Too much …Imagine !

surreal-worlds-of-vincent-bourilhon-001-550x549

Il est des trop ou des pas assez.Il y a des impulsions et des pulsions incontrôlées. Il y a des rimes qui ne riment à rien  et de ces riens qui font des toux où tu n’y peux rien . Il y a des silences qui font plus de bruit  qu’une seule ville n’y comprend plus rien . Il y a des masques qui parfois s’effacent et que, toi pourtant, tu   y peux d’un  rien .. Il y a ce que tu veux, espères ou interprètes . Il y a ce moi , fuyant  qui te respecte .. Il y a la multitude d’équations croisées avec ces inconnu(e)s X? Y ? Z et plus où les dérivées de fonction sont inactives sur les nombres complexes..Il y a d’un facteur X prêt à faire du bruit au delà de la toile;

Quand celà sent un esprit adolescent, pourquoi 1 seul quand il peut y en avoir 99?

 

Il n’est jamais trop tard . Et du routard, un petit détour ,de retour sur la route 61 avec le fils Lanvin

 

Et parce qu’elle préfère montrer des petits plaisirs pour rien  ( vous saurez trouver!) et dans un show her ( désolée Galibert  ni suicidaire, ni hyper , quoique via les traductions , au moins un lecteur s’y perd ^^ ! )Tant pis pour les pelles,  les “like” , les comment, les pourquoi  (ni remords, ni regrets, chers lecteurs !) Rimer avec Shower à défaut de “sower” !

Des chiffres et des numéros, de quoi en perdre tout raisonnement mathématique et de dire .. C’en est trop .. 3it’s all too much ..! » dans ce collage, montage illustrant des fragments de Revolution 9 des Beatles .

 

A vous d’y trouver du bon sens dans ce sens dessus dessous , à écouter à l’endroit à l’envers comme les mailles du tricot de la grand’mère dans Rumore de Ros . Une fois de plus, la boucle est bouclée . Un trop  en intro , ne soyez pas trop pressés ! une parenthèse arrive pour vous . Veuillez patienter .. Qui va piano va …. 😉 CQFD !

Publicités

Un GIFT avant Noêl : Second Life du macro au micro , conception, gestation et naissance programmée d’un évènement

Un événement se prépare dans l’univers de Second Life..Loin des gros moyens mis en œuvre par des groupes  historiquement liés au début et à l’apogée de cette plateforme de « jeu », d’expression créative , Taniz s’apprête à accueillir les amateurs de musique Live et dreamers* de toute horizon pour un GIFT*  (Guitar International Festival of Taniz* ), le 21 décembre 2017.  Concept de Second Life, historique et ingrédients nécessaires pour la recette d’un  cadeau événement au sein d’une des nombreuses communautés SL dont la passion Musique est le pivot central. Du macrocosme au microcosme à travers le métaverse , voici une petite visite des coulisses de Second Life en  illustration des compétences, talents, imagination , envie et passion partagée pour offrir une soirée particulière, en un lieu spécialement créé pour ce premier festival augurant une  longue série et un avenir dynamiquement musical.

 

23 Juin 2003, date officielle d’accès au metaverse , monde virtuel Second Life  conçu comme une plateforme de jeu de rôle s’adressant massivement à des multigamers en ligne. Philip Rosedale à l’initiative du projet fonde des 1999 Linden Lab avec l’idée d’immerger des personnes dans un environnement virtuel participatif leur offrant la possibilité de créer et de donner vie ,en réseau social, à leurs envies, leurs désirs , leurs rêves leurs représentations du monde. De 16 serveurs pour 1000 utilisateurs en 2003, ce sont 3000 serveurs pour un million d’avatars recencés dés 2007. Un record de personnes connectées toutes en même temps est établi en 2009 avec 88 mille ‘résidents’ Univers en expansion  , de l’individuel au collectif , du tout gratuit à l’utilisation  commerciale,  Second Life ,au travers d’investisseurs ou de sponsors, a vu se développer  les nombreux axes et centres d’intérêts . Sciences et arts  , religion, spiritualité, groupes de travail, rôle play et concours en tout genre, Education, socialisation et sensibilisation à de grandes causes humanitaires ,outil d’informations médicales ou thérapeutique , lieu de rencontres et de retrouvailles, les multitudes de communautés aussi diverses que variées s’y côtoient. Plateforme de jeux, réseau social , moyen de communication , Second Life évolue intégrant les nouvelles technologies  en parallèle aux progrès informatiques et performances grandissantes  du matériel  ( mesh permettant l’intégration de textures d’un plus grand réalisme 3D, qualité d rendu pour casque de réalité virtuelle, versions et options pour les téléphones  cellulaires).Terrain de divertissement, d’expérimentation , de transmission de savoirs, mais aussi n’oublions pas que Linden Lab  devenue une grosse entreprise américaine  n’est certainement pas un organisme à but non lucratif . La diminution de fréquentation et de financement par les sociétés , les universités , les sponsors publicitaires  et départs de créatifs et « inventeurs » vers d’autres univers virtuels ou réels a amené une vague de licenciement auprès des salariés ..° Et oui, les millions de dollars( pres de 600 millions estimés pour 2015) brassés annuellement au travers de ce  » jeu » semblent parfois échapper au consommateur de base qui débarque sur une plage ou un  lieu dédié aux tutoriels de base lorsqu’il crée son premier  compte . Tout s’achète et tout se vend pour réaliser les rêves et fantasmes  ( amour,fantasme et sexe, E commerce local via le marketplace , exploration dans l’espace/temps géographique et historique, connaissances et reconnaissance, ambition, et profit) .Banque, lieux de transactions , taxes , prélèvement sur chaque transaction  de l’Economie interne ou externe  et équipe d’avocats employée par Linden Lab  sont loin d’être virtuelles dans cette simulation de vie.

Pour plus de détails sur ce macrocosme , vous pouvez consulter les sources et ressources  sur le site Second Life.com via les nombreuses rubriques connaissances d base (knowledgebase), index Php pour retrouver les forums sponsorisés ou non, les  communautés ( community) ù trouver les liens de forums, blogs , activités relatées  des fans de SL  sur le web (fansites)le LSL Wiki – Lalwiki) où foisonnent les tutoriels et informations générales sur le langage spécifique de script  (Linden Scripting Language) Site officiel , Second life Wiki .pléthores d’articles de presse, de livres en rapport à Second Life( juste pour idée, 155 points de références pour l’article en anglais Second Life dans Wikipedia généraliste).

Du macro au micro, prenons l’exemple de la création d’un évènement qui aura lieu le 21 décembre sur la région de Taniz* : le premier GIFT( Guitar International Festival of Taniz) offert pour sa première édition un peu avant Noël, cadeau généreux  aux membres de la communauté (dreamers) et à tout visiteur qui sera accueilli avec immense plaisir . Loin des moyens extravagants financiers et humains de grands événements historiquement connus et reconnus dans Second Life, comme l’est par exemple le festival en hommage à  The Burning Man Festival  se déroulant autour du week-end  et le jour du Labor Day (fête du travail USA), sculptures géantes, création de build, avatars aux tenues les plus imaginatives vous embarquant dans une hallucination visuelle et auditive .Les artistes  s’y succèdent  venant de toute horizon , tout style , ce Burning Life est depuis la création de Second Life richement sponsorisé par Linden Lab Ce premier GIFT est une belle illustration  de la conception et réalisation d’une activité participative et collaborative ainsi que  toutes ses étapes à mener pour offrir gratuitement un moment de partage ouvert à tous . Lever un voile sur  les coulisses de ce petit monde virtuel .

 

Né d’une idée de projet lancée par Offerus Fouquet, live performer se produisant sur scène en de nombreux lieux( dont le fameux Zeppelin  de Taniz) et dreamer actif, le projet GIFT voit le jour: créer un festival musical regroupant les guitaristes chanteurs ou non, compositeurs, interprètes fidèles à la programmation de spectacles Live pour une soirée cadeau bisannuelle aux solstices d’hiver et d’été .

Organisation , coordination, sollicitation des compétences, talents,  disponibilité de volontaires bénévoles pour la conception, la gestation, naissance et la croissance de ce bébé sont autant de petites choses qui ne se voient pas tout comme contacter les musicos, planifier les horaires de passage de chacun. Prendre en compte leurs besoins et obligations pour une prestation de qualité ( changement de stream permettant la diffusion du son , jeu scénique  et lumières pour un visuel agréable   etc …). Offerus Fouquet et Dje Atolia, 2 des 6 artistes Live se produisant pour cette « première édition » du GIFT participent activement à la mise au point de nombreux détails techniques, partageant leur expérience de participation à de nombreux autres festivals sur SL .Lors de réunions de la cellule groupe GIFT préparant et jalonnant l’avancée du projet, leurs remarques éviteront les pièges et aléas techniques .

 

Pour ce visuel, il faut un lieu représentatif de l’esprit Dreamer* . Cet endroit, premier à accueillir le festival  aux connotations »campagne, simplicité et convivialité »  est construit et aménagé  par les builders (en l’occurrence Cenedhra Andel ). A noter la création régulière de décors plus ou moins éphémères jalonnant les soirées à thèmes ou circonstancielles sur Taniz ( Lyana Albatros en est une architecte de haut vol  offrant des décors aux détails fantastiques ) . Pour le GifT, de la scène à la guinguette, du BBQ au stand à bières, de l’équipe de tournage reporters aux coins détente, rien n’a été oublié . Champêtre et bucolique, cette ambiance vivra les feux de la rampe et des ondes musicales ( rock, blues et compositions personnelles) petits oiseaux, gibiers et autres amis de la faune, vous êtes prévenus! Affiche officielle, dispositif particulier, tee shirts (merci Anianka Merigolt) , textures, objets comportant  de minuscules détails  devant allier précision et « légèreté » en nombres de  prims sont souvent réalisés en dehors de SL grâce à des programmes ou logiciels spécifiques et importés dans  le metaverse.

L’ingénierie lumière sera assurée par Sonia Yeu . Prévoir, disposer, tester les spots, régler les conflits techniques pouvant interférer sont de son ressort.Elle apportera ses lumières pour enchanter la scène au grand plaisir des festivaliers.

La chorégraphe  officielle de Taniz Berenice Galaxy  n’a pas une tache aisée . Elle a dû collecter les animations de danses diverses, les tester, les regrouper ,les installer sur un Hud .perspicacité, réactivité, sens de l’observation et du rythme, gentillesse et générosité sont ses grandes qualités. Les musiciens ont été conviés à lui communiquer les titres qu’ils joueront lors de chacune de leur intervention ( 6 musiciens pour 1heure chacun   ) 6 heures à être présente, à repérer et lancer les invitations de danse au public dés leur arrivée tout en synchronisant danses sur des styles et tempos changeants . Des remerciements aux  scripteurs, aux passionnés se bardant de capteurs pour des saisies scannées des animations ou le codage et script de chaque déplacement  des parties du corps en respectant la biomécanique contribuant à donner la vie aux avatars.

Les réunions  permettent aux principaux acteurs , tètes pensantes et agissantes ( Fargo Paine, Axle Munro), représentants des musiciens ainsi que les artisans du GIFT de  soulever les problèmes pouvant se présenter . Exemple recueilli lors de la dernière intervention des Gifters :   les interférences entre les lumières et les éléments apportés par les guitaristes qu’ils veulent poser (rezzer). En effet, de nombreux objets SL comportent des zones transparentes (phantom) qui peuvent faire écran  ou être d’insurmontables obstacles invisibles. Pour résoudre ce problème technique, il sera mis à disposition des micros déjà installés sur scène , une plateforme dédiée à la pose des tipsjars ( pour  les personnes souhaitant donner quelques lindens, monnaie Slienne à leur artiste venant gratuitement faire leur concert, politique Tanizienne) limitant ainsi les clics de souris perturbées par les raies des spots lumineux.

A l’ordre du jour pour les Gifters, hormis  faire le point sur les travaux en cours, il fallait  définir les consignes à adresser aux musiciens pour un enchainement sans trop de perte de temps, le réglage technique , les moyens mis en œuvre de notifications et publicité pour annoncer l’événement tant par le biais de différents groupes relatifs aux participants et sources d’informations concernant la Musique Live  , en interne via le site officiel de Second Life mais également via les pages Face Book et autres éléments extérieurs de communication .assurés par les artistes participants et les personnes chargées des relations publiques  comme Mam’goz.

 

A noter : nous recherchons activement des résidents vidéastes qui seraient disponibles entre 20h et 2h du matin, 11amSLT et 05 PM SLt pour pouvoir filmer ce GIFT .pour l’instant seuls 2 personnes se sont proposées . Une ou plusieurs videos seront ainsi  diffusées sur la chaine youtube  des fans de Taniz , en relai avec les chaines des vidéastes  actifs .

 

Ce cadeau mettant en avant la communauté des dreamers  est très représentatif des notions fondamentales et des valeurs véhiculées sur Taniz. Loin du mercantile, avec le vecteur Musique en langage universel  nous vous y attendons pour fêter l’arrivée de ce GIFT et , pourquoi pas, participer activement à l’élaboration de la session 2 du festival programmé pour le solstice d’été 2018. Longues vies au GIFT , à Taniz , à la musique Live et à tous les dreamers !

Notes complémentaires :

GIFT* : Guitar International Festivl of Taniz

PLANNING DU GIFT – GIFT SCHEDULE 21 Décembre 2017 – December 21, 2017

20 h (11 AM SLT) : Milan Zepp

21h (12 PM SLT) : Miky Andretti

22h (1PM SLT) : Pax Huet

23h (2PM SLT) : DJe Atolia

Minuit ( 3 PM SLT) : Oldwolf Criss

1h (4 PM SLT) : Offerus Fouquet

Firework , feux d’artifice pour clôturer ce premier spectacle live cadeau pour la « premiere » de ce festival .

Taniz*

Impossible de ne pas brosser un petit tableau de cet ensemble de régions, de ces créateurs. Plutôt que de longs discours, en voici sa carte d’identité

Date de naissance de Taniz : 2008

Créatrice : Unkyie Jewell avec des amis

Groupe des dreamers : environ 1200 membres .

Les Clubs ou lieux dédiés aux Djs et aux concerts Live

Le plus célèbre : Le Club Kameleon tous les soirs ne désemplit pas. Mais aussi  the Red house, le coin des pirates, la plage hippie, la bulle Zénitude, le coin aux sirènes et son club amphibie et d’autres zones que vous découvrirez lors de vos explorations et au gré des manifestations musicales  ou soirées speciales sur les Sims et régions (Adamanta thol,Kameleon’s dream, l’ile aux dragons,Led Zeppelin forever)

Le Zeppelin est  célèbre pour recevoir les concerts Live

Noyau dur de DJs de grande qualité (Fargo Paine, Nonie Rexie, Axle Munro, Danick firehawk pour ne citer que les principaux)

Probablement un des  sites francophones reconnu pour la Passion Musique mais ouvert à toutes nationalités et chat local  multilinguiste

Soirées spéciales avec décors adhoc créés par des dreamers (Lyana …)

Ambiance sympa et amicale, chat autour de la musique

Accueil chaleureux des nouveaux

Langage tanizien, codes, gestures et animations TM « Taniz Made » , boite à idées, groupe d’entraide et événement nouveau comme le GIFT en font un lieu Alive, Vivant en  constante évolution.

Dreamer* (rêveur) est l’appellation des membres du groupe  Kameleon ‘s dream tel que l’a créé Unkyie Jewell :Music,(BLUES, ROCK, 60’s, JAZZ…and Led Zeppelin )Peace, Dreams and sometimes Love.An island for all my friends, music and fun,dance and chill, friendship and laugh.All musics are welcomed.The head in the sky, we can dream with our heart too !!!!

Musique, Paix, Rêve et parfois Amour …Une île pour mes amis, musique et amusement, danse et décompression, amitié et rire. Toutes les musiques y sont les bienvenues.La tête dans les étoiles, rêvons avec le cœur aussi!!!

 

Vous n’y trouverez pas de boutiques, pas de droit d’entrée payant ni aucune obligation ( si ce n’est respecter ce qu’impose la classification en zone mature par Linden Lab). Seuls la bonne humeur et l’attrait pour la musique sont recommandés .

Texte : Pascale Lafraise aidée par un avatar témoin du groupe préparant le GIFT

Photographies : source Second Life  3 et 4 pics prises lors de la phase des travaux et tests

 

Téléportation sur un chemin musical de vie: Chris Hernandez aka Offerus Fouquet

road-guitar-rail

Lafraise continue, de temps en temps à promener ses pixels d’avatar dans des univers paralleles , réseaux sociaux ou plateformes de partage créatifs.C’est Via Second life qu’elle y a entendu un musicos francophone présentant la particularité de jouer et chanter ses propres compositions. Endossant pour un instant le rôle de journaliste, sans se prendre au sérieux ( Incarner un personnage virtuel , vivre une seconde vie .. Tel est le concept de ce métaverse en 3D), elle vous livre l’interview de Christophe hernandez plus connu dans le monde SL comme Offerus Fouquet

PL( Pascale Lafraise) :Quand, comment, pourquoi ..La genèse de ton aventure musicaletes racines, influences?

OF(Offerus Fouquet aka Christophe Hernandez) :Génèse :C’est vers l’age de 14 ans que j’ai demandé à mes parents une guitare en cadeau. Je n’en avais jamais fait et personne de mon entourage n’en jouait. Ils ont cru à un caprice mais y ont cédé… Je pense que c’est en écoutant l’énergie que dégageait la musique de Elvis Presley, que j’écoutais en boucle, que l’idée d’en faire m’a prise… On est au tout début des années 80, et toute l’influence des 60’s et 70’s bouillonnait en moi.Je n’ai pas pris de cours, les tutos d’internet n’existaient pas… Pour apprendre, j’allais dans les bals de villages avec mes copains et nos mobylettes, et là, au lieu de draguer comme les autre, je me plantais devant la scène, et je repérais 2 ou 3 plans que faisait le guitariste, que je passais ensuite à reproduire les jours suivants… Au bout d’un moment, ça a commencé à sonner.En fin d’année scolaire au collège, j’emmenais la guitare pour gratouiller entre midi et 14h, histoire de rattraper le temps perdu à apprendre et charmer quelques demoiselles 😉 J’avais un professeur de Français qui avait édité 2 recueils de Poésie, et qui m’a demandé si je voulais bien mettre une de ses poésie en musique. Avec les 4 ou 5 accords que je connaissais, j’ai choisi un de ses textes et en ai fait une chanson qui s’intitule « Jean la déprime » et je chante toujours plus de 35 ans après.Comme ça sonnait et que ça plaisait, il m’a demandé si je voulais bien la chanter dans un bar ou il devait y avoir une soirée avec d’autres poètes. Comme à cet âge on a peur de rien, j’ai accepté… je n’avais jusqu’à présent chanté et joué que pour des amis très indulgents :-)Quand je suis entré dans ce bar, mes jambes ont commencé à trembler, la peur au ventre m’a prise et pour la première fois j’ai ressenti ce malaise qu’on appelle le trac… Dès le premier accord, il a disparu, j’ai fermé les yeux et chanté la chanson… Ce qui s’est passé à ce moment là, ce moment de grâce, est l’expérience la plus puissante que j’ai vécu… La chanson a eu du succès et on m’a encouragé à poursuivre dans cette voie, ce que je fais depuis…

Plus tard j’ai eu des groupes avec lesquels on se produisait sur scène, j’ai fait du café-concert, et pendant 1 an, j’ai accompagné une troupe de théâtre qui se produisait tous les week end au profit des Resto du Cœur. Pendant qu’ils changeaient de décors, je chantais mes chansons…

Influences : Au début des années 80, la mode était au retour des 60’s. A cette époque j’écoutais beaucoup de Rock N Roll : surtout Presley, Jerry Lee Lewis, Eddy Cochrane, Chuck Berry, Bill Haley, etc… Mais aussi des chansons françaises comme, Ferret, Férat, Brel, Brassens… Je pense être issu de ces 2 écoles (US pour la musique et Français pour les paroles). c’était aussi la fin des années 70 avec sont foisonnement de groupes Rock et Hard Rock, et de nouveaux courants musicaux comme le Reggae et le Punk par exemple. Tout cela a donc fait parti de mon éveil musical… Sans parler de la musique classique qu’écoutait ma mère dès qu’elle le pouvait…

Un jour, pendant les vacances, un animateur d’un centre ou je passais 1 mois, a mis un 45 tour de Springsteen sur le tourne disque. Le morceau, c’était « The River »… J’ai laissé tombé ce que je faisais à ce moment et j’ai été emporté par la chanson… Je n’avais jamais entendu rien de tel… C’était mélodieux, ça racontait une histoire et il y avait une énergie contenue phénoménale qui m’a fait hérissé tous les poils de mon corps. Je venais de trouver celui qui allait me guider dans mon parcours musical, mon modèle : Bruce Springsteen. Il m’a ouvert à la Folk, à Dylan, Joan Baez, Simon & Garfunkel, à la Country… Il m’a montré à travers ces chansons, une Amérique plus vrai, plus humaine, plus réaliste que l’image toute faite des chansons de Presley par exemple…

Plus tard il y a eu l’influence des Artistes français comme Balavoine, Berger, Cabrel, Goldman, Téléphone et bien d’autres… De la chanson populaire avec des textes forts, bien faits…Ce que j’essai de faire depuis toujours…

PL :Tes sources d’inspiration?

OF: L’amour, la vie… Dans sa biographie, Springsteen parle d’autobiographie sentimentale. C’est tout à fait ça. Même si mes chansons ne parlent pas forcement de moi, je puise dans mes sentiments pour raconter des histoires, décrire un état, extérioriser un sentiment…

PL: Ton mécanisme de création ..musique ou texte en premier?

OF: D’abord, une mélodie… Je grattouille jusqu’ à trouver des accords qui vont bien ensembles et me donne une mélodie que je mets de côté. Puis il y a une accroche. Ce peut être une phrase ou un sentiment fort dont je veux parler. Je met ça de côté aussi… Puis un jour, je prends la guitare, un bloc note et un stylo et la chanson sort toute seule, d’elle même… Je garde ou je ne garde pas. Si je la garde, je la travaille ensuite, je corrige un mot, une phrase et je la fait tourner jusqu’à ce qu’elle devienne naturelle pour moi… C’est assez magique et difficilement explicable. C’est comme un fil qui dépasse d’une pelote de laine et qu’on tire. Si j’arrive à démmeller la pelote, une chanson est née.

PL: Offerus, le bon géant avant de devenir Saint Christophe, faisant traverser un enfant- le monde sur son dos ..De cette rivière , quelle destination de voyage proposes-tu via tes compositions?

OF:A travers mes chansons, j’essai d’embarquer les personnes avec moi, sur un chemin sentimental dans lequel ils peuvent se retrouver, retrouver des états… Je mets des mots et des notes sur ce qu’on vie tous, l’amour, l’échec, l’envie, le bohneur, la tristesse, etc… Je n’ai aucun message, je n’essai pas de convaincre. Je raconte tout simplement ce que je vois sur mon chemin et je demande : avez vous vu la même chose ?

PL:Tes rêves, tes envies, tes projets?

OF:Je n’ai jamais vécu de ma musique et je n’ai jamais voulu en vivre… C’est quelque chose de complètement détaché.. j’ai fait de la scène, du café concert… Aujourd’hui je diffuse mes chansons à travers Internet et je joue en live sur une plate forme qui est Second Life.

Mon projet immédiat est de faire un live sur les réseaux sociaux moins fermé que Second Life et jouer en réel dans des bars près de chez moi..A moyen terme ce serait d’enregistrer une dizaine de chanson sur un CD avec des musiciens de Studio et des arrangements plus sophistiqués.

PL: Liens pour te découvrir , t’écouter

OF:On peut écouter mes titres sur ma page Facebook : @hernandezsongs / Sur ma chaine Youtube : https://www.youtube.com/user/OfferusFouquet

sur Soundcloud : https://soundcloud.com/chris-hernandez-71

Sur Second Life on peut m’écouter en live. Le nom de mon avatar : Offerus Fouquet.

PL : Dressons un portrait chinois.SI tu étais un animal … Un ….

OF :Si tu étais un animal : Le loup, je suis fasciné par cet animal et son mode de vie.

Un végétal : Un arbre, ancré dans la terre et ouvert sur le ciel…

Un minéral : Un galet. Le genre de pierre qui n’a pas de valeur, mais qu’on ramasse n’importe ou parce que la forme plait.

Un titre de livre : Dalva de Jim Harrison, une magnifique histoire.

Un titre de film : Breaking Heart avec Jeff Bridges.

Un album ou un morceau musical : Born to be run de Springsteen, le Rock à l’état pur.

Une peinture, sculpture ou photographie d’art : La fameuse photo ou Brel, Brassens et Ferre sont assis autour d’une table

Un personnage fictif : Robin des bois qui prends aux riches pour donner aux pauvres.

Un personnage réel : Mandela. Un modèle d’humanité pour l’humanité.

La qualité de tes défauts : Faire de moi un être humain imparfait

Le défaut de tes qualités : Vouloir tendre vers la perfection. Ce qui est vain.

Une phrase célèbre ou dicton ou maxime : Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnait (Audiard)

Un concept : La téléportation. qu’est ce que ça serait bien…

Ce pour quoi tu te bats ou te battrais : contre l’injustice sous toute ses formes.

 

PL : merci d’avoir pris le temps de  répondre .Je te laisse  conclure

Offerus Fouquet :

Conclusion : La musique est comme la vie. Ce n’est pas une fin en soi mais un chemin qui nous transporte, où l’on donne et on reçoit, où on apprend à connaitre et où les rencontres peuvent être magiques.

Derniere vidéo mise en ligne le 26 Juin 2017 : Ecris -moi ( accoustic session)

 

David Gilmour – In Any Tongue . (Animation : Danny Madden)

Alessandro Bosetti – Lisa Gerrard: Musicalité des langages

 

Pendant 2 mois de voyage aux frontières de la France, l’Italie et la Slovénie, Alessandro Bosetti enregistre des séries de mots prononcées en 5 langues , dialectes ou patois de la région alpine.
Chaque mot change légèrement ou radicalement de sonorité quand nous passons de vallée en vallée. La délocalisation de mots cause un re-locution qui est en effet une nouvelle énonciation.
Le choix de l’artiste est au travers de ces fragments des Alpes où aucun pin, vaches ou sommets neigeux ne sont visibles de montrer à travers son corps un paysage purement linguistique. Le paysage alpin est ici défini par les métamorphoses linguistiques du son q dansées.
Les langues que nous rencontrons comme nous nous déplaçons vers l’est sont : Franco-provençal une langue Gallo-romaine parlée dans les vallées italiennes Valle D’Aosta. Walser une variété de germanique nordique parlé au sud de Monte Rosa . Romanche, langue rhéto-romane parlée en Suisse, Cimbrian, une langue germanique liée au bavarois parlé en Italie du Nord-Est et Resian un dialecte distinct de Slovènie parlé dans la Vallée Resia, Province d’Udine en Italie, près de la frontière avec la Slovénie.

Alessandro Bosetti travaille sur la sonorité des langues et décline aussi sa recherche sur le langage à la radio en jouant à la limite de celle-ci, sur l’incompréhension linguistique. De l’ art de l’onde  radiophonique, art sonore et musique expérimentale ~ il ne souhaite pas être associé à un domaine en particulier, l’important pour lui étant de trouver du musical là où on ne l’imagine pas : “dans les vocalises d’une personne qui chante faux, dans la langue parlée, dans les cris des enfants, dans le chant d’un handicapé, dans les instruments cassés, dans une pause entre deux phrases, dans les sons qu’on jette à la poubelle…”

Musicalité des langages , des dialectes . Incompréhension linguistique ou création pure comme un chant sacré universellement perçu au-delà de toute traduction impossible par le biais du magique, du mystique, du mystère en glossolalie ou langue idiosyncrasique .En exemple Lisa Gerrard connue et reconnue , fondatrice du groupe Dead Can Dance .Elle explique ainsi :  » Je chante dans le langage du cœur. C’est une langue inventée que j’ai depuis très longtemps. Je crois que j’ai commencé à la chanter quand j’avais 12 ans, à vue de nez. Et je croyais que je parlais à Dieu quand je chantais dans ce langage.  »

Lisa Gerrard – Come Tenderness

 

Première porte ouverte sur un calendrier de l’ Avent

porte ouverte-plafraise

 

En ce jour Anniversaire inversons les rôles pour une fois . Laissez moi vous faire des petits cadeaux, des tout petits riens, de la musique et des paroles . » Encore heureux » que ces mots résonnent et donnent du sens à ce qui parait ne plus en avoir. En ce 1 er décembre, comme la première case, petite porte à ouvrir du calendrier de l’ Avent, je dis « oui-filles », hymne pour toutes les femmes et les filles, pour vos espoirs, votre force, votre énergie à faire bouger le monde des hommes, pour aller au-delà de vos rêves j’ose dire « I love you all » . 2 morceaux du nouvel album de Zazie  » Encore heureux » . Encore heureux que la langue française , au gré de mélodies puisse faire vibrer des textes. Mots  simples et percutants.

Zazie – Oui-filles
Tous les jours, tout cet amour
Toutes ces femmes comme des soleils
Qui se lèvent
Tous ces défis qu’on relève
Tous ces débats, ces enfants qu’on élève
Tous les jours
Toutes ces femmes, toutes ces mères
Chargent d’un poids lourd qu’on soulève
Tous les jours les mères restent des femmes
Reste à savoir celle dont tu rêves

On est des oui-filles
Oui la mère, la femme, la fille encore
Oui toutes ces elles dans le même corps
Oui c’est le problème, oui d’accord
On est des oui-filles
Oui dure à la peine, fille quand même
Oui le sexe faible, le sexe fort
Oui, quand on nous aime, c’est d’accord

Mais tous les jours, tout cet amour
Si tu savais toutes ces larmes qu’on ravale

Toutes ces tempêtes qu’on essuie
Passer l’éponge et laver le linge sale
Oui tous les jours tout ce qu’on fait bien ou mal
Tout ce qu’on fait c’est déjà pas mal
C’est peut être pas glorieux, pas glamour
Mais l’amour c’est du travail

On est des oui-filles
Oui la mère, la femme, la fille encore
Oui toutes ces elles dans le même corps
Oui c’est le problème, oui d’accord
On est des oui-filles
Oui dure à la peine, fille quand même
Oui le sexe faible, le sexe fort
Oui, quand on nous aime, c’est d’accord

On est des oui-filles
Et alors ?
Quoi encore ?
On est des oui-filles
Oui d’accord
Des oui-filles
Oui-filles

Zazie – I Love You All

A qui le dites vous
A qui le dites vous
A qui le dites vous
??
Où est l’amour ?
Où est l’amour ?
On fabrique les rois et les fous
Tant de débats, de discours
Puisque les hommes dirigent le bal
Ce souffle au coeur, ce serait pas mal
De l’entendre, oui ce coeur tendre
De l’entendre
Mais oui, on sait qu’au fond ça va pas fort
Oui c’est la crise, la crise
On se débat jusqu’à la mort
La bêtise, la bêtise
Vous autres qui dirigez le monde
Pouvez vous prendre quelques secondes
Pour prononcer le discours de l’amour
Annoncer juste
I love you, love you
I love you all

I love you all
I love you, love you
I love you all

Nul n’est prophète en son pays
Oui qu’on soit contre, qu’on soit pour
Ne faisons pas l’économie de l’amour
Oui de l’amour
C’est le seul lien qui nous unit
Autre croyance même pays
Autrement dit, autrement dit
L’autre n’est pas notre ennemi
Oui
I love, love you
I love you all
I love you all
I love you, love you
I Love you all
I love you, love you
I love you all
I love you all

 

Photographie : Porte ouverte, Pascale Lafraise

 

LOCKED OUT OF HEAVEN (Bruno Mars) by MaFaMily Trio

Question …. on les aide à faire leur C.D avec des créations originales via mymajorcompany.com ??? moi, j’ai envie  et vous ???