .

La Blues Willis- Blues Quilpueino Ariqueno ( Chili)

R Wan – Le recyclé

Mal Armé – Lettre de nuit

Mal Armé : Hugo Benin au chant, Beat-box et percussions – Simon André à la guitare et Morwan Sohier  à la basse et aux claviers.Ils nous offrent leurs textes ciselés entre fragilité et puissance s’épanouissant dans des sonorités envoutantes. Héritage fervent de chansons à textes et du rock , né d’une amitié à l’adolescence, rejoint par Morwan  après avoir éprouvé le besoin d’unir leur talent et  de nous entrainer avec eux dans ce parcours humain . A écouter et découvrir sur SoundCloud, Bandcamp, Deezer,itunes

Dub Silence – Pourquoi ? ( I don’t know why)