Friendly F – Paris …..Au Revoir Simone !!!!

Publicités

Night people – You Me at Six

Tout Doux, caresse des mots

 

caresse

Quand les mots sont des caresses

Des gestes tendres tout en pudeur

Qu’ils, parfois, n’auraient de cesse

D”enlacer tout en douceur

 

Ils s’accompagnent de silence

De points de suspension

De soupirs ou de latence

Des virgules d’inexperience

Réponse aux interrogations

D’un monde pret à l’implosion

 

Ils n’osent pas toujours se dévoiler

Et s’afficher au grand jour

Quand l’âme est leur encrier

Ils tatouent d’un acte d’amour

Le corps, l’esprit et la psychée

Comme trouvères et troubadours

Ils dessinent la carte du tendre

N’en déplaise aux contemporains

Aux geeks, aux technos ,aux malins

Quand l’harmonie cherche à tendre

Crayon de la vie entre ses mains

 

Quand du coeur chante le vocabulaire

Cherche à s’accorder à la grammaire

Il recherche l’harmonie

Qui tenderait vers l’infini

Ces mots auraient comme compagne

La brise , dans les blés, en campagne

Le torrent d’eaux glacées en montagne

Le chant du grillon, de la cigale

De l’hirondelle, rien de phénoménal

De la simplicité, l’éphémère

Laisse place pour cet ami

Pour cet amour indéfini

A tout ce qui, dans les non -dits

Mais que les murmures suggèrent

Quand les mains balbutient

Caressent les mots et rien n’égale

D’y adjoindre un petit air

Avec langueur faire longue escale

Au continent  tendresse, douceur

Car il est temps, car il est l’heure

 

Quand les mots sont des caresses

Des gestes tendres tout en pudeur

Qu’ils, parfois, n’auraient de cesse

D”enlacer tout en douceur

 

3 min for empathy & compassion ..Joy Story

Oscar ou pas, ces 3 minutes offrent une belle histoire d’entraide animale sur les flots , au delà des différences …Empathie et compassion pour les migrants sans jugement ou prise de position.. pur plaisir d’un court métrage 3D en clin d’œil pour une future bachelor anim 2D/3D qui, je l’espère, sèmera en son temps des petites graines de joie !

Ernest Pignon Ernest

dsc05556

Ernest Pignon-Ernest

Yvan Guillevic & Anne Sorgues – Do it your way

Lafraise travaille du chapeau

chat-peau

Une évaporée vapoteuse papoteuse , pas pipoteuse ,parfois taiseuse, niaiseuse mais jamais en panne à rire .Qui, de la panne aima Paname ? Nous voilà dans la panade ou plutôt en train de travailler du chapeau .

Panama, loin d’être en papier, c’est en fibres végétales qu’il est tissé. Du bombanaxa à l’origine , c’est de paille ou de feuilles de palme que ce couvre-chef se présente. A larges bords, le voilà Borsalino. Serait-il à l’origine du surnom populaire de Paname pour Paris ? Ah , triste fin pour la représentation ancrée du titi parisien et de son béret; ne lui reste plus que la baguette de pain. Méfiez-vous, il va prendre le melon ou ses cliques et ses claques.

Bonnet de nuit ou bonnet d’âne pour le parcoursup ! ah ça, ils en soupent les futurs étudiants à parcourir , à part courir après les algorithmes qui rendent algiques les rythmes effrénés de l’après B .B de baccalauréat, , d’un abécédaire insensé , et de la faluche les étudiants français n’en portent plus que les fadaises  et les fats à l’aise de dénigrer les futures Nutri-scores.

Nu, trie ce corps qui en panne a ri! d’un mal blanc a, en abcès, A B C se défendent bec et ongle .

 

Claude Gaveau

En panne d’antisèche avec la valse des étiquettes , he t’es qui toi , le toqué , tokay gris à la coiffe alsacienne bon nutriment par tes sarments ou sermonneur de la mal bouffe codifiée et légalisée ? Be good, hein, ça décoiffe ! La cagoule capotée de la cagole n’est pas en reste . Se transformera t’elle en chapka ? Un peu chaud pour cet été et des chapeaux pour la France l’akubra australien rivalisera avec le chullo , les feutres et chapeaux à franges colorés péruviens .Quant aux danois, de re chef en crêpage de chignon garanti, de quoi faire quelques têtes sans en venir aux mains !ça y est, les bleus se mettent au vert .Qui cause trop? Vos voisins, prévoyant soirées bière, foot, pizza? Ah, certes pas des bonnets de nuit non plus , ceux-là!!!Quelle couleur , ces supporters. Déjà ras la casquette avant que ce mondial ne démarre sur les chapeaux de roue. Encore une sélection nationale de plus , il ne reste plus qu’à faire ses preuves . Ah le foot, opium du peuple !!!Bonnet blanc ou blanc bonnet , tirer sa révérence ou s’entendre crier  chapeau, les footeux, vous êtes prévenus. Certains en ont déjà ras la casquette  et de crier « C’est assez! « .

dream-and-nightmare-pez-illustration-24

Du cétacé échoué en bord de lac de Serre Ponçon (Hautes Alpes) , il y avait baleine sous caillou comme on dit chez nous .Digne héritier de la sardine qui a bouché le port de Marseille, avaler cette couleuvre là ou plutôt  cette magnifique installation du collectif belge Captain Boomer , Autre capitaine d’une équipe de sensibilisation pour un autre mondial , celui de la journée de l’ Ocean . Un tour d’écrou au cœur les normes énormes du sport quand rivés aux écrans, les virés seront mornes, la coupe en sera pleine .Elle verse des rêves ; des fêtes elle y mène ; des hymnes et cris victorieux aux râles de défaite. Pulsatile comme l’algie sous-unguéale du mal blanc, de panaris à panama, les paris vont bon train. Oh bookmakers en grève eux-aussi ? Une panne à coter et panne à quota, allez les jeunes, un peu de patience, vous ne resterez pas tous sur le banc de touche .

Baleine cailloux, anguille sous roche, palmes académiques et grèves endémiques, du traintrain quotidien qui déraille, les avions qui collent au sol, des heures de trac et de traques où les tracts tomberont des tracteurs bloqueurs d’entrepôts, mettre de l’huile sur le feu, feu de paille, chapeau de paille, paillasson, somnambule …. Y en a marre marabout. D’une comptine en faire un conte et de blogger blagueuse et vapoteuse , Lafraise revient et travaille du chapeau !