Shinya Fukumori Trio- For 2 Akis

Publicités

Imagine -Light in Babylon

Une touche de poésie dans un monde qu’ils cassent

 

Piano with grass

 

Des brins d’herbe entre les touches d’un piano , les marteaux qui tapent des cordes.  Un peu désaccordé, un peu désabusé ce clavier …Du bois qui résonne sans que déraisonne la corde sensible, la corde tendue , la corde qui vibre quand on la percute …

Lire la suite

Quels grands espoirs se cachent toujours dans « High Hopes » de Pink Floyd ???

Vidéo promotionnelle officielle de High Hopes, tiré de l’ album The Division Bell, dirigé par Storm Thorgerson . 17 Octobre 1994

Filmé à Ely, Cambridge En Angleterre , là où est né Syd Barrett, initiateur du groupe Pink Floyd avant d’être remplacé par David Gilmour, son ami d’enfance. Cambridge, lieu où Syd Barrettt, Roger Waters et Thorn Thorgerson ont passé leurs études .  Storm est le créateur, designer de nombreuses pochettes de disques de Pink Floyd et son collectif  de graphisme  Hipnosis est associé également à Peter Gabriel, Genesis, Led Zeppelin, Wishbone Ash, 10cc, Muse, Robert Plant, Paul Young etc ….

 

Incroyable d’y retrouver des sources d’inspiration photographique , de symboles à interpréter dans cet univers surréaliste .  Comme un conte métaphorique , une liberté offerte au spectateur d’interpréter avec ses propres références l’histoire de cet homme regardant au-delà de l’horizon. Regarde t’il sa vie, son enfance, sa jeunesse, ses amis avec nostalgie ou en constat du temps qui passe ? Et ces drapeaux, ces oriflammes se déployant dans le vent et s’envolant dans le ciel comme le feront les ballons  blancs en opposition à ce voile noir encre déployé dans son dos  envahissant l’écran , ailes sombres avant que ne soit amené la sculpture gigantesque comme objet de culte de la personnalité

Chacun porte sa cloche de la division  ( celle qui sonnait au parlement anglais  annonçant la fin du temps d’argumentation avant de choisir son camps pour un vote). Serait-ce l’instant saisi avec tous les flashbacks oniriques avant une prise de décision importante ? Quel symbole fort que cette roue poussée sur la route , l’enfant jetant son ours en peluche  par la fenêtre,l’escarpin géant lui aussi sur un piano  et sur cet incroyable solo de guitare de plus de 2 minutes, les ballons portant un sigle Pink Floydien libérés du Break vert anglais  ( serait- ce une Country Man Austin Mini ?^^). Opposition en permanence entre ce qui parait si grand, si démesuré dans les souvenirs et la taille réelle , comme l’ours en peluche, les adultes  sur leurs échasses, l’escarpin, la roue etc…. Plein champs de la caméra sur cet homme prenant la clé des champs dans ses songes, adossé au capot avant de sa country ( campagne en anglais)  stationné en plein champs  …

Voir  au loin, prendre de la hauteur quand tout semble s’assombrir ? N’est-ce là qu’un rêve, qu’une illusion? Ne vivons-nous des moments magiques qu’à travers les espoirs les plus fous, les plus hauts ? Ou au contraire, accepter les ruptures, les départs, les manques et les absences et s’ouvrir à la promesse ou à de grands espoirs en un lendemain meilleur ? Désir, ambition, la roue de la vie qui tourne avec ses coups du sort. Dernier plan, retour des cloches portées à dos d’homme . Retournent -elles à Rome, Italie, tout comme y  passera Roger Waters (  ayant déjà abandonné le groupe en 94) en concert en 2018?

Coincidences, hasard, symboles ou roue de la vie le clip en est truffé et comme les derniers vers  »

The endless river..Forever and ever » ? Paroles coécrites par Polly Samson, la femme  de David Gilmour , 20 ans apres dernier album connu de Pink Floyd au titre de : The Endless River dédié à un autre disparu du groupe, le claviériste Richard Wright décédé en 2008.

Ah la belle bacchante !

clesingerbacchantecouchee20

bacchante couchée – Jean Baptiste Auguste Clesinger-1847

De la censure sans visage à la sculpture des corps pouvant faire scandale , le temps semble répéter des cycles grandeur et décadence . Le jugement, l’expertise dans l’ Art n’y échappe pas., encensé ou censuré , adulé ou dédaigné voire tombé dans l’oubli . L’époque actuelle en est un bon exemple: où il est plus facile de se montrer nu, où le cul se vend et fait vendre . Période où paradoxalement, sous couvert de retour à la morale ou de politiquement correct, il devient délit de siffler , de fumer, d’enfumer, .

Replongeons nous cent ans avant Aragon,au XIXème siècle un autre texte  valut à son auteur, Pierre Jean De Beranger une peine d’emprisonnement  , réactualisé par Jean Louis Muret : La Bacchante

Murat , Beranger .. ils se devaient de se croiser . Via Pouchkine étonné de la notoriété plus importante  du chansonnier Beranger que de l’écrivain Victor Hugo . Murat fouille et trouve les textes , il fait ses versions musicales  de  3 textes dont La bacchante ( alb Moscou – 2005) . Il continue à  creuser la vie de celui qui de la prison fut demandé comme  ministre de l’education ( poste que refusa Beranger) , proposé à l’académie française par  Chateaubriand etc … Lire l’interview que Jean Louis Murat donna à  Antoine De Baeque pour Liberation .fr de Mars 2005 retranscrit sur  le blog de Didier Lebras : http://didierlebras.unblog.fr/2011/01/02/2005-jean-pierre-de-beranger-1829/

Video Musique  .. texte

Cher amant, je cède à tes désirs

De champagne enivre Julie

Inventons, s’il se peut, des plaisirs;

Des amours épuisons la folie

 

-moi ce joyeux poison

Mais surtout bois à ta maîtresse;

Je rougirais de mon ivresse

Si tu conservais ta raison

 

Vois déjà briller dans mes regards

Tout le feu dont mon sang bouillonne

Sur ton lit, de mes cheveux épars

Fleur à fleur vois tomber ma couronne

Le cristal vient de se briser:

Dieu! baise ma gorge brûlante

Et taris l’écume enivrante

Dont tu plais à l’arroser

 

Encor! mais pourquoi ces atouts

Entre tes baisers et mes charmes?

Romps ces noeuds, oui, romps-les pour toujours:

Ma pudeur ne connait plus d’alarmes

 

Presse en tes bras mes charmes nus

Ah! je sens redoubler mon être!

A l’ardeur, qu’en moi tu fais naître

Ton ardeur ne suffira plus

Dans mes bras tombe enfin à ton tour:

Mais hélas! tes baisers languissent

Ne bois plus, et garde à mon amour

Ce nectar où tes feux s’amortissent

De mes désirs mal apaisés

Ingrat, si tu pouvais te plaindre

J’aurais du moins pour les éteindre

Le vin où je les ai puisés

 

A signaler : Dernier album de JL Murat : Travaux sur la N89 (nov2017)

 

Secret du Poisson Ange , art du body-painting (Johannes Stötter)

Jean Louis Aubert – Attentat/ Entends-moi/ Toi que l’on N’Homme pas (Live)