Quand les cons sont braves- Reprise G.Brassens, version ukulélé

Gary Marlow – Original Version et Version Originale de Let Me Go

Face à face ou à la queue leu leu , Original , le clip officiel et la version d’un illuminé .partage en sourire .

危機 笑う ファッション 日本 – Crise de Rire, Mode Japon

Comment se préparer pour les Jeux Olympiques Eté 2020 à Tokyo au Japon , rien de tel qu’une épreuve de musculation de la sangle abdominale: la crise de rire , mode Japon:
危機 笑う ファッション 日本 (à prononcer Kiki Waraï Fashion Nippon )
A souhaiter que cette séance de sourires et rire – thérapie devienne une épreuve officielle.

A noter les quasi 55millions et demi de vues du clip de Kyary Pamyu Pamyu pour son ponponpon. Kawaï, manga, sucré à souhait mais à regarder d’un autre œil ,il y a de quoi vous étonner. Il y a même des fraises cachées qui ont titillées mes zygomatiques. Quant à Mr Antoine Daniel, youtuber (très prisé et suivi à la trace par les jeunes et les moins-jeunes) , sa relecture du monde à travers le Net est grinçante, provocatrice parfois , hilarante très souvent dont les numéros hors- série sont réclamés à corps et à cris par ses fans

きゃりーぱみゅぱみゅ – PONPONPON , Kyary Pamyu Pamyu – PONPONPON

きゃりーぱみゅぱみゅ – つけまつける , Kyary Pamyu Pamyu – Tsukematsukeru


WHAT THE CUT – Spécial Vidéos Japonaise

Poutine : la preuve en image

Merci les cousins Québécois pour nous dévoiler enfin l’origine de la Poutine, preuve en image :
Etienne Dano – La poutine

Symbolique atomique babillage

Quand la nuit tombe dans la foret , le discours des hommes s’endort avec eux . Le    chuchotement du monde nocturne pour ceux qui ne dorment pas est , une voix entendue seulement au cœur de celui qui est la substance de son ombre.

Le corps se confond avec une ile « verte » , comme celui d’Osiris avec les berges du Nil, Anubis le dieu à tète de chacal (fils d’Osiris qui aide à recoller les morceaux , né d’un inceste avec Isis ) donne la réplique à Hermès .. Les similitudes : le pénis dressé  comme un menhir, une montagne, un clocher , une colonne , un télescope dressé qui sort d’un trou  pour aller jouer les voyeurs .

Rivière,  féminité, duplicité , flots de parole remplissant l’espace pour s’écouter exister et prendre la défense de ce monde d’apparence . Mais aussi la potentialité d’ironie et de subversion de la métaphysique masculine … Transgression des mots :  quand elle se donne par le truchement de ses mots, c’est un oui donné aux illusions de ce monde masquant le néant essentiel de l’être. Couleurs , sons , odeurs et gouts apparaissent dans son vocabulaire  : la clé de la liberté du langage que d’enluminer de dentelles, en babillage amusé « le phallus » dont nous ne sommes porteuses , une négative fantaisie ludique . Être lumière blanche par combinaison de couleurs ou rougir de double sens , provocatrice, séductrice, coquine gourgandine. Laisser celui, page blanche avec justes des gribouillis qu’il ne peut ou ne veut décrypter, tel le postier se demandant en vain comment tous trouvent les mots qu’il transporte….La parole ne suffirait-elle pas ? Le son, le sacré son ou sécrétion d’une bouche infâme , d’une bouche de femme. Le sens , idée contenue, serait caché dans l’écriture , le symbole de la lettre , au contraire de son verbiage, bégaiement donnant des sens communs  ,  le « je « et  le « jeu ».

Des gribouillis , un pont , des sourcils , un arc en ciel,   une porte , un sexe de femme ou serait- ce un œil , un clignement d’œil, on peut y voir l’oméga, l’infini. Comme autant d’atomes que composent ce corps gracile et frêle ; du carbone à l’oxygène, de l’azote à l’hydrogène, du calcium au magnésium, du chlore à l’iode , fer et sodium, potassium.. Je me chlore et en souffre, et m’enflamme au phosphore   et d’oligoéléments neutralise la charge émotionnelle d’une mer plus étrange qui en vagues sans principe d’exclusion jette des charmes en interaction forte  de symboles en tableau , d’échelle de valeurs et de masse atomique. Faire bombance de ces mots, ces paroles en incohérentes ribambelles enfantines et virginales. Du pénis dressé en matinale réflexion, en rebus elle se joue et d’une cabriole , pirouette elle se jette du haut de la pyramide des sens. D’un océan de jouissance , elle éclabousse l’encre de soleil , dressant l’oreille à défaut de phallus ! Osiris, Anubis, le phénix se réveille !

Quand la mousse de savon devient caustique, au secours l’univers !

A devenir caustique comme de la soude , certains en prennent la voie. Parfois une substance blanche évanescente borde les lacs ou les eaux usées dans les bassins oasiens. Du Natron, tel est le nom. Connu depuis l’antiquité pour nettoyer les corps et les conserver lors de la momification, il sert également à blanchir le linge ( loin du caustique lavage de linge en famille), préparer le cuir en l’attendrissant et conserver la viande. Sable et natron mêlé et ce sont des verres colorés obtenu après fusion. Le carbonate de sodium  Na2 CO3 , très utile en industrie pour le verre, le textile le papier  le savon ‘ le savons nous seulement, il eut fallut que je le susse, peut être extrait du sel marin  par procédé Leblanc supplanté , de nos jours par le procédé Solvay.  Ce carbonate de sodium ajouté à de la chaux  donne la caustification par calcination .  Ajouter de l’eau à cette chaux vive  et elle s’éteint dans un grand dégagement de chaleur.

Reparlons du savon : réaction chimique entre un sel métallique d’acide gras et une base forte . Huile d’olive et soude ( cendre de laurier, d’hêtre, d’algues) . Huile de coprah (noix de coco), huile de palme à cout moins élevé sont souvent à la base des savons, détergents et autres produits à mousse ou non , remplaçant les graisses animales le suif (bœuf) et le saindoux ( graisse de porcs) qu’utilisaient allégrement nos bons petits  » gaulois « . Encore une invasion des palmiers . Après les faux chocolats ( vérifiez la composition de ceux que vous comptez offrir pour les fêtes de fin d’année !!!) le Nutella , qui si on s’en barbouille avec délectation , peut aller jusqu’à l’over dose !Le zinc entre dans le procédé industriel comme catalyseur lors de l’hydrolyse des graisses par l’eau et la neutralisation de la soude … Jolie la chimie !  c’est du lard ou du cochon que nous décrit Tyler Durden dans son livre   » Fight Club » quant à l’utilisation de graisses humaines dans la fabrication de savons hauts de gamme. Il paraitrait qu’historiquement , le XXème siècle aurait vu cette pratique. Le tribunal de Nuremberg  a clos le dossier de cette expérimentation nazie dans des  Camps de concentration . Mythe ou légende , fausse vérité, rumeur , qui le sait ?

Caustique lafraise, on va lui passer un sacré savon ; elle aime se faire mousser comme un bébé Cadum. Un Ego démesuré ? elle qui n’y connait rien en physique chimie et qui ne demandait qu’à apprendre. Il ne lui reste plus qu’à ouvrir des livres , y plonger son nez . Tiens ça lui lavera la trace noir charbon qu’elle a  attrapé au  cours d’un voyage imaginaire. Elle a bonne mine maintenant. Serait-ce encore une trace du Big Bang dont elle a été témoin , une particule issue de la matière sombre qui se serait éclaboussée sur la pointe de son nez . Ah secret et magie de l’univers . Envie de le saisr , non pas le savon , l’univers !

Un écho bizarre, étrange comme un sort jeté pour rompre un charme : qui trop embrasse , mal amasse. Un faux proverbe ? Quel est le bon , celui qui chasse le faux frère? Qui trop embrasse mal étreint… peut être une raison de plus d’embrasser l’univers . Victor Hugo écrivait dans les contemplations (1833)  :  » Bien lire l’univers c’est bien lire la vie  »  .Vous le saviez ???   » Tout l’Univers obéit à l’amour : aimez, aimez, tout le reste n’est rien  » Jean de La Fontaine  dans les amours de Psyché (1669) .

Photographie : Takeshi

Texte : pascale lafraise

Aimer, rêver, chanter  comme dans :

Unis  vers l’ uni  Michel Jonasz

On s’balade dans l’atmosphère sur une sphère

Une bille une boule un ballon qui tourne en rond

Passant des nuits si sombres à la lumière

Nous voilà ensemble

Unis vers l’uni….

Sur ce minuscule grain d’poussière

Sur cet atome cet électron

Sur cette particule élémentaire

Nous voilà ensemble

Unis vers l’uni

Chronique d’une mort annoncée ou l’absurde Vérité

Suite à la lecture, dans Agora Vox.fr,  d’articles croisés écrits par Mr Bernard Dugué , scientifique, philosophe, écrivain, article  Sarkosy ou le régime de l’absurde du      10/11/2011et La bataille contre le cancer est perdue , du 08/11/2011, m’est venue l’envie furieuse d’y  répondre. Quelle citation pourrait venir en écho, du Nietzsche ou du Pierre Desproges, Pascal ou Coluche, Baudelaire ou ma mère, et pourquoi pas « le duo de non » trio d’humoristes français formé par Jean-Jacques Cripia, Michel Bauchar et mademoiselle Josiane (alias Marie-Pierre Cripia).Pièce de théâtre radiophonique ( Sud-radio), avec un décor posé à Bourcagneux, petit village imaginaire au fin fond du Sud-Ouest de la France. Ils y sévissent depuis 14 ans , émissions enregistrées en public. Dernier épisode en date : les feux de labour. « il y a des aventures dont on ne se lasse pas, des aventures avec de l’exaltation , du sexe, de la cruauté, l’étalage de toute la condition humaine. Non , je ne parle pas de Derrick. Je parle des feux de labour……. » Ainsi débute un de leurs épisodes. Et bien , cher Bernard, puisque tel est votre prénom et que vous n’avez pas l’air d’être » le petit chose », d’entre la sarkosite aigue et le cancer, j’ai tranché de façon absurde. Une option sur la maladie chronique. Telle en est l’appellation. En effet , le mot de guérison n’a ici aucune place. Confiance, méfiance ou alliance que ce mot. Dans guérison , il y a « guer » et guère de place à la chance dans cette guerre . Il n’est pas si vieux , ce temps où le protocole thérapeutique était randomisé, de par le manque de recul sur une efficacité. Être traité à cette époque était comme de jouer à la roulette russe. Un canon sur la tempe et faites tourner le barillet !Depuis , l’état français , dans sa bienveillante empathie a instauré, sur le modèle des certifications , des ISO, des démarches qualité et autres intentions contractuelles, un registre de droits à défaut de loi pour l’ usager en santé. Le droit à l’information et le droit de prendre place à la table des négociations dans la pièce de théâtre dont il va être un des acteurs principaux.

  • Arme de destruction massive de cellules dégénérées, aux chromosomes remaniés, tissus remasterisés dans un remix, un  mashup. Le DJ  de service lui passe en perfusion les toxiques les plus révolutionnaires . Les champignons hallucinogènes ou non sont à coté du « pipi de chat » !
  • Arme atomique, radiation pilotée, laserisée, machine sophistiquée, sécurisée. Quand du carbone en graphème et graphane , d’ascenseur spatial à imagerie médicale , les savants chercheurs en fondamentale fondent leur mental. Et certainement le nôtre, les patients qui attendent des nouvelles biotechnologies des miracles. Qui sont les nouveaux gourous, ceux qui ont la science infuse ou ceux qui nous promettent la guérison en infusion ? Méditation, yoga , exercices respiratoires, bonne lecture, musique, poésie, hygiène de vie, nourriture du corps de l’esprit et de l’âme sous forme de vitamines naturelles et facilement assimilables…
  • Cible. Cibler l’action des produits chimiques par voie sanguine ou orale(per-os) et pourquoi pas anale ( alors c’est garanti non « made in USA ». Qui est le roi du suppositoire , hein  ? )cible  la cellule et ses liens ARN  au détriment de ceux de l’ADN.

Encore la spirale infernale ou serait-ce une lemniscale de vie, un escalier dont on ne voit jamais la fin . Pas envie de savoir la fin de l’histoire , juste envie d’en vivre de nombreuses. Chaque jour débute par  » il était une fois…. La Vie, l’Amour, la Mort, l’Univers « .

  •  Chirurgie curative , conservatrice parfois, destruction de la zone de conflit, tumeur et éléments périphériques pour éviter tous les dégâts collatéraux et la récidive,  avant de reconstruire. Chirurgie cosmique ou cosmétique. Un boom dans les techniques mises en œuvre par les nouveaux architectes, sculpteurs. Ah non , c’est en industriel de santé qu’ils jouent les apprentis sorciers. Remodeler l’homme ou la femme à l’identique d’une plastique corporelle marquée à jamais dans ses chairs. De la concurrence avec le grand architecte de Cicéron à Nietzsche, des francs- maçons à Voltaire, qui est celui de l’ Univers?

Absurde que de transfigurer ou transcender une réalité, un fait révélé ? Guérir ou non ,  il faudra bien mourir un jour. De quoi? D’un arrêt du cœur, et le mien est très très  gros , Mr Bernard Dugué , une hypertrophie comme qui dirait

L’empathie (du grec ancien ν, dans, à l’intérieur et πάθoς, souffrance, ce qui est éprouvé) est une notion complexe désignant le mécanisme par lequel un individu (un animal dans le domaine de l’éthologie ) peut « comprendre » les sentiments et les émotions d’un autre individu voire, dans un sens plus général, ses états mentaux non-émotionnels, comme ses croyances  (il est alors plus spécifiquement question d’« empathie  cognitive») comme le définit copain wikip. En terme de cognitif , vous en savez quelque chose que je ne nomme pas ici… du faux, du mensonge, de l’absurde, du cocasse, comédie ou tragédie. Un système de communication et d’échanges en toute sympathie à défaut d’avoir de l’empathie.  Cauda Draconis et Amissio, bonté divine après le risque du crabe tambour ou flonflon, vos pinces d’or, géomancier et Géo trouve- tout se sont donnés rendez-vous dans votre chronique.
La votre est aigue et ouvre le débat, parfois métaphysique.

 » Pour un homme sans œillères, il n’est pas de plus beau spectacle que celui de l’intelligence aux prises avec une réalité qui le dépasse.  »  A.Camus