A mes amis belges

le-monde-est-bruxelles-comme-il-etait-paris-1458679824

A MES AMIS (Extrait)

Arriverai-je un jour à dire

Vraiment ce que je voudrais dire,

 A dire enfin à mes amis

A quel point je suis leur ami.

Sans doute cela paraît simple

De dire une chose aussi simple

.

Chaque fois pourtant je sens bien

Que je ne le dis pas très bien.

Et qu’il me faudrait d’autres mots

Bien plus émouvants que mes mots,

Des mots coulant comme des larmes

Quand, dans le cœur, coulent les larmes.[…]

B7GCROAIEAEYKBo

PARTOUT  ON TUE 

A quoi servirait-il de fuir ?

Partout on tue, on incarcère.

Le monde est lassé à mourir

De tant de haines et de guerres.

Et l’on a beau scruter le ciel,

Chercher derrière les nuages

Une lueur providentielle,

Rien que la nuit, que les orages.

Et l’on a beau vouloir parler

A cœur franc de ce qui nous hante.

La crainte nous serre le ventre,

Et personne n’ose parler.

Et l’on a beau vouloir crier

Qu’on a les pieds, les mains liés.

Comme personne ici ne crie,

On se tait par humilité.

                    DE PLUS LOIN QUE LA NUIT

LA LIBERTE

Je suis la liberté,

Répétait-il, la liberté

Avec tous les dangers

Que je vais vous valoir

Et, pour me faire taire,

Il faudra me tuer.

Mais on le laissait faire,

On le laissait parler.

Il était bien trop solitaire

Pour amener l’homme à briser

Le cercle de fer et d’acier

Où l’injustice et la misère

L’avaient peu à peu enfermé.

Je suis la liberté,

Répétait-il encor.

Regardez-vous. Vous êtes morts.

Mais, comme on avait à manger,

On le laissait crier.

                DEFIER LE DESTIN

             

Textes de Maurice Carême (Wavre 1899-Anderlecht 1978)

se penche sur les écrits des philosophes, les religions, les grandes sagesses orientales.

Sa vision du monde où l’amour, la bonté, l’aspiration au bonheur alternent avec le tragique dont il n’ignore rien(ayant traversé 2 guerres, y côtoyant l’horreur). Dualité qu’il transcrit au sein de sa poésie alors qu’il teinte sa prose d’une profonde gravité.

Il nous construit, à sa manière, un univers qui permettrait aux hommes de dépasser les aspects négatifs de la vie.Il n’ignore rien des drames de l’humanité, mais il sait que la vie n’a de sens que dans la transcendance, le dépassement de soi, l’amour pour autrui.

Publicités

Liberté de choix, état de conscience: l’entre-deux

brainmetaphor

Au moment de glisser un bulletin de vote dans l’enveloppe, le citoyen est théoriquement seul face à sa décision, son choix dans l’isoloir. Face à sa conscience, a-t-il vraiment la liberté de choisir? Agir en son âme et conscience, cette petite expression a de quoi éveiller plus qu’un intérêt en philosophie politique. Les français , au nom de la démocratie et de leur étendard tant revendiqué ces temps ci « liberté-égalité-fraternité » sont-ils libres de leur choix? Sont-ils conscients ou vont-ils se réveiller d’une période de coma où ils étaient plongés avec de lourdes séquelles neurologiques comme un état végétatif ou une conscience minimale ?

Grâce à l’avancée dans le domaine de l’imagerie médicale, les neurophysiologistes peuvent étudier de manière plus précise les liens et interactions entre les différentes zones du cortex cérébral. Il serait intéressant de visualiser ainsi, en dynamique, le processus cérébral mis en œuvre dans la boite crânienne du votant . A-t-il pu traiter correctement les informations sensorielles transmises par ses nerfs périphériques? Les « stimulis » perçus par les organes sensibles du corps peuvent être perturbés à la base par un mauvais encodage de ceux-ci. Leur acheminement vers les zones primaires de cryptage en un autre signal peut se trouver interrompu. Une partie du cerveau est isolé et déconnecté des aires adjacentes et associatives qui permettent le traitement cognitif de ces messages sensoriels. Un patient en état végétatif ne perçoit pas ou ressent différemment le stimuli douloureux ; malgré ses yeux ouverts son cerveau ne décode pas l’image transmise .Cependant, certains messages à forte connotation émotionnelle semblent vaincre ces obstacles. Certains sons comme les pleurs d’un enfant, certains mots comme un nom ou un prénom semblent activer des zones cérébrales impliquées dans la compréhension d’un discours et le sens des mots déclenchant une réponse plus ou moins appropriée en cherchant à obéir à une consigne.

L’activation des liens entre les différentes zones (motrices, perception, mémoire, réflexion) intervient dans le mécanisme de la conscience.

censo

Revenons à notre électeur, dans son isoloir. En entrant dans la salle de vote, il voit les papiers portant les noms des candidats (perception), il les prend et se dirige ( motricité) vers le lieu discret dédié au moment de son choix . Il ne garde qu’un bulletin et décide de le glisser dans l’enveloppe (mémoire/réflexion et action motrice de finalisation). Liberté de choix, se sentir libre de choisir ou dépende d’un  » moi  » caractériel, chargé de contradictions, de contraintes, d’exigences, de servitudes au niveau du processus psychique que sont les biais cognitifs , encore appelés les biais mentaux (mécanisme de perturbation ou déviation dans les interprétations influençant le choix , court-circuitant une simple analyse ou intuition vers une spirale de raisonnement illogique ou manipulé . Il faudrait apprendre à reconnaitre ces mécanismes décryptés et utilisés en neuropsychologie mais aussi en économie et finance . Les représentations mentales, les croyances engrangées au cours du temps par l’éducation, la culture, le milieu familial, scolaire, amical , professionnel, par sa culture, ses savoirs scientifiques ou populaires, les idées fausses ou les clichés en dissonance quant à la pertinence des messages véhiculés ( moralité, éthique, jugement, réflexion, imagination ou raisonnement).La petite voix intérieure de notre votant a servi de filtre, d’entrave à une totale liberté de choix et libre à lui alors de se tromper sur les intentions, sur l’interprétation des informations , de leur disparition ou  de leurs absences . Se sentir libre de s’exprimer au travers d’un vote , dans le système démocratique tel qu’il est conçu actuellement en France ne serait qu’une illusion passagère de plus .
Un nom figure sur le bulletin de vote , l’œil l’enregistre , la main agit en glissant dans l’enveloppe et mettant celle-ci dans l’urne.
Le système cognitif était -il en état de pleine conscience ? Il semble parfois morcelé tout comme la conscience que nous avons du monde , non unifié. Plusieurs systèmes distincts et normalement interconnectés cohabitent dans la même boite crânienne. Généralement , les différents systèmes coopèrent et fournissent alors une interprétation adaptée. Un seul est hors fonction et cette harmonie est remise en question, laissant place aux apparences. Cependant le cerveau a cette faculté de plasticité exploitant d’autres sources d’informations pour suppléer celles détériorées, créant d’autres circuits et alliances interzones. Tout comme cette  » liberté » de choix , la représentation et l’expérience de vie que nous faisons du monde mêlent une sorte de réalité virtuelle (création d’images cérébrales) difficilement indiscernable de la réalité objective filtrée par nos sens. D’une part la réalité et d’autre part la perception que nous en avons .

Coma, état végétatif ou de conscience minimale, quand les neuro- sciences viennent éclairer la pénombre et l’obscurité d’un isoloir et cherchent à restaurer un éveil sans trop de séquelles.

Dédicace silencieuse au nom de la Liberté

Pinarbasi- Bursa-Gurcan-Ciçek

Là où cessent les frontières, les chemins s’effacent. Là commence le silence. J’avance lentement et je peuple la nuit d’étoiles, de paroles, de la respiration d’une eau lointaine qui m’attend où paraît l’aube.

J’invente la veille, la nuit, le jour qui se lève de son lit de pierre et parcourt, yeux limpides, un monde péniblement rêvé. Je soutiens l’arbre, le nuage, le rocher, la mer, pressentiment de joie – inventions qui s’évanouissent et vacillent face à la lumière qui se désagrège.

Et puis, les arides montagnes, le hameau d’argile séchée, la réalité minutieuse d’un pirú stupide, de quelques enfants idiots qui me lapident, d’un village rancunier qui me dénonce. J’invente la terreur, l’espoir, le midi – père des délires solaires, des femmes qui châtrent leurs amants d’une heure, des sophismes de la lumière.

[…]

Là où s’effacent les chemins, où s’achève le silence, j’invente le désespoir, l’esprit qui me conçoit, la main qui me dessine, l’œil qui me découvre. J’invente l’ami qui m’invente, mon semblable ; et la femme, mon contraire, tour que je couronne d’oriflammes, muraille que mon écume assaille, ville dévastée qui renaît lentement sous la domination de mes yeux.

Contre le silence et le vacarme, j’invente la Parole, liberté qui s’invente elle-même et m’invente, chaque jour.

Octavio Paz. Liberté sur parole

Exil, Exode, Exclu « France, quelle excuse ? »

Thomas Flichy de La Neuville       En ces temps de grand bouleversement touchant le Moyen Orient, l’ Afrique  et l’ Europe, ce nouvel épisode d’exode de population ( notons que le dernier en date mobilisant autant de personnes fuyant leurs pays d’origine fut lors de la Seconde guerre mondiale). Certains pays , véritable plaques tournantes, n’ont historiquement pas été touchés par ces évènements et prennent de plein fouet cette vague humaine en transit vers les voies maritimes ou transfrontalières terrestres . Nouveaux Eldorado que l’ Allemagne et le Royaume Uni, la France ne semble plus flamboyer de son aura terre d’asile, pays des droits de l’homme , terre de Liberté, Egalité , Fraternité .
Serait ce lié à sa participation aérienne sur les zones de conflit , serait-ce lié à son rôle non négligeable de marchands d’arme ayant depuis des années attiser les braises sous la marmite qui explose désormais ? Où sont les humanistes hormis peut -être dans les associations et organismes non gouvernementaux ?
L’individualisme forcené et aliéné, intoxiqué par un ras le bol, un  » c’est la crise » , une crainte d’être envahi par la différence . Le français devient bavard, il épand ses contradictions sur les réseaux sociaux, il twitte (fini les longs discours ou les idées étayées, réfléchies, développées avec une argumentation solide). Le français vit dans l’instant et la peur de demain, il traine encore le paradigme « c’était mieux avant… » .Il en devient amnésique sélectif. S’il agit , c’est parfois en catimini ou sans prendre parti . » Ah le temps des partisans « ,  » ils veulent partir , mais qu’ils partent  » pense t-il dans son bon appartement , bien à l’abri sous un toit, portes et fenêtres blindées ( on ne sait jamais avec tous ces terroristes qui risquent de débarquer ) .
La France ne fait peut-être plus rêver. Y séjourner comme touriste pour une visite éclair, investir dans les vignes, dans la pierre, dans les équipes sportives ou dans les affaires ( demandez au Qatar, à la chine, aux russes et autres nouveaux riches pègres contre pingres), pour ça ils disent oui.
D’autres vous rétorqueront : » c’est bien beau d’accueillir à bras ouverts tous ces étrangers menacés de famine et de mort dans leurs pays en guerre. Mais comment allons nous faire alors que dans nos rues continuent de mourir des Sans Domicile Fixe( certains d’entre eux sont des travailleurs précaires ne pouvant bénéficier d’un logement décent, certes!). Et que penser de la situation de ceux qui avaient déjà migré comme les Roms et d’autres communautés dont on ne parle jamais. Ils vivent , non ! Ils survivent dans la jungle urbaine ou sont les invisibles , les ombres entraperçues dans quelques petites clairières au centre de nos forets .
Vont-ils s’agglutiner aux portes de Calais, dans des camps de rétention aux fortes concentrations de personnes prêtes à tout pour continuer leur route quitte à en perdre le peu de vie et de dignité qu’ils leur restent?
L’élite réfléchit, calcule savamment des quotas, des pourquoi pas, des pour -parler , des blablablas .Comment agir sans perdre une seule voix ? Un bulletin dans une urne, un défunt dans une autre. Qu’importe! Nous sommes poussières et cendres. Le français , dans tout ça , étudie sa prochaine feuille de paie ou ses allocations, sa baisse d’impôt, sa redevance télé ; sa chère télévision où il visionnera le sort de ces migrants, et avec de la chance s’y verra t’il un jour , héros de 20 secondes , interview du passant pour donner un avis . Encore mieux qu’un selfie !
Quel que soit le choix stratégique, économique, financier, politique ou social face à ce problème la CIA l’a annoncé: la France ne comptera plus en 2030. Plutôt que de plagier, je préfère me taire et vous conseiller la lecture d’un livre coécrit par Thomas Flichy De la Neuville et Gregor Mathias au cours d’un programme de recherche international de prospective géopolitique au centre Roland Mousnier ( CNRS Université Paris IV La Sorbonne), à l’instar du National Intelligence Council Global Trend 2015 : 2030 Le monde que la CIA n’imagine pas . Bernard Giovanangeli Editeur (  juin 2015). La France, l’Europe, la Russie, l’Amérique, l’ Afrique, L’Iran, l’ Inde et la Chine y sont abordés par cette analyse de rapport de la CIA et du National Security Council, revue et corrigée par anticipation et prévision par nos petits français prospecteurs. Passage en revue en contrepoint des évolutions probables ou non des grands acteurs stratégiques de la planète . Cette prospective est complétée par la mise en scène d’un conte fantastique dont le Chevalier bleu nous amène autant à rêver qu’à méditer .

Quand la devise française se dévalue

tumblr_lodynahxiS1qz6f9yo1_500

Devise de la France gravée sur les frontons de bâtiments encore « publics » , Liberté – Egalite, Fraternité . Cette devise républicaine n’a été adoptée officiellement qu’en Février 1848 lors de la 2eme république . Acte antipatriotique que de la remettre en cause dans les valeurs et symboliques héritées de la Révolution française ou au contraire traitement de choc, à l’instar d’une psychothérapie que de chercher à tirer des conséquences de ce que la nation qui s’en glorifie les réduit comme peau de chagrin depuis d’autres révolutions ( industrielle, consumérisme, numérique…) et bouleversements de la société. Laissons aux futurs bacheliers le plaisir d’en étudier toutes les facettes philosophiques , aux femmes et hommes politiques d’en proclamer leur défense et leur sauvegarde . Constatation de quelques symptômes « psychosomatiques » dont souffre la patiente France semblant résister à tout traitement mis en œuvre et dont les médias en dévoilent, avec subjectivité, les facettes ces jours-ci à  la manière d’un Docteur Knock (J.Romain), David Livingston, Henri Laborit,Oliver Sacks, Freud et Lacan ou d’un Diafoirus du Malade imaginaire de Molière. Malade déclaré ou hypochondriaque, à moins qu’il ne s’agisse d’une hystérie collective Liberté , égalité , fraternité ou la mort, qu’en est-il aujourd’hui?

Liberté :
Liberté d’expression brandie comme un étendard et dont les événements du 7 Janvier continuent à faire couler de l’encre et du sang . Magnifique prétexte pour placer tous les français bientôt sous  » liberté surveillée » par l’adoption du projet de loi sur le renseignement, dont la première étape vient d’être franchie.
La France qui semblait outrée par les histoires des grandes oreilles de l’ Oncle Sam via nos voisins allemands , lorsqu’on apprend que la NSA a mis sur écoute la chancelière allemande Merkel crie au scandale et cependant légifère la mise en application des mêmes techniques d’espionnage, de contrôle que Big Brother.
Une profession va avoir le vent en poupe dans l’hexagone : analyste , non pas l’adepte de Freud , c’est une psychothérapie autre qu’ individuelle que l’ Etat français risque d’adopter celle de masse .
Le grand public semble muselé ou purement et simplement anesthésié . Seuls des groupes de défense des droits, de la presse et des entreprises d’ Internet se sont mobilisés, bien loin des manifestations d’unité nationale.L’écoute administrative et la surveillance d’un individu, sur le territoire français seront justifiées par une des 7 causes
Indépendance nationale , intégrité du territoire et la défense nationale.
Les intérêts majeurs de la politique étrangère et de la prévention de toute forme d’ingérence étrangère.
Les intérêts économiques , industriels et scientifiques majeurs de la France
La prévention du terrorisme
Prévention des atteintes à la forme républicaine des institutions, des violences collectives de nature à porter atteinte à la sécurité nationale ou a la re constitution ou d’actions tendant au maintien de groupements dissous en application de la loi L 212-1
Prévention de la criminalité et de la délinquance organisée prévention de la prolifération des armes de destruction massive.

Pour cela l’utilisation de nouveaux outils sera autorisée : récupération des métadonnées téléphoniques et numériques , poser un micro , traqueur GPS sur le véhicule, emploi d’ Imsi catcher ( antenne relai pouvant capter tous les numéros de téléphone à proximité ainsi que les métadonnées de communication de l’individu « sur écoute » mais également de toutes les personnes alentour) .Dérive aisée pour basculer d’une surveillance d’un suspect à un contrôle de masse lorsque le peuple descend dans la rue : Vive le droit de manifester et de s’exprimer « librement » . Cette proposition de loi va plus loin . Pour pouvoir identifier des  » suspects » encore inconnus , l’état français devient expert post-crash aéronautique par la mise en place de la « boite noire » .. Tout le trafic internet par l’intermédiaire des operateurs sous contrainte, transitera par ce dispositif ( immense filet) .Par l’intermédiaire d’un algorithme alertant les membres d’une commission de contrôle sur un comportement suspect .Un conseil, retournons dans les bibliothèques plûtot que de surfer sur les moteurs de recherche en cas de besoin de documentation, de recherche de références pour les articles ou l’étayage d’exposés ou d’interventions pour soutenance de mémoires, de thèses ou tout autre exposé( lycéens, étudiants, journalistes et nous, Madame et Monsieur tut le monde , nous sommes suspects!).Surveillance de masse mais chut tout ceci est et sera Secret Défense .
Les bien pensants ou dits libre penseurs , les « intellectuels « de l’hexagone étaient les premiers à s’insurger des contrôles dictatoriaux de l’accès internet dans certains pays . De la filtration ou voire même interruption d’accès comme en Corée du Nord ou autre nations lors des événements et troubles ( à retrouver les références vous-même, je n’ose plus taper certains mots-clés à moins que je ne sois déjà fichée ) .

Liberté d’échanges . Le libre échange et les traités . Un article à part entière y sera consacré. La marchandisation de l’humain, de ses productions et de ses créations. Liberté de vendre, d’acheter , d’exposer . D’un traité à une traite , du pis au pire autre traitement et pas de faveurs que celui de la femme :

post-7695-1174229298

Liberté et égalité d’être femme en France.
Liberté de se vêtir à son gré et d’être féminine . Oui mais au risque de se faire siffler , insulter, tripoter, harceler, réprimander, vilipender . Attitude paternaliste lubrique des hommes politiques comme le montre leur attitude vis-à-vis de leurs coreligionnaires féminines dans la tribune politique de l’Assemblée Nationale . Qu’une élue ose porter une jupe ou une robe , elle se voit couper la parole sans ménagement , ou de façon plus insidieuse , les hommes s’empressent d’adresser des remarques sexuelles .Ils déploient une attitude de condescendance ou de pression sexuelle plaçant la gente féminine en position de subordination . Du harcèlement à la « représentation » machiste de la femme objet sexuel conscient ou inconscient, objetisation ou instrumentalisation d’un être humain dont on dispose, dont on use l’image à travers les publicités, les clichés, qu’on victimise . 100% des jeunes filles et femmes françaises reconnaissent avoir été l’objet de gestes ou de paroles déplacées lors des trajets en métro , un exemple parmi d’autres.

Comme le chantait Le forestier  » je demande à voir l’égalité
L’égalité qui était gravée
Sur le fronton de ma mairie.
Égaux, ta femme et toi
Mais pas la paie de fin de mois. »

Egalité des salaires et de condition d’avancement , obligation de l’application de la parité institutionnalisée pour voir des femmes à des postes de cadre, de représentants des élus , combien à la tête de directoire, de conseils d’administration ?

Egalité des chances en toute fraternité : un exemple comme la dérive supposée à Béziers du maire, élu avec les voix du front national , de ficher les élèves inscrits dans les écoles de la ville de par l’origine de leur prénom et d’une conclusion hâtive quant à leur appartenance à une communauté religieuse associée . Statistique ethnique , discrimination positive et égalité des chances ( exigence qui veut que le statut social des individus d’une génération ne dépende plus des caractéristiques morales, ethniques, religieuses, financières et sociales des générations précédentes) .Or la République française fait des distinctions parmi ses enfants . 20130219112008H

Je voudrais voir la fraternité,
La fraternité racontée
Dans le linteau de cette église.
Fraternel dans les moeurs,
Mais en tenant compte de la couleur.
Fraternel avec celui
Qu’a pu apprendre à dire merci.
Fraternel, on est tous frères,
Mais à la guerre comme à la guerre… Continuent ainsi les paroles de Maxime Le forestier.

Fraternité : Geste fraternel et compassionnel de venir en aide et en soutien logistique et armé pour des opérations de maintien de la paix , lutter contre le terrorisme comme le fait l’armée française sur le sol africain . Paradoxe de ce pays qui s’enorgueillie encore d’être terre des droits de l’homme et du citoyen et qui viole les enfants. Action humanitaire ? Mais que fait encore l’armée française sur le sol africain ? La françafrique toujours vivante ? Terrain de jeu expérimental de certains laboratoires, pillage à huit clos des richesses du sol africain, post colonisation , le rôle et les responsabilités de la France et des autres pays industrialisés dans le mouvement d’immigrants clandestins de l’autre côté de la Méditerranée n’est plus à démontrer. Dénoncer les guerres et les conflits, chercher à se poser en médiateur, en chevalier blanc salvateur ou réprobateur tout en étant pourvoyeur d’armes , c’est cela la fraternité?
Fraternité : les actes antisémites, homophobes, islamophobes, anti ceci, anti celà , autant de faits divers banalisés et pourtant preuve irréfutable d’une guerre quotidienne fratricide contre ces valeurs républicaines , citoyennes et simplement humaines ensanglantant honteusement la bannière dont la nation veut voiler les frontons des bâtiments , la laïcité.

L’instrumentalisation du concept de l’insécurité , les techniques de manipulation, domination et soumission , les représentations mentales ,les habitus et reproductions des inégalités sociales sont autant de rouages et de mécanismes expliquant les limitations et les fausses croyances de liberté au sein de la société . Esclaves du système , égaux devant la loi sans oublier les passe droits, les exceptions, les exclusions, solidaires dans l’individualisme et dans l’acceptation de la dévaluation de la devise Liberté Egalité Fraternité. Quant à vous, Mr Maxime , je ne m’en fous pas de la France, même si comme à vous , » on a profité de mon enfance pour me faire croire à des conneries « .
Pour aller plus loin : Liberté, Egalité, Fraternité l’autre intervention Eric De Mongolfier en novembre 2006 à l’ université de Bordeaux
https://www.canal-u.tv/video/universite_bordeaux_segalen_dcam/liberte_egalite_fraternite.3950

La quadrature du Net :
https://www.laquadrature.net/fr/lassemblee-nationale-vote-la-surveillance-de-masse-des-citoyens-francais

Corps de femme mis à nu : des limites ?

tumblr_n15qmrfUWg1qm5atjo1_500

L’exposition médiatique du corps nu de la femme reste encore un des sujets de discorde entre les féministes  et les amoureux de la Femme ( corps et âme). Afficher la nudité , dans les pays où se montrer nu dans un endroit public est sanctionné par la loi, est-ce chercher à faire tomber des barrières, des limites et se montrer dans sa vérité originelle ?

Ne dit-on pas :  » c’est la vérité toute nue » ..  » Se mettre à nu » . En art , le corps de la femme se dévoile, pudiquement , chastement ou plus vrai , plus cru. Dessin , peinture, sculpture, photographie livrent les formes , les courbes sensuelles et maternelles. Les seins se montrent sans vergogne, sans honte . Ils sont porteurs de toutes les représentations sociales, culturelles, ethniques et religieuses . Générateurs du lait nourricier pour le nouveau-né. Démocratisés ou désacralisés , ils deviennent incontournables dans la gestion d’une publicité racoleuse, prônent sur les couvertures des magazines, des pochettes de disques, sur les affiches publicitaires, sur les plages et dans la rue. Ils se dressent , ils manifestent , ils revendiquent .

buffetrille-william-coupleamoureux

Hypocrisie de certains ou certaines que de mettre l’étiquette pornographie, image dégradante de la féminité lorsque la vulve à son tour se montre. Où se trouve les limites entre sensualité, érotisme, pornographie , entre esthétisme ou provocation ? La pureté d’un corps féminin nu sans artifice ne perd t’il pas de sa virginité de l’instant lorsque le visage se grime d’un maquillage outrancier, qu’un objet dans le décor détourne le regard et vient planter alors le doute, la gêne ou exciter l’imagination du spectateur dans ses projections , ses fantasmes ? L’Histoire de l’Art replace , dans le contexte historique les libertés et censures des artistes ( pays, culture, politique, philosophie, mouvement de pensées ). Les sexes tant féminins que masculins se dévoilent ou se cachent , perdent leur proportion anatomique pour devenir le reflet de la société du moment.

7112699

L’image de la femme  , en 2014 quelle est-elle? Celle de la parité à tout prix dans les formations de listes électorales, tenue bon chic bon genre, celle de la femme qui se montre visage nu ( sans maquillage, sans teinture de cheveux) , qui montre son crane chauve post chimiothérapie, son buste d’amazone au sein coupé, ses seins peinturlurés de slogan comme les Femen ou comme aux à New-York ( photographies Nue York, autoportraits d’ Erica Simone contre la dictature du vêtement , contre le carcan social, le « poids » d’hyperconsommation de la femme, première victime du  » fashion system » ainsi que de l’illégalité hypocrite de la nudité.

7112717

 » Je me pose  comme une artiste exprimant des questions à la société. Me sentant bien dans ma peau, la nudité ne me semble pas quelque chose d’effrayant. Le corps relève de l’essence humaine, animale. Que certains aient l’esprit puritain au point d’être offensés par un corps nu constitue, à mes yeux, un mystère.Certes, je conçois que la nudité ne se prête pas à toutes les situations, et que certains pourraient l’utiliser de manière malveillante. Pour autant, le fait que la loi nous interdise d’être nu en public, c’est-à-dire d’évoluer dans l’état le plus primitif et naturel qui soit, cela me rend folle. La nudité n’a jamais tué personne. Ce n’est pas le cas des armes à feu qui, elles, sont autorisées aux États-Unis. Dans ce pays, posséder un pistolet est bien plus acceptable que d’être nu en dehors de sa salle de bain !  » Extrait d’un interview recueilli par Cyrill Bonnet .

troisGracesPierreboucher

L’artiste  s’exprime avec ses valeurs intrinsèques , livrant toujours la possibilité et la liberté à celui qui regarde de porter ses propres jugements, sa vision sur autrui et sur lui-même. Il offre ses questionnements, un chemin de réflexions propre à tout être humain sans distinction , sans tabou , sans frontière .

Le corps de la femme mis à nu, et vous, où sont vos limites ?

Nue York – Erica Simone :

http://ericasimone.com/gallery/nue-york-collection/

De la Vie à la mort, du Vatican à la rue : ah ça ira, ça ira

Dies Irae

A bas tous les privilèges , scandaient les révolutionnaires français . Séparation de l’Eglise et de l’ Etat en 1905, des évènements qui retentissent en écho avec un « ça ira » prochain . Aujourd’hui, visite de Mr Hollande au Vatican , quand 2 François se rencontrent,  dimanche 26 Janvier , visite des français dans la rue, dont certains ont précédé  Mr Hollande  par un courrier adressé à sa Sainteté.

Plus de 110 000 signatures pour la pétition  » Une supplique au pape François » marque de  profond malaise et d’inquiétude grandissante des catholiques vis-à-vis du gouvernement Hollande et sa politique interne portant atteinte à leurs yeux , aux droits fondamentaux de la personne humaine. Sont repris : Loi Taubira (mariage pour tous ), la procréation et projet de la gestation médicalement assistée, la recherche sur les embryons humains, l’euthanasie, le Gender( théorie du genre) . A l’inverse ils soulèvent  les campagnes de moquerie et de dénigrement  par les médias vis-à-vis du catholicisme en France  , les profanations d’église .

Difficile de connaitre le chiffre représentatif du nombre de catholiques au sein de la population française , laïcité oblige, le critère d’appartenance religieuse n’est pas autorisé lors du recencessement national. Une estimation de 55à 60% de la population serait de confession chrétienne avec environ 50% de catholiques . 5 à 10 % pour l’Islam , +/- 1% pour la religion bouddhiste et hébraïque, 30 à 35% d’athéistes.

La France , patrie sœur de l’ Eglise catholique romane voit se réveiller les croyants . Certains se tournent vers des mouvances diverses comme le montre l’augmentation du nombre des adeptes évangélistes , d’autres pour la plupart non- pratiquants se mettent à descendre dans les rues pour défendre les principes de vie ( contre l’avortement , contre les mesures de fin de vie et l’euthanasie),  pour la famille traditionnelle (un père et une mère). Ils battent le pavé contre le mariage pour tous , une marche pour la vie et feront partie de tous ceux à manifester le 26 Janvier à Paris. Dire non  à celui qui essaie de leur faire les yeux doux . Quelle prière , confession et demande de pardon a fait Mr Hollande en offrant un livre de 1929 sur la vie de Saint François d’ Assise au bon et simple pape François ? Des questions sur les situations de guerre et de violence en Syrie, en Centrafrique ont été posées.

 Violence des guerres civiles, violence religieuse et antichristianisme sont les thèmes abordés dans un document de la Commission théologique internationale publié le 16 Janvier  sur l’accusation faite aux chrétiens, voulu par Benoît XVI en 2008. Dix membres de la commission y ont travaillé pendant cinq ans, parmi lesquels le salésien chinois Savio Hon Tai-Fai, aujourd’hui secrétaire de « Propaganda fide », le dominicain suisse Charles Morerod, aujourd’hui évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, et l’Italien Pierangelo Sequeri, représentant important de l’école théologique de Milan. Le texte intégral de ce document n’est pour le moment disponible que dans sa version italienne – élégante et incisive comme c’est rarement le cas pour un texte théologique, grâce à la plume et à l’esprit de Sequeri, même si, à certains endroits, elle n’est pas d’une lecture facile – tandis qu’un résumé introductif est prêt en huit autres langues, dans l’attente de la traduction complète .  » Le document ne dissimule pas que les chrétiens, au cours de l’histoire, se sont laissé aller à la violence religieuse. Mais il invite à reconnaître dans le moment présent le « kairòs », le moment décisif, pour une « rupture irréversible » entre le christianisme et cette violence.  » Extrait de résumé proposé par le vaticaniste Sandro Magister . A trouver de façon plus détaillée sur http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1350701?fr=y . Dictature du relativisme qui veut chasser la Foi de la sphère civile . De quoi en perdre son latin quand d’autres font reposer les bases et les fondements de leur démarche citoyen uniquement sur les dogmes de cette même église .

BelTvGICUAAcX-C

Qu’ils soient royalistes, du Front National , qu’ils soient pro ou anti Dieudonné, mariage homosexuel et adoption pour tous , chrétiens, islamistes, juifs , jeunes ou vieux, avec ou sans étiquette , leur mot d’ordre le 26 Janvier tous au « jour de colère » . Chacun ira de son slogan, de son Non , son refus contre la politique menée actuellement par le gouvernement Hollande . Souhaitant la « coagulation » de toutes les colères , cristallisation des déceptions, des peurs, des frustrations au nom des valeurs historiques bafouées, du chômage de masse, des familles détruites le Dies Irae est annoncé.

Employeurs, salariés, chômeurs, retraités, travailleurs indépendants et artisans, étudiants et parents d’élèves, contribuables et justiciables, élus ou simples citoyens, nous devons dire NON à la politique en cours et aux orientations actuelles prises pour notre pays par une élite irresponsable et incapable.

Ce n’est pas Place de L’opéra mais Vauban que se finira le défilé de tout ce monde en colère .. Non violents et sans dérive comme le disent les organisateurs .. Vont-ils défiler en toute In-nocence (comme ce mouvement combattant le nocence et remplacisme (encore un nouveau langage, c’est à croire qu’une des techniques totalitariste fait toujours des émules ) , substitution ethnique et culturelle comme l’a nommé Renaud Camus précisant que si violence il y aura , cela ne sera pas de leur fait ) . Bonnets rouges et blancs bonnets feront partis du cortège . Chacun se reconnaitra et trouvera sa place derrière une des bannières :

Non au racket fiscal

Elèves, lycéens , étudiants , nous ne sommes pas des cobayes

Famille en danger

Identités, souveraineté Halte à la trahison

Emplois détruits , assez

Artisans , commerçants, paysans sacrifiés

Croyances insultées , ça suffit

Et bien entendu

Liberté d’expression.

raisins de la colère

La rue va devenir la tribune d’expression du peuple souverain. La colère citoyenne va s’exprimer. Non violent, respectueux des consignes de sécurité , les fourches  et les bonnets , les poussettes et les bombes lacrymogènes , les casseurs de service (commandités ou non ) , La France  et sa société civile invitent les français à manifester en même temps leurs refus du matraquage fiscal, de la misère paysanne, du chômage, de l’insécurité, de la faillite de l’éducation nationale, de la destruction de la famille, du mépris de l’identité française, des atteintes à la liberté et du déni de démocratie. Aux armes citoyens, le jour est arrivé. Qui va frapper en premier dans ce grand pugilat , libre à vous e vous exprimer .Désolé, je resterai clouée dans mon fauteuil à vous regarder et à compter les points ou à compter les pieds et à les diviser par 2,3 ou 4 pour obtenir le chiffre officiel de ceux qui vont déambuler . Vauban , heu ce n’est pas celui qui a construit toutes ces forteresses en France ? Espérons que sa place sera de bon aloi. Ah , ça ira, ça ira, ça ira ….