The Radios- Non, non , Rien n’a changé (Marktrock 92) .

C’est l’histoire d’une trêve

Que j’avais demandée

C’est l’histoire d’un soleil

Que j’avais espéré

C’est l’histoire d’un amour

Que je croyais vivant

C’est l’histoire d’un beau jour

Que moi, petit enfant

Je voulais très heureux

Pour toute la planète

Je voulais, j’espérais

Que la paix règne en maître

En ce soir de Noël

Mais tout a continué

Mais tout a continué

Mais tout a continué

Non, non, rien n’a changé

Tout, tout a continué

Non, non, rien n’a changé

Tout, tout a continué

Et pourtant bien des gens

Ont chanté avec nous

Et pourtant bien des gens

Se sont mis à genoux

Pour prier, oui pour prier

Pour prier, oui pour prier

Mais j’ai vu tous les jours

A la télévision

Même le soir de Noël

Des fusils, des canons

J’ai pleuré, oui j’ai pleuré

J’ai pleuré

Qui pourra m’expliquer que

Non, non, rien n’a changé

Tout, tout a continué

Non, non, rien n’a changé

Tout, tout a continué

Moi je pense à l’enfant

Entouré des soldats

Moi je pense à l’enfant

Qui demande pourquoi

Tout le temps, oui tout le temps

Tout le temps, oui tout le temps

Moi je pense à tout ça

Mais je ne devrais pas

Toutes ces choses-là

Ne me regardent pas

Et pourtant, oui et pourtant

Et pourtant, je chante, je chante

Non, non, rien n’a changé

Tout, tout a continué

Non, non, rien n’a changé

Tout, tout a continué

C’est l’histoire d’une trêve

Que j’avais demandée

C’est l’histoire d’un soleil

Que j’avais espéré

C’est l’histoire d’un amour

Que je croyais vivant

C’est l’histoire d’un beau jour

Que moi, petit enfant

Je voulais très heureux

Pour toute la planète

Je voulais, j’espérais

Que la paix règne en maître

En ce soir de Noël

Mais tout a continué

Mais tout a continué

Mais tout a continué

Publicités

Tanita Tikaram – Twist in my sobriety

Première porte ouverte sur un calendrier de l’ Avent

porte ouverte-plafraise

 

En ce jour Anniversaire inversons les rôles pour une fois . Laissez moi vous faire des petits cadeaux, des tout petits riens, de la musique et des paroles . » Encore heureux » que ces mots résonnent et donnent du sens à ce qui parait ne plus en avoir. En ce 1 er décembre, comme la première case, petite porte à ouvrir du calendrier de l’ Avent, je dis « oui-filles », hymne pour toutes les femmes et les filles, pour vos espoirs, votre force, votre énergie à faire bouger le monde des hommes, pour aller au-delà de vos rêves j’ose dire « I love you all » . 2 morceaux du nouvel album de Zazie  » Encore heureux » . Encore heureux que la langue française , au gré de mélodies puisse faire vibrer des textes. Mots  simples et percutants.

Zazie – Oui-filles
Tous les jours, tout cet amour
Toutes ces femmes comme des soleils
Qui se lèvent
Tous ces défis qu’on relève
Tous ces débats, ces enfants qu’on élève
Tous les jours
Toutes ces femmes, toutes ces mères
Chargent d’un poids lourd qu’on soulève
Tous les jours les mères restent des femmes
Reste à savoir celle dont tu rêves

On est des oui-filles
Oui la mère, la femme, la fille encore
Oui toutes ces elles dans le même corps
Oui c’est le problème, oui d’accord
On est des oui-filles
Oui dure à la peine, fille quand même
Oui le sexe faible, le sexe fort
Oui, quand on nous aime, c’est d’accord

Mais tous les jours, tout cet amour
Si tu savais toutes ces larmes qu’on ravale

Toutes ces tempêtes qu’on essuie
Passer l’éponge et laver le linge sale
Oui tous les jours tout ce qu’on fait bien ou mal
Tout ce qu’on fait c’est déjà pas mal
C’est peut être pas glorieux, pas glamour
Mais l’amour c’est du travail

On est des oui-filles
Oui la mère, la femme, la fille encore
Oui toutes ces elles dans le même corps
Oui c’est le problème, oui d’accord
On est des oui-filles
Oui dure à la peine, fille quand même
Oui le sexe faible, le sexe fort
Oui, quand on nous aime, c’est d’accord

On est des oui-filles
Et alors ?
Quoi encore ?
On est des oui-filles
Oui d’accord
Des oui-filles
Oui-filles

Zazie – I Love You All

A qui le dites vous
A qui le dites vous
A qui le dites vous
??
Où est l’amour ?
Où est l’amour ?
On fabrique les rois et les fous
Tant de débats, de discours
Puisque les hommes dirigent le bal
Ce souffle au coeur, ce serait pas mal
De l’entendre, oui ce coeur tendre
De l’entendre
Mais oui, on sait qu’au fond ça va pas fort
Oui c’est la crise, la crise
On se débat jusqu’à la mort
La bêtise, la bêtise
Vous autres qui dirigez le monde
Pouvez vous prendre quelques secondes
Pour prononcer le discours de l’amour
Annoncer juste
I love you, love you
I love you all

I love you all
I love you, love you
I love you all

Nul n’est prophète en son pays
Oui qu’on soit contre, qu’on soit pour
Ne faisons pas l’économie de l’amour
Oui de l’amour
C’est le seul lien qui nous unit
Autre croyance même pays
Autrement dit, autrement dit
L’autre n’est pas notre ennemi
Oui
I love, love you
I love you all
I love you all
I love you, love you
I Love you all
I love you, love you
I love you all
I love you all

 

Photographie : Porte ouverte, Pascale Lafraise

 

GROUT/GROUT – A View To The Back Of The 8 Ball

Même si je préfère la carambole, jouer au billard français plutôt qu’au jeu de la 8 , pour le plaisir de partager un titre de Musique d’un groupe de Montpellier ( he oui avec la nouvelle découpe régionale de la France on s’adapte, vive les produits locaux !)

Musique et animation , donner le sourire grâce à une chanson, merci Grout Grout .

Les Dessous chics – Etienne Daho & Jane Birkin Clip & Paroles

Chanson écrite par Serge Gainsbourg, parue sur l’album de Jane Birkin de 1983 Baby alone in Babylone, prix de l’ Académie Charles-Cros . A noter dans ce slide show , les magnifiques photographies du couple Gainsbourg -Birkin par Francis Giacobetti

Lyrics-Paroles :

Les dessous chics
C’est ne rien dévoiler du tout
se dire que lorsqu’on est à bout
c’est tabou

les dessous chics
c’est une jarretelle qui claque
dans la tête comme une paire de claques

les dessous chics
ce sont des contrats résiliés
qui comme des bas résillés
ont filé

les dessous chics
c’est la pudeur des sentiments
maquillés outrageusement
rouge sang

les dessous chics
c’est se garder au fond de soi
fragile comme un bas de soie

les dessous chics
c’est des dentelles et des rubans
d’amertume sur un paravent
désolant

les dessous chics
ce serait comme un talon aiguille
qui transpercerait le cœur des filles…
fragile comme un bas de soie

les dessous chics
c’est des dentelles et des rubans
d’amertume sur un paravent
désolant

les dessous chics
ce serait comme un talon aiguille
qui transpercerait le cœur des filles…

BONNIE & CLYDE by DEJAVU Tommy Dollar Bambi De Sade

Imagine – Playing For Change